EN BLEU DE TRA­VAIL

Midi Olympique - - Ovalie Fédérale 1 Jean-Prat - 2e journée - Par Phi­lippe ALARY

Au­tant cer­taines ren­trées se font en te­nue de ga­la, au­tant Creu­so­tins et Or­léa­nais s’at­tendent dé­jà à trans­pi­rer. « 22 ren­contres, c’est plus que la sai­son der­nière dans une poule de neuf équipes seule­ment, et puis, l’en­jeu n’est plus le même », ex­plique Franck Co­hen. Si le coach or­léa­nais n’an­nonce tou­jours pas d’am­bi­tions dé­me­su­rées, une chose est cer­taine en re­vanche : « L’ef­fet ré­forme » qui avait joué, qu’on le veuille ou non, un rôle non-né­gli­geable en ac­cen­tuant une dé­mo­bi­li­sa­tion bien pal­pable dès l’hi­ver chez les for­ma­tions de la deuxième moi­tié de ta­bleau, ne pour­ra être pris en compte cette an­née. De plus, sur les bords de la Loire, Vincent Ga­chon, Ro­nan Fur­sy, Yann Mar­chais et Anthony Mar­ceau doivent com­po­ser avec un ef­fec­tif re­nou­ve­lé. Ju­lien Tu­pi­nier a, par exemple, rac­cro­ché les cram­pons au même titre que La­vis, le lea­der de touche. Exit éga­le­ment Dab­ti, l’an­cien so­cié­taire du Biar­ritz Olym­pique et autres Gue­rin.

Et comme le ga­lop d’es­sai ef­fec­tué en com­pa­gnie du voi­sin char­train n’a pas dé­li­vré que des en­sei­gne­ments po­si­tifs, ceux qui ont été éli­mi­nés par SaintDe­nis au prin­temps der­nier s’at­tendent à être sou­mis à rude épreuve en dé­pit de l’ar­ri­vée de ren­forts de poids tels que Sanches-Pe­rei­ra et Pou­lain, l’an­cien Vil­leur­ban­nais : « Je ne pré­tends pas qu’une bonne sai­son est à la por­tée de tout le monde, mais la confir­mer est au­tre­ment plus dif­fi­cile », pour­suit Franck Co­hen.

Le­quel re­trou­ve­ra lors de cette confron­ta­tion inau­gu­rale l’un de ses men­tors en la per­sonne de Da­vid Fleu­rence.

Hé oui, l’ac­tuel ma­na­ger du Creu­sot fut le co­lis­tier de Fré­dé­ric Aus­truy lors­qu’Or­léans évo­luait à l’éche­lon su­pé­rieur ! Mais au­jourd’hui, c’est dans le haut lieu bour­gui­gnon qui a mar­qué, c’est bien le cas de le dire, au fer rouge des gé­né­ra­tions d’afi­cio­na­dos - sur le ter­rain comme de l’autre cô­té de la bar­rière- que l’his­toire s’écrit au pré­sent. Ju­lien Le­fèvre a suc­cé­dé à Ch­ris­tophe Vo­jet­ta, le dit ex-ca­pi­taine em­blé­ma­tique étant as­so­cié à Yan­nick Ré­py et Ro­main Rou­chon : « Il s’agit d’un nou­veau cycle », confirme Da­vid Fleu­rence. Et pour cause. Alors que l’ar­ri­vée aux pre­mières loges de Jean-Paul Pel­loux avait sus­ci­té bien des at­tentes du­rant l’in­ter­sai­son, les Creu­so­tins, quand bien même l’at­ta­che­ment aux va­leurs an­ces­trales est in­dé­fec­tible, ont connu une sai­son en­core plus dif­fi­cile qu’en 2015-2016. Pas de quoi faire pro­fil bas, même si la pi­qûre de rap­pel se jus­ti­fie. « Quand on sait d’où l’on re­vient, il faut sa­voir res­ter mo­deste », conclut ce­lui qui de­vra se pas­ser des ser­vices d’Akrim Ab­del­lah, pas en­core re­mis de sa bles­sure aux li­ga­ments du ge­nou.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.