BAC One-Ele­ven 300/400/500

La Ca­ra­velle bri­tan­nique

Micro Simulateur - - INFOS -

À la fin des an­nées cin­quante, la mode en ma­tière d’avion de ligne moyen-cour­rier était la for­mule bi­réac­teur ar­rière : on se sou­vient de l’in­con­tour­nable Ca­ra­velle de Sud-Avia­tion, pion­nière du genre, ain­si que du Dou­glas DC-9. Outre-Manche les in­gé­nieurs ne chô­maient pas et pro­po­sèrent leur propre vi­sion du trans­por­teur éco­no­mique sous la forme du Bri­tish Air­craft Cor­po­ra­tion 1-11 (ou One-Ele­ven). Cet ap­pa­reil com­mer­cial d’une cen­taine de places connut le suc­cès après de plu­sieurs opé­ra­teurs. La mou­ture 500, ral­lon­gée, ac­cueillait jus­qu’à 119 per­sonnes pour des liai­sons de plus de 2 000 km. Mais dans un contexte tou­jours plus concur­ren­tiel et face à la po­li­tique pro­tec­tion­niste des com­pa­gnies amé­ri­caines, la pro­duc­tion fut ar­rê­tée en 1982, après 262 ap­pa­reils as­sem­blés. Et les der­niers BAC 1-11 dis­pa­rurent des cieux en 2003, suite à une mo­di­fi­ca­tion des normes an­ti­bruit (un dé­tail qui avait échap­pé aux in­gé­nieurs de 1960 !).

Cette ex­ten­sion de JustF­light pro­met de faire re­vivre la lé­gende. Elle com­prend la ver­sion 300 la plus ré­pan­due, la dé­cli­nai­son 400 pré­vue pour le mar­ché amé­ri­cain avec une avio­nique adap­tée, et la mou­ture 500 au fu­se­lage al­lon­gé. Les par­ti­cu­la­ri­tés de chaque va­riante sont prises en compte dans les cock­pits, ces der­niers étant d’époque – les in­con­di­tion­nels des MFD risquent

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.