Les adieux de « Ro­ro »

Midi Olympique - - Tournée d’automne Barbarians - É.D.

Il n’a pas lais­sé le moindre doute à l’is­sue de la ren­contre : « On m’a of­fert l’op­por­tu­ni­té de faire ce match et c’est une grande chance mais c’était ma der­nière ce soir. » Face aux Mao­ris All Blacks, Au­ré­lien Rou­ge­rie a clos son im­mense car­rière in­ter­na­tio­nale, mar­quée par 76 sé­lec­tions avec l’équipe de France et dé­bu­tée seize ans plus tôt, jour pour jour. « L’anec­dote est mar­rante : ce soir Jacques Brunel a dit dans son dis­cours que le 10 no­vembre 2001, il fai­sait par­tie du staff qui me re­met­tait le maillot de ma pre­mière sé­lec­tion, contre l’Afrique du Sud. Le 10 no­vembre 2017, il m’a re­mis mon der­nier maillot in­ter­na­tio­nal. C’est fa­bu­leux ! » Avec émo­tions et sans re­grets, le joueur de 37 ans a fi­ni sur une vic­toire, ca­pi­taine exem­plaire sur et en-de­hors du ter­rain. En forme… in­ter­na­tio­nale, le Cler­mon­tois a sans cesse ame­né ses co­équi­piers dans son sillage et sort par la grande porte après ce suc­cès de pres­tige. De quoi lui don­ner des doutes quant à une éven­tuelle par­ti­ci­pa­tion à la tour­née qu’ef­fec­tue­ront les Bar­ba­rians en juin ? Il rit : « Je ne re­signe pour rien du tout, lais­sez moi tran­quille ! J’ar­rête à la fin de l’an­née, c’est sûr. » Après avoir re­çu un hom­mage ap­puyé du pu­blic, de son staff, de ses co­équi­piers d’un soir et des di­ri­geants des Bar­ba­rians, « Ro­ro » s’en est al­lé : « J’es­père avoir lais­sé un peu de moi aux Baa­baas ». Et bien plus en­core.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.