Per­sian Gulf pour DCS World

Point chaud !

Micro Simulateur - - SOMMAIRE - parEm­ma­nuelB­lan­chard

Aus­si at­ten­due que le F/A-18, la carte du golfe Per­sique a été pu­bliée si­mul­ta­né­ment. Entre le dé­sert à perte de vue, les mon­tagnes de l’Iran et la dé­me­sure des tours des Émi­rats, DCS plonge dans une ac­tua­li­té brû­lante…

Au sud, on trouve les Émi­rats Arabes Unis, fé­dé­ra­tion de pe­tites prin­ci­pau­tés ri­chis­simes aux re­ve­nus ti­rés de l’ex­ploi­ta­tion d’hy­dro­car­bures et d’ac­ti­vi­tés fi­nan­cières. Au nord, c’est l’Iran, ré­pu­blique is­la­mique éta­blie sur les ruines de l’an­cien em­pire perse. Entre les deux, le dé­troit d’Or­muz qui per­met de pé­né­trer dans le golfe Per­sique et qui consti­tue un point stra­té­gique pour le trans­port du pé­trole en pro­ve­nance du Moyen-Orient. Comme tout dé­troit (Ma­lac­ca, Gi­bral­tar…) c’est l’un des points chauds du globe, mais le contexte géo­po­li­tique lo­cal ne fait que stig­ma­ti­ser les an­ta­go­nismes. Ri­va­li­tés re­li­gieuses entre Chiites et Sun­nites, am­bi­tions ter­ri­to­riales des ci­tés lit­to­rales, jalousie de l’Iran rui­né après la ré­vo­lu­tion et des an­nées de guerre face à l’ar­ro­gance des ci­tés-Etats du Golfe, et in­quié­tudes des grandes puis­sances mon­diale face aux na­tio­na­lismes et re­ven­di­ca­tions nu­cléaires qui me­na- cent la pré­cieuse route de l’or noir : on com­prend que ce pe­tit es­pace géo­gra­phique cris­tal­lise l’at­ten­tion des dé­ci­deurs et stra­tèges du monde en­tier.

C’est donc ce sec­teur hau­te­ment in­flam­mable - au propre comme au fi­gu­ré - qui ac­cueille les pi­lotes vir­tuels de DCS World. Après le Cau­case par dé­faut (autre point chaud, pour d’autres rai­sons !), la Nor­man­die en ver­sion dé­bar­que­ment de 1944 et le dé­sert du Ne­va­da pro­pice aux en­traî­ne­ments, le golfe Per­sique ouvre ses pistes dans un en­vi­ron­ne­ment où les ri­vages co­ral­liens bordent un dé­sert brû­lant, où les mon­tagnes arides abritent des ins­tal­la­tions mi­li­taires se­crètes et où les gratte-ciel dé­fient les dieux. Bien­ve­nue au Moyen-Orient !

La carte

La nou­velle carte est pro­po­sée au ta­rif de 49,99 US$, soit 43 eu­ros. Elle n’est, au mo­ment du test, dis­po­nible que pour la ver­sion OpenBê­ta 2.5.2 de DCS World, mais de­vrait sous peu être ren­due com­pa­tible avec la 2.5 standard. Après l’achat

en ligne, le nou­veau théâtre d’opé­ra­tions est in­té­gré à la ga­le­rie de mo­dules de DCS, il reste à lan­cer le té­lé­char­ge­ment et l’ins­tal­la­tion au­to­ma­tique. Il faut se mon­trer pa­tient, il y en a pour 16 Go de don­nées ! La carte couvre un car­ré d’en­vi­ron 450 km de cô­té, soit une sur­face de 200 000 km². La zone com­prend le sud de l’Iran, les Émi­rats Arabes Unis (Abu Dha­bi, Du­baï, Char­ja, Aj­man…) et l’ouest du Sul­ta­nat d’Oman. Le dé­troit d’Or­muz fi­gure au centre de l’es­pace géo­gra­phique. Les re­liefs sont va­riés : au sud, le dé­sert d’Ara­bie est plat, vide, aride ; au nord de la pé­nin­sule, une haute ligne de re­lief borde le lit­to­ral de l’océan In­dien. En Iran, les mon­tagnes aux pa­rois abruptes oc­cupent l’es­sen­tiel de la sur­face cou­verte. Les eaux chaudes du golfe com­portent nombre d’îles qui sont au­tant de sources de dis­putes ter­ri­to­riales, du fait des ri­chesses du sous-sol et des zones d’ex­clu­si­vi­té ma­ri­times. Dix-sept ins­tal­la­tions aé­ro­nau­tiques ont été in­té­grées, de­puis les gi­gan­tesques aé­ro­ports in­ter­na­tio­naux de Du­baï, Ban­dar Abas ou Abu Dha­bi, jus­qu’aux pe­tites pistes si­tuées sur les îles mi­nus­cules au large de la pé­nin­sule, en pas­sant par les bases mi­li­taires des dif­fé­rents États pré­sents dans la ré­gion. N’ou­blions pas qu’on pour­ra ajou­ter les porte-aé­ro­nefs de DCS dans ce cadre à leur me­sure. Une ving­taine de ba­lises de na­vi­ga­tion (VOR, TACAN et NDB) font par­tie du dé­cor, men­tion­nées sur la carte du jeu. On re­grette qu’au­cune do­cu­men­ta­tion ne soit four­nie, on au­rait ap­pré­cié un pe­tit dos­sier avec les plans des aé­ro­dromes, les fré­quences, voire une carte glo­bale de la zone cou­verte avec ses es­paces aé­riens. Dans le même ordre d’idée, les ta­blettes à bord des aé­ro­nefs ne pro­fitent pas en­core de fond de carte et n’af­fichent que les points tour­nants. Bon, tant pis, sau­tons dans un cock­pit pour par­tir à la dé­cou­verte de cette ré­gion du globe…

Gran­diose !

Comme pour les autres théâtres DCS, l’en­semble de ce nou­veau dé­cor n’est pas à pro­pre­ment par­ler une scène VFR : les au­teurs n’ont pas pla­qué sur le re­lief des pho­to­gra­phies aé­riennes ou sa­tel­lites, ils ont uti­li­sé des tex­tures gé­né­riques mais va­riées pour rendre une évo­ca­tion convain­cante du pay­sage. Néan­moins les villes, routes et autres in­fra­struc­tures ont été soi­gneu­se­ment po­si­tion­nées pour cor­res­pondre à la réa­li­té. Le meilleur exemple est sans au­cun doute la ville de Du­baï, une fo­lie sor­tie du dé­sert. On re­con­naît ain­si les îles ar­ti­fi­cielles qui re­pro­duisent des pal­miers géants ou une carte du monde ; on iden­ti­fie sans mal les tours les plus re­mar­quables dont la gi­gan­tesque Burj Kha­li­fa, plus haute construc­tion au

monde… Les ports ont leurs quais, leurs grues, leurs voies d’ac­cès. De­puis les airs (en hé­li­co­ptère si pos­sible pour res­ter bas) ou en vé­hi­cule avec Com­bi­ned Arms, on se prend à jouer au tou­riste. Les aé­ro­ports ne sont pas en reste. Sur les grandes pla­te­formes ci­viles in­ter­na­tio­nales, les ter­mi­naux et han­gars sont conformes, agré­men­tés de sur­croît de li­ners sta­tiques. On re­père même les lignes de trains qui re­lient les ter­mi­naux aux centres-villes.

La vé­gé­ta­tion a été mo­di­fiée éga­le­ment pour rendre compte des par- ti­cu­la­ri­tés lo­cales. Oa­sis, bos­quets et buis­sons sé­chés sont au programme. Si on s’éloigne du ri­vage, on pour­ra re­cher­cher de nom­breux na­vires 3D, dont évi­dem­ment les pé­tro­liers qui em­pruntent les routes ma­ri­times de la ré­gion. Plus au nord, au-des­sus du ter­ri­toire ira­nien, on se croi­rait au Ne­va­da : re­lief plus contras­té mais tex­tures si­mi­laires, quelques routes si­nueuses et une pe­tite base mi­li­taire, Lar, per­due dans les en­tre­lacs de val­lées et de hauts pla­teaux. De nuit, l’en­semble est… dé­sert : les villes des Émi­rats brillent de mille feux, mais en de­hors des centres ur­bains, l’obs­cu­ri­té règne, une bonne oc­ca­sion de tes­ter les ca­pa­ci­tés noc­turnes de l’AV-8B !

Lors de nos es­sais, le dé­cor s’est ré­vé­lé as­sez lourd avec des ré­glages gra­phiques éle­vés : vo­ler à 8 fps, mis­sion im­pos­sible, sur­tout au-des­sus des villes des Émi­rats. Mais en bais­sant les tex­tures de éle­vé à bas, en jouant sur les ré­glages ani­so­tro­piques (x2 au lieu de x4) et en sup­pri­mant le ren­du des ha­los lu­mi­neux, nous sommes re­mon­tés à 25 fps sans perte de qua­li­té nui­sible à l’ex­pé­rience de vol.

Af­fron­te­ments

Pour agré­men­ter la scène, les au­teurs ont ajou­té de nou­veaux pays et des li­vrées cor­res­pon­dantes. L’Iran est bien trai­té avec ses F-5E, MiG-29 et Su-25 - les pre­miers hé­ri­tés de l’époque du Shah, les autres ré­cu­pé­rés des sur­plus ex-so­vié­tiques. Les li­vrées sont ori­gi­nales et changent des sché­mas oc­ci­den­taux. Mais on au­rait ap­pré­cié de trou­ver les F-4 et F-14 de l’IRIAF, peut-être pour une fu­ture mise à jour ? Les autres nations ajou­tées ou do­tées de nou­veaux équi­pe­ments sont évi­dem­ment les Émi­rats Arabes Unis et Oman.

Pour la suite, il reste à jouer avec l’édi­teur de mis­sions. Ce ne sont mal­heu­reu­se­ment pas les oc­ca­sions qui manquent de trou­ver des idées d’af­fron­te­ments dans la ré­gion, de l’in­ci­dent fron­ta­lier à la dé­fla­gra­tion mon­diale. Sans ou­blier le dé­ploie­ment de com­po­santes aé­ro­na­vales dans le golfe pour pro­té­ger le tra­fic dans le dé­troit. On ima­gine qu’une cam­pagne spé­ci­fique fe­ra pro­chai­ne­ment son ap­pa­ri­tion, et les tex­tures de la com­mu­nau­té of­fri­ront des li­vrées pour les flottes aé­riennes concer­nées. Alors si vous vous las­sez du cli­mat ri­gou­reux du Cau­case et que le Ne­va­da se ré­vèle trop conti­nen­tal, la carte du golfe Per­sique vous of­fri­ra de nou­velles pers­pec­tives in­té­res­santes.

Du­baï et son ar­ro­gante tour Burj Kha­li­fa.

Ci-des­sus La carte de la zone cou­verte en mode re­lief ; un fond de carte "na­vi­ga­tion" est aus­si pro­po­sé. Ci-contre Un F-5E de l’IRIAF au­des­sus de Ban­dar Ab­bas. Ci-des­sous Pa­trouille d’un MiG-29 ira­nien au-des­sus d’une des îles contes­tées.

Ci-des­sus L’ur­ba­ni­sa­tion gagne sur le dé­sert à Abu Dha­bi. Ci-contre Au sud, le dé­sert et ses dunes à perte de vue. Ci-des­sous Ne­va­da ? non, Iran.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.