Flight Sim World Le pe­tit der­nier

At­ten­du par de nom­breux sim­mers comme la re­lève of­fi­cielle de FS X, le lo­gi­ciel pu­blié par Do­ve­tail Games af­fiche clai­re­ment sa fi­lia­tion avec son pré­dé­ces­seur. En­core en phase de dé­ve­lop­pe­ment, il au­ra be­soin de temps pour convaincre.

Micro Simulateur - - DOSSIER SIMULATION - E.B.

At­ten­tion, pré­sen­ta­tion ris­quée ! Car au mo­ment où nous met­tons sous presse, Flight Sim World n’est tou­jours dis­po­nible qu’en ver­sion « d’ac­cès an­ti­ci­pé » ( ear­ly ac­cess), ce qui sous-en­tend que des chan­ge­ments ma­jeurs peuvent en­core in­ter­ve­nir et faire évo­luer le si­mu­la­teur dans une voie pri­vi­lé­giée par ses dis­tri­bu­teurs. C’est à des­sein que l’on parle de dis­tri­bu­teur plu­tôt que de dé­ve­lop­peur, car Flight Sim World (FSW pour les in­times) est es­sen­tiel­le­ment une ver­sion amé­lio­rée du glo­rieux pré­dé­ces­seur FS X. Il en par­tage l’ADN, au sens propre : même or­ga­ni­sa­tion des fi­chiers et ar­bo­res­cence de ré­per­toires, même base de don­nées d’ins­tal­la­tions aé­ro­por­tuaires et de na­vi­ga­tion… Lors­qu’on fouille dans les dos­siers de FSW, on dé­niche les élé­ments di­rec­te­ment hé­ri­tés de FS X mais par­fois re­nom­més (par exemple fi­chier FSW.exe au lieu de FS X.exe). Do­ve­tail n’a par ailleurs ja­mais pré­ten­du sor­tir un nou­veau si­mu­la­teur ex ni­hi­lo, les cré­dits af­fi­chés dans l’in­ter­face du lo­gi­ciel font ex­pli­ci­te­ment men­tion de Mi­cro­soft Flight Si­mu­la­tor et des autres édi­teurs as­so­ciés. No­tez que c’était dé­jà le cas de Do­ve­tail Games Flight School, dont la mise à jour gra­tuite per­met de bas­cu­ler à FSW, une très bonne ini­tia­tive.

Néan­moins, Flight Sim World ap­porte son lot d’amé­lio­ra­tions à son pré­dé- ces­seur. Tout com­mence par une in­ter­face gra­phique par­fai­te­ment ac­ces­sible à tous les uti­li­sa­teurs, du plus néo­phyte au plus confir­mé, et tra­duite en fran­çais s’il vous plaît ! Ce­la peut pa­raître ac­ces­soire, mais une tra­duc­tion a tou­jours été un atout pour le mar­ché hexa­go­nal. Le nombre de ré­glage est pour le mo­ment moins éten­du que dans FS X, mais les on­glets pré­sents laissent sup­po­ser qu’à terme on dis­po­se­ra des mêmes pos­si­bi­li­tés de pa­ra­mé­trages avan­cés. Le me­nu pro­pose à son uti­li­sa­teur un par­cours d’ap-

pren­tis­sage de base, des mis­sions avec ob­jec­tifs à rem­plir et l’in­dis­pen­sable mode de vol libre.

Très jo­li…

Pour ce der­nier, on choi­sit son avion, son aé­ro­port de dé­part (dans la même base d’ins­tal­la­tions que celle de FS X), mais aus­si son aé­ro­port d’ar­ri­vée et le tra­jet de ba­lise en ba­lise. La carte par dé­faut ne pré­sente pas (en­core ?) les points tour­nants ni les routes aé­riennes. Dans l’état ac­tuel des choses, ce n’est pas trop gê­nant : FSW est li­mi­té dans sa ver­sion ear­ly ac­cess à sept avions lé­gers – deux bi­mo­teurs et quatre mo­no­mo­teurs. Un on­glet dans le han­gar vir­tuel laisse en­vi­sa­ger l’ar­ri­vée fu­ture d’avions de ligne à ré­ac­tion, mais pour le mo­ment, que des pis­tons et des hé­lices à l’ho­ri­zon. Donc on pri­vi­lé­gie le vol à vue…

Dans un cock­pit vir­tuel très bien ren­du quel que soit l’ap­pa­reil, on sur­vole un nou­veau pay­sage : l’édi­teur aus­tra­lien Orbx est à l’ori­gine du dé­cor, bien plus jo­li et convain­cant que ce­lui de FS X dé­sor­mais dé­pas­sé. Les tex­tures sont très va­riées, avec une im­plan­ta­tion de l’au­to­gen plu­tôt co­hé­rente. FSW est plus agréable à l’oeil que son pré­dé­ces­seur sans scène sup­plé­men­taire. L’ATC est de la par­tie, le tra­fic IA est pour le mo­ment ré­duit aux avions du han­gar. Les mo­dèles de vols sont ceux de FS X, donc ef­fi­caces sans at­teindre le réa­lisme de X-Plane. On at­tend de voir dé­bar­quer des ap­pa­reils sup­plé­men­taires pour ju­ger de la re­pro­duc­tion ou de l’in­té­gra­tion de sys­tèmes avan­cés.

Il reste une in­con­nue : l’ave­nir des ex­ten­sions. Tel quel, FSW n’ac­cepte pas les add-ons is­sus de FS X. Sauf à tri­pa­touiller les fi­chiers (et donc contre­ve­nir à la charte d’uti­li­sa­tion du lo­gi­ciel), FSW semble pri­vi­lé­gier les fu­turs ap­pa­reils, dé­cors ou uti­li­taires qui se­ront pu­bliés sous l’égide de Do­ve­tail. Ne fai­sons pas de pro­cès d’in­ten­tion au dif­fu­seur, mais si FSW ne s’ouvre pas aux conte­nus dé­ve­lop­pés par des tierces par­ties (payants ou gra­tuits), il risque fort de se condam­ner lui­même…

La ques­tion fi­nale concer­nant FSW est celle de son at­trait pour les sim­mers. De notre point de vue, si l’on pos­sède dé­jà FS X ou P3D, il n’y a guère d’in­té­rêt à op­ter pour le nou­veau ve­nu : on dis­po­se­ra du même monde vir­tuel (à plus forte rai­son si on a ins­tal­lé des dé­cors sup­plé­men­taires, voire une scène glo­bale), on pos­sé­de­ra dé­jà une flotte d’ap­pa­reils plus éten­due et d’un han­gar vir­tuel po­ten­tiel­le­ment plus étof­fé, voire de la pos­si­bi­li­té d’ef­fec­tuer une mise à jour des don­nées de na­vi­ga­tion par des conte­nus ad­di­tion­nels. Les amé­lio­ra­tions gra­phiques ne jus­ti­fient pas à elles seules d’aban­don­ner FS ou P3D. Pour les nou­veaux ve­nus en re­vanche, le ta­rif est plu­tôt abor­dable et per­met de consti­tuer une en­trée ai­sée dans le monde du pi­lo­tage vir­tuel, avec un mé­lange suf­fi­sant de réa­lisme des ap­pa­reils et de plai­sir des yeux, tout en res­tant can­ton­né à l’ap­pren­tis­sage et au vol à vue. Mais en­core une fois, il ne s’agit ici que de consi­dé­ra­tions por­tant sur un lo­gi­ciel en­core en voie de dé­ve­lop­pe­ment. Il est « urgent d’at­tendre », se­lon la for­mule consa­crée, pour sa­voir ce qui se­ra ajou­té à une base saine mais en­core in­com­plète par rap­port à la concur­rence ac­tuelle.

L’in­ter­face d’ac­cueil, très agréable et claire.

Les tex­tures plus va­riées is­sues d’Orbx per­mettent d’évi­ter les ef­fets de mo­saïques.

Les mis­sions sont in­té­grées et pro­posent di­vers types d’aven­tures, tou­jours gui­dées et tra­duites à l’écran.

Il pleut sur Hong Kong.

Le pe­tit Su­per Cub au cré­pus­cule au sud du Mans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.