Home Cock­pit

Micro Simulateur - - LONG COURRIER -

Bon­jour à tous les sim­mers ! Le « home cock­pit » m’in­té­resse énor­mé­ment, et voi­ci quelques points que j’ai­me­rais en tant que dé­bu­tant voir ap­pa­raître dans les ar­ticles. Beau­coup de ces ques­tions sont res­tées long­temps en sus­pens pour moi. Le plus gros pro­blème que l’on ren­contre quand dé­bute n’est pas la construc­tion en el­le­même, mais le choix des com­po­sants et la com­pa­ti­bi­li­té entre son si­mu­la­teur, les cartes, les pa­nels et le lo­gi­ciel d’avio­nique. Et il est très dur de savoir sur les sites des construc­teurs quelle com­bi­nai­son fonc­tionne et la­quelle ne fonc­tionne pas. Et vu le prix des com­po­sants et des lo­gi­ciels… Idéa­le­ment, sur les sites et les fo­rums, chaque « home cock­pit » de­vrait pré­ci­ser : - nom et ver­sion du si­mu­la­teur ; - nom du construc­teur des pa­nels ; - nom, construc­teurs et mo­dèles des cartes I/O ; - lo­gi­ciel uti­li­sé pour l’in­ter­fa­çage entre les cartes I/O et le si­mu­la­teur ; - lo­gi­ciel uti­li­sé pour l’af­fi­chage des écrans et ges­tion avio­nique (pro­jet ma­gen­ta par exemple) ; - l’ap­pa­reil si­mu­lé (pas le nom… mais l’édi­teur et la ver­sion uti­li­sée). Mieux vaut évi­ter les phrases du type : « Voi­ci mon cock­pit A320 sur X-Plane, j’ai mis 2 000 heures pour le faire avec du ma­té­riel de chez XY ». Ce­la fait rê­ver mais n’aide pas les dé­bu­tants qui dé­si­rent se lan­cer. Car on n’a au­cune idée de comment tout a été in­ter­fa­cé, s’il y a plu­sieurs fa­çons de faire… J’ai l’im­pres­sion, après avoir ef­fec­tué nombre de re­cherches, de ré­in­ven­ter la roue à chaque fois que je re­garde les com­po­sant d’un fa­bri­cant. Cé­dric

Notre lec­teur ré­agit cer­tai­ne­ment à notre ap­pel à té­moins et au fu­tur dos­sier. Le pro­blème du home cock­pit, c’est qu’il est sou­vent per­son­nel. Nous l’as­si­mi­lons à un che­min de fer mi­nia­ture : si on peut ac­qué­rir un mo­dèle tout fait, prêt à fonc­tion­ner, l’es­sence même de l’aven­ture ré­side plu­tôt dans la construc­tion et l’adap­ta­tion aux sou­haits de cha­cun. Dès lors, il n’y a pas de règle ab­so­lue, face à la dé­bauche de ma­té­riels et lo­gi­ciels, ce qui peut mar­cher chez l’un peut ne pas fonc­tion­ner chez l’autre… Les pré­sen­ta­tions dis­po­nibles sur les fo­rums spé­cia­li­sés font ef­fec­ti­ve­ment sou­vent l’im­passe sur les dé­tails tech­niques, elles mettent da­van­tage l’ac­cent sur la réa­li­sa­tion fi­nale. Mais il reste tou­jours pos­sible de contac­ter un « cock­pit buil­der » pour lui de­man­der ses se­crets de fa­bri­ca­tion. L’ex­pé­rience nous a mon­tré que ce mi­lieu est gé­né­ra­le­ment très ou­vert et ra­vi d’échan- ger ses as­tuces, ses ex­pé­riences (si­non pour­quoi ex­po­ser son pro­jet ?). De plus une pré­sen­ta­tion suc­cincte ne per­met pas tou­jours d’en­trer dans les dé­tails tech­niques (et sou­vent ré­bar­ba­tifs). Quoi qu’il en soit, nous pre­nons ces ré­flexions en compte pour le dos­sier sur les cock­pits do­mes­tiques, en de­man­dant aux fu­turs par­ti­ci­pants de four­nir quelques in­for­ma­tions comme celles dont vous éta­blis­sez la liste. Mer­ci de vos sug­ges­tions !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.