Arma 3 Jets DLC

Pre­nez de la hau­teur

Micro Simulateur - - SOMMAIRE -

Avec cette ex­ten­sion com­po­sée de quatre aé­ro­nefs fu­tu­ristes, le si­mu­la­teur de com­bat aé­ro­ter­restre Ar­med As­sault 3 ex­plore de nou­veaux ho­ri­zons. par Em­ma­nuel Blan­chard

Ar­med As­sault 3 est avant tout un lo­gi­ciel de com­bat au ni­veau du sol : jus­qu’alors, l’es­sen­tiel des af­fron­te­ments met­tait en scène l’in­fan­te­rie et les vé­hi­cules ter­restres, les hé­li­co­ptères et avions d’at­taque n’y te­nant qu’un rôle se­con­daire pour le trans­port ou l’ap­pui rap­pro­ché - close air sup­port. Au fil des ans on a vu néan­moins fleu­rir des ex­ten­sions (sou­vent gra­tuites) d’avions di­vers et va­riés, ins­pi­rés d’ap­pa­reils réels et dis­po­sant de ca­pa­ci­tés air-air plus pous­sées que l es ap­pa­reils par dé­faut d’Arma 3. Notre ru­brique Contacts en fait d’ailleurs ré­gu­liè­re­ment écho. Avec l ’ex­ten­sion payante Jets pré­sen­tée ici, l’édi­teur Bo­he­mia In­ter­ac­tive se lance sur ce seg­ment par­ti­cu­lier en pro­po­sant sa vision des aé­ro­nefs de com­bat de pro­chaine gé­né­ra­tion, l’ac­tion du jeu étant cen­sée se dé­rou­ler à l’ho­ri­zon 2030 et voire s’af­fron­ter l’OTAN et l e conglo­mé­rat CSAT re­grou­pant prin­ci­pa­le­ment Rus­sie, Chine, Tur­quie.

Avant d’al­ler plus loin, deux aver­tis­se­ments nous semblent s’im­po­ser. En pre­mier li eu, l ’in­té­rêt de chas­seurs de haute per­for­mance dans Arma 3 n’est pas prio­ri­taire de notre point de vue, l’es­sence même du lo­gi­ciel étant l’af­fron­te­ment ter­restre. Des ap­pa­reils de bom­bar­de­ment lourd ou d’in­ter­cep­tion ra­pide peuvent y sem­bler un peu à l’étroit (les cartes font au­tour de 20x20 km) et leur rôle ne pas s’y ex­pri­mer plei­ne­ment. Ce qui nous amène à la deuxième re­marque : Jets ne va pas trans­for­mer Arma 3 en concur­rent de DCS World - de même que Com­bi­ned Arms pour DCS ne va pas en faire un concur­rent di­rect pour Arma 3. Il n’est pas ques­tion ici d’ajou­ter un si­mu­la­teur de vol hard­core au pro­gramme de Bo­he­mia, mais d’aug­men­ter ses ca­pa­ci­tés aé­riennes tout en res­tant ac­ces­sible au plus grand nombre (même si un joys­tick est for­te­ment re­com­man­dé). N’en at­ten­dez donc pas les mêmes sen­sa­tions que dans DCS World ou Fal­con 4 BMS ! La contre­par­tie est que Jets est abor­dable - 9,99 eu­ros via Steam - et que ses conte­nus sont simples à pi­lo­ter.

Ins­pi­ra­tions

L’ex­ten­sion Jets ajoute quatre aé­ro­nefs ex­ploi­tables par les joueurs comme par l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle ; tous évoquent ce que pour­rait être l’avia­tion mi­li­taire des an­nées à ve­nir, même s’ils pré­sentent une fi­lia­tion évi­dente avec des ap­pa­reils ac­tuels. Le F/A-181 Black Wasp II est le des­cen­dant du F/A-18 Hor­net (Fre­lon, alors que Wasp si­gni­fie guêpe en an­glais) mais avec des faux airs de F-22 Rap­tor.

Dé­cli­né en mo­dèle stan­dard ou fur­tif, il peut opé­rer de­puis le sol ou un porte-avions (nous y re­vien­drons). Le TO-201 Shi­kra (CSAT) est un peu son équi­valent mais dé­ri­vé du Su-27, et n’opé­rant que de­puis le sol. Le pe­tit A-149 Gry­phon (in­dé­pen­dan­tistes) est un chas­seur lé­ger mo­no­réac­teur, qui rap­pelle le Gri­pen de Saab et se des­tine aus­si bien au com­bat aé­rien qu’à l’at­taque au sol. En­fin le Sen­ti­nel (OTAN) est un drone fur­tif de grande taille, pi­lo­té de­puis le sol grâce à une console - comme les autres drones d’Arma. Sa taille et ses per­for­mances permettent de l’em­ployer de­puis un porte-avions et de trans­por­ter des bombes à gui­dage la­ser plus puis­santes que celles des autres aé­ro­nefs sans pi­lote.

La mise en oeuvre des ar­me­ments est simple, la dé­si­gna­tion d’une cible se fait par une touche de ver­rouillage. Les HUD des ap­pa­reils sont com­plets et bien li­sibles, di­rec­te­ment af­fi­chés sur le casque pour le Black Wasp et sui­vant ain­si les mou­ve­ments de tête. Cet ap­pa­reil pos­sède même l’in­té­res­sante ca­pa­ci­té de vi­sua­li­sa­tion de piste syn­thé­tique, dé­jà vue sur le Mi­rage 2000 dans FS X et DCS World. Tous les mo­dèles ajoutent une fonc­tion de pan­neau en pop-up qui af­fiche au choix le ra­dar/RWR, une ca­mé­ra ex­té­rieure, la na­celle de ci­blage (A-149) ou le sui­vi d’un mis­sile. Les ar­me­ments sont ef­fi­caces mais la por­tée semble très li­mi­tée, peut-être à cause de la taille des cartes d’Arma 3.

En prime, l’ex­ten­sion Jets ajoute deux types de mis­siles an­ti­aé­riens et sur­tout un porte-avions. L’U.S.S. Free­dom est une struc­ture fixe dans le monde vir­tuel du lo­gi­ciel, on ne peut le pi­lo­ter ni le faire bou­ger. La réa­li­sa­tion gra­phique est très bonne, mais on ne peut y pé­né­trer (à l’ex­cep­tion d’une salle de brie­fing sous la tour) ni in­ter­agir avec ses élé­ments. Néan­moins le na­vire dis­pose de brins d’ar­rêt pour le F/A-181 (n’ou­bliez pas de sor­tir la crosse), d’un ILS et de deux ca­ta­pultes fonc­tion­nelles.

En mul­ti ?

Si la réa­li­sa­tion gra­phique de l’en­semble est exempte de tout dé­faut, l’in­té­rêt même de l’ex­ten­sion mé­rite qu’on s’in­ter­roge. En so­lo, une mis­sion pro­pose de dé­cou­vrir le F/A181 sur Al­tis, c’est tout. Il fau­dra pas­ser par l’édi­teur d’Arma 3 ou les mis­sions par­ta­gées sur le Steam Work­shop pour pro­fi­ter de ces aé­ro­nefs. En mul­ti­joueur, tout dé­pen­dra des ser­veurs et modes de jeu, mais la per­ti­nence de ces ap­pa­reils lourds, ra­pides et puis­sants dans des af­fron­te­ments de rue (ou de jungle pour Ta­noa) reste à prou­ver. Le ta­rif tout doux de l’ex­ten­sion plaide pour elle, sa sim­pli­ci­té aus­si. Mais si vous sou­hai­tez pi­lo­ter des avions d’at­taque ou des in­ter­cep­teurs de ma­nière très réa­liste, tour­nez-vous plu­tôt vers un lo­gi­ciel plus spé­cia­li­sé.

En haut : Le TO-201, des­cen­dant du Su­khoi 27 ? En mé­daillon : Le pe­tit Gry­phon rap­pelle le Saab Gri­pen. En bas : Le F/A181 char­gé de bombes à gui­dage la­ser.

En haut (gauche) : Ap­pon­tage en Black Wasp. En haut (droite) : La Sen­ti­nel, un drone de grande taille aux lignes fur­tives. Ci-contre : Dans le cock­pit du TO-201 en mis­sion d’in­ter­cep­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.