xEn­vi­ro pour X-Plane

Com­ment amé­lio­rer l’en­vi­ron­ne­ment de X-Plane

Micro Simulateur - - SOMMAIRE - ParAn­ni­ckPey­re­morte

Pour avoir de plus jo­lis nuages par-ci, des flo­cons de neige ou de la pluie par-là, un ré­glage ori­gi­nal des lu­mières et des cou­leurs, chaque sim­mer est à la re­cherche de plug-ins qui aug­mentent le réa­lisme de l’en­vi­ron­ne­ment de X-Plane par dé­faut. S’il en existe beau­coup, xEn­vi­ro est sans doute ce­lui qui agit sur le plus grand nombre de pa­ra­mètres.

La der­nière ver­sion de xEn­vi­ro, mise en ligne en dé­cembre der­nier, est la 1.06. Elle est adap­tée aux ver­sions 10.50 et 11.02 du si­mu­la­teur, mais n’est ac­tuel­le­ment com­pa­tible qu’avec Win­dows. L’équipe qui a réa­li­sé ce plug-in est russe et c’est An­drey Shey­bak qui en est le prin­ci­pal dé­ve­lop­peur ac­tuel­le­ment, les autres in­ter­ve­nants étant sur­tout tes­teurs. Sur le site of­fi­ciel, il est pos­sible de té­lé- char­ger un ma­nuel de 14 pages en an­glais ou en russe, qui per­met de se faire une idée de l’ins­tal­la­tion et des ré­glages et est aus­si pré­sent dans le dos­sier du plug-in une fois ins­tal­lé. L’équipe est dis­po­nible en cas de pro­blème, sous ré­serve de sou­mettre un ti­cket sur le site. L’exé­cu­table y est té­lé­char­geable, mais il est né­ces­saire d’ache­ter la clé d’ac­ti­va­tion pour un peu moins de 70 dol­lars amé­ri­cains sur le site mar­chand de x-plane.org pour pou­voir l’uti­li­ser. Les plus per­fec­tion­nistes peuvent ré­cu­pé­rer gra­tui­te­ment des nuages en­core amé-

lio­rés sur l e fo­rum de http://xplane.org, « XEn­vi­ro ex­pe­ri­men­tal clouds for (Pay­ware XEn­vi­ro) 1.2 ». Il rem­place cer­taines tex­tures par de meilleures avec un choix de trois ré­so­lu­tions. Le fra­me­rate est aug­men­té grâce au fait que les nuages sont en 2D, mais avec une bonne im­pres­sion de 3D, alors qu’à l’ori­gine, ils sont tous en 3D sur 360° au­tour de l’avion, sauf pour le pay­sage loin­tain. Une autre mo­di­fi­ca­tion sur le même fo­rum, « XEN­VI­RO NEW SKY Co­lors V 1.0.1 », per­met d’af­fi­cher des cou­leurs un peu plus réa­listes pour le ciel. C’est le mon­tage com­plet avec le SET 2 des nuages en 4096x4096 pour XPlane 11 que nous avons choi­si pour les tests.

Ins­tal­la­tion

Avant toute chose, il faut sa­voir que xEn­vi­ro est in­com­pa­tible avec une grande ma­jo­ri­té des plug-ins in­fluen­çant l’en­vi­ron­ne­ment de XPlane, dont la longue liste est men- tion­née dans le ma­nuel. Il faut donc com­men­cer par désac­ti­ver tous ceux qui sont concer­nés !

Le pro­gramme d’ins­tal­la­tion est en an­glais, al­le­mand ou russe. Il per­met de choi­sir le dos­sier et la ver­sion du si­mu­la­teur. Une fois le nu­mé­ro de sé­rie ins­crit, tout est au­to­ma­tique. Le dos­sier est alors pré­sent dans res­source/plu­gins/ xEn­vi­ro et est im­mé­dia­te­ment opé­ra­tion­nel, avec sa propre bi­blio­thèque de sons et d’images. En cas de re­gret, il est très fa­cile à dés­ins­tal­ler.

Le lo­gi­ciel xEn­vi­ro est des­ti­né à amé­lio­rer le réa­lisme de l’en­vi­ron­ne­ment dans le si­mu­la­teur. Pour ce­la, il com­mence par té­lé­char­ger les don­nées mé­téo­ro­lo­giques réelles ac­ces­sibles en per­ma­nence sur le ser­veur de l’équipe… En es­pé­rant qu’il n’y au­ra pas de panne ! Il va donc sans dire qu’une bonne connexion In­ter­net est in­dis­pen­sable pour l’uti­li­ser. Ces don­nées portent en par­ti­cu­lier sur la di­rec­tion et la vi­tesse du vent, la tem­pé­ra­ture, les zones de tur­bu­lence, d’orage et de gi­vrage, tout ce­la sur plu­sieurs ni­veaux, en par­ti­cu­lier (ce qui est nou­veau) sur les hautes al­ti­tudes. Il re­pro­duit vi­suel­le­ment la pluie, la neige et le brouillard et rend les lu­mières et les nuages plus im­mer­sifs en mo­di­fiant leurs tex­tures et leurs nuances de blanc et de gris.

Une fois l’aé­ro­port et l’avion char­gés dans le si­mu­la­teur, le lo­go du plug-in ap­pa­raît en su­per­po­si-

tion sur l’écran pen­dant quelques se­condes, puis dis­pa­raît. Il faut alors ou­vrir le me­nu idoine, où xEn­vi­ro pro­pose trois so­lu­tions. La pre­mière, « On », re­pro­duit la mé­téo réelle (que nous choi­si­rons, réa­lisme oblige !). La deuxième, « Ca­vok » cor­res­pond à un temps dé­ga­gé aux ca­rac­té­ris­tiques pré­cises et connues. La troi­sième, « Set­tings » ac­cède aux ré­glages que nous re­ver­rons en dé­tail. « About » af­fiche le nu­mé­ro de sé­rie et le nom de la li­cence. Le ré­glage de mé­téo­ro­lo­gie per­son­na­li­sé de X-Plane par dé­faut est in­ac­ti­vé et c’est un choix vo­lon­taire pour ce plug-in. Si vous sou­hai­tez mo­dé­li­ser votre propre mé­téo ou ré­cu­pé­rer celle de votre der­nier vol, la seule so­lu­tion se­ra de dés­ins­tal­ler xEn­vi­ro, tout sim­ple­ment. Quand il est ac­tif, l’image se charge en­suite pro­gres­si­ve­ment de nuages (s’ils existent en temps réel dans la ré­gion que vous avez choi­sie !) dans le ciel de l’aé­ro­port. Il ne faut donc pas ou­blier d’at­tendre le temps né­ces­saire au té­lé­char­ge­ment des don­nées et ce­la peut prendre plu­sieurs mi­nutes, une di­zaine la plu­part du temps.

Les dif­fé­rents ré­glages

Une fe­nêtre spé­ciale nom­mée « Set­tings » per­met de mo­di­fier les ré­glages du plug-in, dont nous re­trou­vons les ex­pli­ca­tions dé­taillées dans le ma­nuel. Elle se di­vise en quatre ru­briques, temps, nuages, at­mo­sphère et sons et plu­sieurs élé­ments y sont mo­di­fiables par des cur­seurs. Dans chaque ru­brique, comme dans un jeu, il existe en­core plu­sieurs ni­veaux. Pour la par­tie mé­téo­ro­lo­gie, en mode fa­cile, la plage de vi­si­bi­li­té de la piste est de 1 000 m au mi­ni­mum, le pla­fond d’au moins 80 m et les tur­bu­lences mo­dé­rées, même si le temps réel té­lé­char­gé est net­te­ment moins clé­ment. L’orage n’in­fluence ni les surfaces de l’avion ni la dy­na­mique de vol et la mise à jour de la mé­téo est ar­bi­trai­re­ment de 15 mi­nutes. À l’in­verse, le mode réel li­bère les dif­fi­cul­tés de ce ni­veau j us­qu’au maxi­mum. La plage de vi­si­bi­li­té, des ré­flexions, des ombres et de la brillance des nuages se fait sur trois ni­veaux, lé­ger, op­ti­mum et maxi-

mum. Les va­ria­tions de l’at­mo­sphère portent sur sa hau­teur, les ef­fets de brume, de pluie, de neige, de la foudre, des phares de l’avion, de la dif­fu­sion de la lu­mière et du trai­te­ment des cou­leurs. Les sons trai­tés sont ex­ternes ou in­ternes à l’avion, pour l’am­biance gé­né­rale et à l’in­té­rieur des aé­ro­ports. Rien de tel qu’un ré­glage au maxi­mum pour com­men­cer, nous ne ris­quons rien et l’im­mer­sion n’en se­ra que plus im­por­tante !

Vi­suel dans X-Plane

Une fois ces ré­glages ef­fec­tués, ren­trons dans le vif du su­jet. Mais com­ment ap­pré­cier les per­for­mances de xEn­vi­ro alors que nous sommes en plein été ? Quelle ré­gion choi­sir ? Dans la me­sure où il af­fiche uni­que­ment la mé­téo réelle, il va fal­loir at­tendre qu’il fasse mau­vais pour vo­ler ou choi­sir des ré­gions moins clé­mentes que la nôtre en cette pé­riode de ca­ni­cule… C’est le monde à l’en­vers ! Le site http://me­teo­ciel.fr, ra­dar de pré­ci­pi­ta­tions de pluie et de neige, est très utile pour choi­sir une zone plu­vieuse, la foudre ou le brouillard pour les tests, mais ne cor­res­pond pas tou­jours à la mé­téo du si­mu­la­teur. Et pour la neige, il va fal­loir at­tendre l’hi­ver ! Cer­tains sites mé­téo sont aus­si utiles avec une re­cherche sur des pays pré­cis. Nous avons trou­vé quelques in­tem­pé­ries en Nor­vège et en Bel­gique. Nous avons aus­si vo­lé au Chi­li, l’hé­mi­sphère sud étant du bon cô­té pour nos re­cherches. Avec xEn­vi­ro, les nuages sont ef­fec­ti­ve­ment plus réa­listes, leurs bouf­fées plus nom­breuses. Tous les types sont re­pré- sen­tés aux dif­fé­rentes al­ti­tudes. Le fon­du-en­chai­né entre les dif­fé­rentes couches n’est pas tou­jours fluide, mais l’ef­fet est réa­liste. Les vols IFR per­mettent, une fois qu’elle a été tra­ver­sée, d’ad­mi­rer la couche nua­geuse juste au-des­sous et le ciel très bleu au-des­sus, comme dans la réa­li­té ! Ce­la ex­plique que les vols en haute al­ti­tude sont les plus ap­pro­priés pour pro­fi­ter de ce qu’ap­porte ce plug-in. Les le­vers et cou­chers de so­leils sont en­chan­teurs et les cou­leurs plus dis­crètes et nuan­cées. Il manque juste un peu de rouge et d’oran­gé, et la brume masque quel­que­fois le so­leil au ras de l’ho­ri­zon.

Nous de­vons men­tion­ner un pe­tit bug lié à X-Plane. Il faut ac­tuel­le­ment sup­pri­mer le ré­glage HDR pour voir les gouttes de pluie, mais on se prive ain­si d’autres fonc­tions si­mul­ta­nées comme cer­taines ges­tions d’ombres, de nuages et de brouillard par dé­faut. La cor­rec­tion de cette ano­ma­lie est en cours. Ce­la n’em­pêche pas d’en­tendre le bruit de la pluie… Ou les grillons et les pe­tits oi­seaux s’il fait beau, aus­si bien à al­ti­tude basse qu’éle­vée et même en mode « Pause » !

Pro­jets

La page « road­map » du site de l’édi­teur dé­crit les fu­turs tra­vaux de mo­di­fi­ca­tion du plug-in. Mais at­ten­tion, les dates men­tion­nées sur cette page sont celles où ont été ajou­tées les fonc­tion­na­li­tés, non pas celles où elles se­ront dis­po­nibles ! Une ver­sion ma­jeure 2.0 est en ges­ta­tion et en cours de tests pour s’adap­ter plus étroi­te­ment aux nou­velles fonc­tions de X-Plane 11. La­mi­nar Re­search ayant chan­gé dans cette der­nière ver­sion cer­tains pa­ra­mètres dans le dé­cor pour mettre en va­leur les ré­flexions, re­flets d’éclai­rage au sol et trans­pa­rences, il faut ré­écrire xEn­vi­ro pour en te­nir compte. Le mo­teur des nuages est aus­si en cours de re­fonte pour per­mettre des bouf­fées plus larges et plus hautes. Les sec­teurs mé­téo se­ront aus­si plus pe­tits et plus pré­cis. C’est une pro­gram­ma­tion longue et dif­fi­cile et les tes­teurs sont dé­jà au travail.

Cet add-on est vrai­ment in­té­res­sant car il amé­liore plu­sieurs élé­ments de l’en­vi­ron­ne­ment comme les nuages, les cou­leurs du ciel, la mé­téo­ro­lo­gie pré­cise ré­gion par ré­gion, ce qui le rend très com­plet. Le prix est éle­vé, ce qui mo­tive pour at­tendre une pro­mo­tion. Et nous es­pé­rons la ver­sion 2 avec une grande cu­rio­si­té !

Les ré­glages en dé­tail.

Rou­lage sous la pluie au Ja­pon.

Le­ver du jour à Saint Mar­tin.

En haut : Ciel nua­geux à Ca­li en Co­lom­bie. En bas : Le ciel réel, pour com­pa­rai­son.

Dif­fé­rents me­nus du plug-in. Au-des­sus de 25 000 pieds, le ciel est plus bleu et les nuages filent sous l’avion.

En haut : Cou­cher de so­leil au dé­but… En bas : … et un peu plus tard.

Ciel de cré­pus­cule à Bo­ra-Bo­ra. L’aé­ro­port de Liège dans un fin brouillard.

Wa­shing­ton s’éveille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.