LES BOKS BALAYÉS

ROSSÉS PAR DES IR­LAN­DAIS DÉCHAÎNÉS, LES BOKS, FU­TURS AD­VER­SAIRES DE LA FRANCE SA­ME­DI PRO­CHAIN AU STADE DE FRANCE ONT EN­CAIS­SÉ LEUR PLUS LOURDE DÉ­FAITE DE LEUR HIS­TOIRE FACE À L’IR­LANDE. TROU­VE­RONT-ILS LES CLÉS POUR RÉ­PA­RER LEURS NOM­BREUSES DÉFICIENCES ?

Midi Olympique - - Tournée d’automne Les autres matchs - Par Si­mon VALZER si­mon.valzer@mi­di-olym­pique.fr

L’Afrique du Sud a beau conser­ver les fa­veurs de World Rugby pour l’or­ga­ni­sa­tion de la Coupe du monde 2023, elle a su­bi sa­me­di der­nier le cour­roux d’Ir­lan­dais lit­té­ra­le­ment déchaînés. Et par la même, une dé­faite avec un écart his­to­rique face au XV du Trèfle puisque leur plus lourde dé­faite face aux Celtes re­mon­tait à un 32-15 en­cais­sé à Du­blin en 2006. Un nou­veau triste re­cord que les Boks consi­gne­ront dans leur ré­cente his­toire juste en des­sous de ce­lui des Blacks qui les ont étrillés en Nou­velle-Zé­lande pen­dant le der­nier Four Na­tions (57-0). Il suf­fi­sait de croi­ser les re­gards noirs de Sean O’Brien ou de Bun­dee Aki avant le match pour me­su­rer la soif de re­vanche des Ir­lan­dais, peu après avoir re­çu une vraie gifle en hé­ri­tant de la plus mau­vaise note des trois can­di­da­tures pour l’or­ga­ni­sa­tion du Mon­dial (72.25/100 contre 78.97 pour l’Afrique du Sud et 75.88 pour la France).

Tout a mal dé­mar­ré pour les Boks, ra­pi­de­ment pris à la gorge par la te­naille ir­lan­daise et pé­na­li­sés en mê­lée après la sor­tie sur bles­sure de leur pi­lier Coe­nie Oos­thui­zen. Réa­listes et très bien or­ga­ni­sés, les Celtes ont ra­pi­de­ment en­gran­gé des points par la botte de Jon­ny Sex­ton et un es­sai d’An­drew Con­way : « Nous avons failli sur le plan de la dis­ci­pline et lais­sé les Ir­lan­dais faire gon­fler le score. À par­tir de là, il est de­ve­nu dif­fi­cile de dé­ve­lop­per notre rugby, d’au­tant que nous avons man­qué de réa­lisme alors que nos ad­ver­saires ont fait preuve d’un réa­lisme cli­nique », dé­plo­rait le sé­lec­tion­neur Al­lis­ter Coet­zee après la ren­contre. Contraints de cou­rir après le score, les Spring­boks n’ont ja­mais re­fait leur re­tard, et ont même cé­dé en fin de match, en­cais­sant coup sur coup trois es­sais de Rhys Rud­dock (71e), Ro­bert Her­ring (77e) et Ja­cob Sto­ck­dale (81e).

OOS­THUI­ZEN FOR­FAIT, DU TOIT IN­CER­TAIN CONTRE LES BLEUS

Bles­sés dans leur amour propre, les Spring­boks ont éga­le­ment été bles­sés dans leurs chairs puis­qu’ils ont per­du sur ce seul test deux de leurs hommes en vue du test de sa­me­di contre la France. Le pi­lier Coe­nie Oos­thui­zen, sor­ti après deux mi­nutes de jeu et un pla­quage dés­in­té­gra­teur du centre ir­lan­dais Bun­dee Aki sur le­quel il se tor­dit le ge­nou. Sa tour­née est même ter­mi­née, puis­qu’il a quit­té le groupe pour pas­ser des exa­mens com­plé­men­taires à Du­blin avant de re­joindre Dur­ban, tan­dis que le staff de­vrait convo­quer un pi­lier rem­pla­çant en dé­but de se­maine. L’autre coup dur pour­rait ve­nir d’une pos­sible ab­sence du deuxième ou troi­sième ligne Pie­ter Steph du Toit. Ti­tu­laire cette fois à l’aile de la mê­lée, le joueur des Stor­mers a su­bi une com­mo­tion cé­ré­brale, et n’est pas cer­tain d’être en me­sure d’af­fron­ter la France.

En clair, les Boks ont du pain sur la planche avant d’af­fron­ter les Bleus, et Coet­zee va de­voir se creu­ser la tête pour choi­sir les hommes qui ré­gle­ront les nom­breux sec­teurs dé­fi­cients : « Notre touche a été mau­vaise, ain­si que notre ap­proche tac­tique du match. Je dois trouver des joueurs qui fe­ront la dif­fé­rence. Nous de­vons ap­prendre de cette dé­faite, et nous concen­trer sur le match qui nous at­tend face à la France. » As­su­ré­ment plus fa­cile à dire qu’à faire…

Ja­cob Sto­ck­dale a clôt le fes­ti­val ir­lan­dais en ins­cri­vant le der­nier es­sai face aux Spring­boks d’An­dries Coet­zee.

Photo Icon Sport

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.