Contact mi­li­taire

Asa­shio, le tueur de cui­ras­sés

Micro Simulateur - - SOMMAIRE - vwww. worl­dof­war­ships.eu

War­ga­ming a tou­jours ai­mé don­ner à ses na­vires de ca­té­go­rie Pre­mium des ca­rac­té­ris­tiques dif­fé­rentes de la branche standard. Et avec l’Asa­shio, ils ont fait fort ! Peut-être même un peu trop… Le na­vire semble être là uni­que­ment pour contrer l’om­ni­pré­sence des cui­ras­sés.

Le des­troyer Asa­shio est donc un na­vire Pre­mium (ache­table en ar­gent réel via le compte uti­li­sa­teur et sans élé­ment com­plé­men­taire à re­cher­cher) de Tier 8. Il s’agit d’un bâ­ti­ment de la ma­rine im­pé­riale ja­po­naise dont la prin­ci­pale ca­rac­té­ris­tique est l’ar­me­ment de tor­pilles. En ef­fet, l’Asa­shio pos­sède deux lan­ceurs qua­druples équi­pés de tor­pilles d’eau pro­fonde. Si vous jouez les des­troyers du clan pan-asia­tiques, vous sa­vez que celles-ci passent sous les des­troyers sans dé­ton­ner. Mais dans le cas de l’Asa­shio ce­la va en­core plus loin. Elles ne touchent même pas les croi­seurs ! Du coup, les proies na­tu­relles du na­vire sont les na­vires à fort ti­rant d’eau, donc les porte-avions et sur­tout les cui­ras­sés. Avec 20 km de por­tée, ces en­gins de mort ne peuvent être dé­tec­tés qu’à 900 mètres, soit bien trop tard pour qu’un lourd cui­ras­sé ne ré­agisse. L’Asa­shio peut im­pu­né­ment, dans un rayon de 20 km, sur­prendre tout cui­ras­sé se pen­sant hors d’at­teinte. Ca­pables de 62 noeuds, ces tor­pilles sont vé­ri­ta­ble­ment conçues pour ju­gu­ler la sur­re­pré­sen­ta­tion des cui­ras­sés dans le jeu. Quand on pense que le Shi­ma­kaze, des­troyer de la branche standard au Tier 10, a vu la dé­tec­ta­bi­li­té de ses tor­pilles lar­ge­ment aug­men­tées pour l’em­pê­cher de tor­piller en toute im­pu­ni­té… Ah oui, mais là les armes du nou­veau ve­nu ne peuvent plus tou­cher des­troyers et croi­seurs. Ça c’est de l’équi­li­brage ! Pour rendre la chose plus joyeuse, l’Asa­shio dis­pose du consom­mable « Re­char­ge­ment ac­cé­lé­ré des tor­pilles ». Ce­la lui per­met, pé­rio­di­que­ment et en quelques se­condes, de re­char­ger ses tubes. Du coup, le des­troyer peut mettre pas moins de 16 tor­pilles à l’eau ! Il in­ter­dit vé­ri­ta­ble­ment la zone à tout cui­ras­sé qui au­rait des vel­léi­tés de pous­ser la ligne de front. Or jus­te­ment, les joueurs se plaignent du manque d’en­ga­ge­ment de ces lourds na­vires qui pré­fèrent ti­rer de loin que de for­cer les lignes. Ce n’est pas l’Asa­shio qui va les dis­sua­der de chan­ger. En guise d’équi­li­brage, le na­vire dis­pose de six ca­nons de 127 mm à la puis­sance un peu ané­mique. On s’en ser­vi­ra es­sen­tiel­le­ment pour dé­clen­cher des feux à l’abri dans son nuage de fu­mée. Mais en 1 contre 1, ce des­troyer per­dra as­su­ré­ment ses com­bats au ca­non. La liste des ta­lents a été adap­tée aux ca­pa­ci­tés de ce nou­veau ve­nu dans la flotte nip­ponne :

1 point : Cible prio­ri­taire pour sa­voir si vous êtes pris pour cible et par ● com­bien de joueurs ;

2 points : Ul­time ré­sis­tance qui évite la neu­tra­li­sa­tion to­tale du gou● ver­nail et des mo­teurs ;

3 points : Ex­per­tise de l’ar­me­ment des tor­pilles pour ac­cé­lé­rer le ● re­char­ge­ment des pro­jec­tiles sous-ma­rins ;

4 points : Ex­pert en dis­si­mu­la­tion qui fait tom­ber votre dé­tec­ta­bi­li­té ● à 5,9 km et vous per­met de jouer l’éclai­reur quand il n’y a pas de cui­ras­sés à tor­piller…

2 points : Ac­cé­lé­ra­tion des tor­pilles qui ré­duit la por­tée de votre ● ar­me­ment aqua­tique de 20 à 16 km. Mais la vi­tesse grimpe à 72 noeuds !

3 points : Sur­in­ten­dant, sur le des­troyer Asa­shio, c’est certes un ● boost mo­teur et un écran de fu­mé de plus. Mais c’est sur­tout un consom­mable de Re­char­ge­ment ac­cé­lé­ré des tor­pilles sup­plé­men­taire.

Pour les 4 points res­tants, il y a plu­sieurs choix. Nous vous re­com­man­dons Pous­sée d’adré­na­line et Mul­ti­tâche.

L’Asa­shio vaut-il ses 3 000 dou­blons (voire plus pour les édi­tions Bo­nus) ? Il peut être frus­trant à jouer dans des par­ties char­gées en croi­seurs et des­troyers mais avec peu de cui­ras­sés. Trop spé­cia­li­sé, il n’est pas le Pre­mium du Tier 8 le plus in­té­res­sant à ac­qué­rir. Par contre quand vous avez cinq cui­ras­sés en face… Il faut avouer qu’on fe­ra des ra­vages.

Ci-des­sus : L’Asa­shio en vi­site dans le port de Mar­seille. Ci-contre : Les 8 tor­pilles du na­vire ter­ro­risent les cui­ras­sés.

En bas (gauche) : À cette dis­tance et fort oc­cu­pé, ce King George V n’a que peu de chance d’échap­per à notre salve de tor­pilles.

En bas (centre) : Ce Fu­so n’a même pas eu le temps d’amor­cer la moindre ma­noeuvre une fois les tor­pilles dé­tec­tées !

En bas (droite) : En route pe­tits pois­sons ! La po­si­tion d’em­bus­cade idéale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.