L’ac­tua­li­té de la si­mu

Li­cence res­tric­tive

Micro Simulateur - - SOMMAIRE -

De­puis le 30 mai der­nier, la ver­sion 4 de Pre­par3D est dis­po­nible en té­lé­char­ge­ment, mais nous avions pré­fé­ré at­tendre la pa­ru­tion du pre­mier cor­rec­tif qui gom­mait cer­taines er­reurs de jeu­nesse pour évo­quer cette nou­velle évo­lu­tion. Si vous ne connais­sez pas Pre­par3D (P3D pour les in­times), c’est un si­mu­la­teur de vol dé­ri­vé de FS X et dé­ve­lop­pé par le construc­teur d’avions amé­ri­cain Lock­heed Mar­tin. Vous en sau­rez plus sur la ge­nèse du pro­duit dans notre dossier du mois. De­puis sa pre­mière édi­tion en 2012, le lo­gi­ciel a connu des chan­ge­ments de ver­sions ma­jeurs au rythme d’un tous les deux ans, avec modification du nu­mé­ro d’iden­ti­fi­ca­tion à la clef. C’est donc la ver­sion 4 qui a été mise sur le mar­ché ré­cem­ment, et qui marque de nettes amé­lio­ra­tions.

Pre­mière tendance no­tée dans les pro­messes de cette V.4, le sup­port de la réa­li­té vir­tuelle – en clair les casques de vi­sua­li­sa­tion et les cap­teurs de mou­ve­ments. Le monde vir­tuel a été amé­lio­ré à l’aide d’un land­class re­dé­fi­ni, les conti­nents un peu lais­sés pour compte des pré­cé­dentes mou­tures de P3D et FS X (Asie, Afrique, Océa­nie) com­portent dé­sor­mais des ri­vages, routes, voies fer­rées et ré­seaux hy­dro­gra­phiques plus conformes à la réa­li­té du ter­rain. La vé­gé­ta­tion 3D a éga­le­ment été re­mo­dé­li­sée pour plus de réa­lisme. La flotte par dé­faut com­porte de nou­veaux ap­pa­reils (dont le F-16 mi­li­taire et le Lock­heed Elec­tra) et des amé- lio­ra­tions des pré­cé­dents aé­ro­nefs du hangar. De nou­veaux ava­tars sont in­clus pour ex­plo­rer les dé­cors à hau­teur d’homme. L’in­ter­face gé­né­rale a éga­le­ment fait l’ob­jet d’un ra­va­le­ment pour plus de convi­via­li­té. Mais sur­tout la prin­ci­pale nou­veau­té est le sup­port du 64 bits, per­met­tant une ges­tion de la mé­moire vive au-de­là des 4 Go (c’était une li­mi­ta­tion du code d’ori­gine pré­vu pour le 32 bits). On peut donc es­pé­rer un gain de per­for­mances pour l’ex­ploi­ta­tion de P3D V.4. L’édi­teur an­nonce que la plu­part des ex­ten­sions pu­bliées par des tiers pour la V.3 de­vraient être com­pa­tibles, mais nous conseillons tout de même de vé­ri­fier sur les sites concer­nés – des mises à jour peuvent être re­quises.

Reste que la po­li­tique com­mer­ciale de Lock­heed Mar­tin reste tou­jours né­bu­leuse pour les sim­mers ve­nus de FS X ou X-Plane. Tout d’abord elle im­plique le ra­chat d’une li­cence à chaque évo­lu­tion ma­jeure, plu­tôt qu’un Ser­vice Pack gra­tuit comme le font la plu­part des édi­teurs de lo­gi­ciels. En­suite, le si­mu­la­teur est bien pré­sen­té comme un ou­til pé­da­go­gique et/ou de re­cherche, nul­le­ment comme un loi­sir pour pas­sion­nés. On com­prend que les ac­cords pas­sés avec Mi­cro­soft lors du ra­chat de li­cence em­pê­chaient de faire de P3D un concur­rent di­rect de FS X (qui était tou­jours ven­du par Mi­cro­soft au

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.