Le test des add-ons

Une épreuve ré­vé­la­trice !

Micro Simulateur - - LOGICIEL -

Si de ma­nière na­tive P3D en ver­sion 4 est as­sez proche en per­for­mances de FS X, il nous fal­lait sa­voir ce que don­nait le lo­gi­ciel avec des ex­ten­sions dé­diées. Le ré­sul­tat a dé­pas­sé nos pré­vi­sions !

L’ap­port du sup­port 64 bits ne sem­blait pas fla­grant avec les dé­cors par dé­faut et le han­gar stan­dard du lo­gi­ciel de for­ma­tion. Il faut avouer que dans ces condi­tions, et à plus forte rai­son en pla­çant les cur­seurs de gra­phisme à un ni­veau proche de ce que per­met FS X à son maxi­mum, les cal­culs ac­com­plis par le PC et la carte gra­phique sont qua­si­ment iden­tiques. Mais qu’ad­vien­til dans d’autres contextes ? Nous avons pu tes­ter deux ex­ten­sions conçues spé­ci­fi­que­ment pour P3D v4, et non de simples pro­duits mul­ti­pla­te­formes com­pa­tibles avec les dif­fé­rents lo­gi­ciels. Le ver­dict se­rat-il fa­vo­rable ?

Au­vergne VFR

France VFR nous a gen­ti­ment four­ni la ver­sion op­ti­mi­sée P3D v4 de son dé­cor Au­vergne VFR (voir MS 282). Il ne s’agit pas d’un por­tage du pro­duit pour Flight Si­mu­la­tor, mais d’une amé­lio­ra­tion en pro­fon­deur du code de la scène pour pro­fi­ter plei­ne­ment des pos­si­bi­li­tés of­fertes par P3D. Au me­nu, on re­trouve évi­dem­ment les mêmes ca­rac­té­ris­tiques tech­niques propres aux dé­cors de l’édi­teur : tex­tures sol is­sues de pho­to­gra­phies aé­riennes en 1 m/pixel (voire moins sur cer­taines zones), re­lief af­fi­né en 4,75 mètres de pré­ci­sion, tech­no­lo­gie Au­to­ma­tion 3D pour meu­bler le pay­sage de ma­nière co­hé­rente en construc­tions et vé­gé­ta­tion ; sans ou­blier les nom­breux re­pères em­ployés pour le vol à vue (éo­liennes, che­mi­nées, lignes élec­triques…).

Notre test s’est dé­rou­lé en trois temps, sur le même PC (voir confi- gu­ra­tion page pré­cé­dente) : d’abord sous FS X avec les cur­seurs gra­phiques au maxi­mum, tex­tures en 60 cm, re­lief à 5 mètres, den­si­té et au­to­gen au maxi­mum. Le sur­vol du Puy de Dôme en Ba­ron 58 dans ces condi­tions fait

os­cil­ler l e fra­me­rate entre 12 (oups !) et 35 FPS, avec une moyenne éta­blie em­pi­ri­que­ment à 28. C’est cor­rect comme moyenne, et conforme à nos ha­bi­tudes de vol dans FS X. puis nous avons ap­pli­qué l es mêmes ré­glages gra­phiques à P3D v4 (en pré­ci­sant des tex­tures en 1 024 pixels, en désac­ti­vant l’éclai­rage dy­na­mique et la syn­chro­ni­sa­tion d’af­fi­chage avec le mo­ni­teur). Ver­dict : entre 60 et 76 FPS, pour une moyenne de 70. C’est ce qu’on ap­pelle une claque ! Puis en jouant avec les op­ti­mi­sa­tions de P3D (HDR et éclai­rage dy­na­mique, syn­chro­ni­sa­tion, tex­tures en 2 048 – en­core que sur ce point les pho­tos de France VFR ne changent pas), on des­cend au­tour de 56 FPS en moyenne.

Non seule­ment l’af­fi­chage est fluide, mais on perd l’ef­fet de flou des tex­tures à grande vi­tesse ou en mode trans­po­si­tion. L’ajout du mo­dule Au­vergne VFR Ex­ten­sion Pack ( tex­tures noc­turnes avec éclai­rages, au­to­gen amé­lio­ré) ne fait presque pas bais­ser le comp­teur d’images par se­condes, alors que les amé­lio­ra­tions sont réel­le­ment vi­sibles à l’écran. Dans le cas pré­sent, le pas­sage à P3D v4 pré­sente une to­tale amé­lio­ra­tion par rap­port à FS X aus­si bien en per­for­mances ma­chine qu’en confort d’uti­li­sa­tion. Avis aux ama­teurs, France VFR an­nonce d’autres ré­gions dé­cli­nées en ver­sion spé­ci­fiques P3D v4, l e Lan­gue­docRous­sillon a d’ores et dé­jà fait l’ob­jet d’une adap­ta­tion. Le ca­ta­logue de­vrait évo­luer au fil du temps.

FlightCon­trol Re­play Pro

Le pe­tit en­re­gis­treur de vol que nous avions pré­sen­té dans notre nu­mé­ro de mars (MS 278) vient de pas­ser en ver­sion 3.5 avec quelques amé­lio­ra­tions à la clef, dont la com­pa­ti­bi­li­té avec P3D en ver­sion 4. Pour rap­pel, il en­re­gistre à la de­mande tous les pa­ra­mètres de vol d’un ap­pa­reil contrô­lé par le joueur (vi­tesse, al­ti­tude, cap, et cer­taines ma­ni­pu­la­tions de base comme le ré­gime mo­teur, les vo­lets…) du­rant tout ou par­tie d’un vol. En­suite, le fi­chier peut être « joué » dans le si­mu­la­teur, où le pi­lote vir­tuel de­vient spec­ta­teur des évo­lu­tions en­re­gis­trées avec la pos­si­bi­li­té d’ac­cé­lé­rer ou ra­len­tir l’ac­tion, chan­ger le point de vue, tout ce­ci de ma­nière à ana­ly­ser un vol (ou un mor­ceau de vol). Dans le cadre d’un ou­til pé­da­go­gique comme se pré­sente P3D v4, FCRP a toute sa place ! L’exem­plaire du lo­gi­ciel four­ni par son au­teur a par­fai­te­ment fonc­tion­né dans le si­mu­la­teur, tout juste faut-il bien pen­ser à le lan­cer en mode ad­mi­nis­tra­teur et à bien l’af­fi­cher à l’écran. Nous avons même pu pro­fi­ter de sa nou­velle fonc­tion de contrôle IA, où un vol en­re­gis­tré de­vient le comportement d’un ap­pa­reil contrô­lé par le si­mu­la­teur, alors même que le pi­lote vir­tuel garde le contrôle de son propre aé­ro­nef. C’est une fonc­tion in­té­res­sante pour ap­pré­hen­der le vol en for­ma­tion rap­pro­chée ou ad­mi­rer un bal­let aé­rien de­puis le mode ava­tar… Et lors de nos tests, nous n’avons re­mar­qué au­cun im­pact sen­sible sur le taux de ra­fraî­chis­se­ment.

Bi­lan fi­nal

On s’en dou­tait à la conclu­sion du test de P3D v4 des pages pré­cé­dentes, le lo­gi­ciel de Lock­heed Mar­tin ne ré­vèle vrai­ment ses avan­tages qu’à par­tir d’ex­ten­sions tierces. Notre ju­ge­ment s’est fait at­tendre (la v4 est pa­rue en mai der­nier, avec une pre­mière mise à jour V.4.1 en juin), mais nous avions pré­fé­ré at­tendre que des ex­ten­sions à la hau­teur soient pu­bliées pour que la sen­tence dé­passe le stade de l’énu­mé­ra­tion des par­ti­cu­la­ri­tés. De toute évi­dence, le pas­sage au 64 bits, tant at­ten­du par la com­mu­nau­té FS, bé­né­fi­cie en­fin à P3D, alors même que Flight Sim World de Do­ve­tail Games ne connaît que des amé­lio­ra­tions mi­nimes de sa ver­sion an­ti­ci­pée (du moins au mo­ment où nous met­tons sous presse). Nous pou­vons donc conseiller à tous nos lec­teurs que l’an­glais ne re­bute pas et que les li­mi­ta­tions du contrat d’ex­ploi­ta­tion ne font pas fuir de ten­ter l’ex­pé­rience de Pre­par3D. Dans le cas où le lo­gi­ciel ne vous don­nait pas sa­tis­fac­tion après moins de trente jours d’uti­li­sa­tion (dans le cadre pré­vu !), Lock­heed Mar­tin vous rem­bour­se­rait votre achat !

Com­pa­rai­son pour la scène Au­vergne VFR : sous FS X, on frôle les 30 FPS (en haut) ; dans P3D V.4 avec des ré­glages gra­phiques si­mi­laires, on dé­passe les 70 (au centre) ! En pous­sant les cur­seurs, on amé­liore un peu le ren­du, pour pas­ser à 56 FPS (en bas).

Ci-des­sus : Au­rillac de nuit avec l’ex­ten­sion propre à la scène France VFR, les éclai­rages sont très convain­cants. Ci-des­sous : Vol d’es­sai en F-22, Flight Control Re­play Pro a tout en­re­gis­tré et re­joue la scène.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.