At­ten­tion aux ar­naques !

Micro Simulateur - - DOSSIER -

Même

si le sec­teur de la si­mu­la­tion de vol est moins por­teur que d’autres branches d’ac­ti­vi­tés plus ou moins lé­gales, il n’échappe mal­heu­reu­se­ment pas aux es­cro­que­ries de toutes sortes. La prin­ci­pale re­vient ré­gu­liè­re­ment dans nos pages, et elle mé­rite am­ple­ment une mise en garde. Vous avez peut-être vu pas­ser sur des sites spé­cia­li­sés en si­mu­la­tion (sur­tout an­glo­phones) l’an­nonce ré­cur­rente d’un lo­gi­ciel de pi­lo­tage tout nou­veau, ré­vo­lu­tion­naire, avec un hangar rem­pli d’ap­pa­reils de rêve et des dé­cors somp­tueux. Et bien évi­dem­ment, ce si­mu­la­teur de vol sort de nulle part, sans men­tion d’un édi­teur dé­jà bien ins­tal­lé ou d’un dis­tri­bu­teur re­con­nu. Nor­mal, il s’agit en fait d’une dé­cli­nai­son de FlightGear ! La phi­lo­so­phie OpenSource per­met en ef­fet de re­nom­mer et/ou com­mer­cia­li­ser un lo­gi­ciel, à condi­tion de clai­re­ment le men­tion­ner. Or ici il est ra­re­ment fait état de l’ori­gine de ce si­mu­la­teur. Les uti­li­sa­teurs qui se lais­se­raient ten­ter dé­boursent ain­si une cen­taine de dol­lars pour se faire li­vrer des DVD qui contiennent ce qu’on peut lé­ga­le­ment et gra­tui­te­ment té­lé­char­ger sur le site de FlightGear. Ce n’est pas à pro­pre­ment par­ler illé­gal, mais pro­fon­dé­ment im­mo­ral. Donc si vous voyez pa­raître une an­nonce très al­lé­chante, po­sez-vous la ques­tion de l’ori­gine du pro­duit tant van­té, et dans le doute, abs­te­nez-vous de fi­nan­cer cette es­cro­que­rie !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.