BANCS DE TOUCHE, LES POINTS CHAUDS

DA­VID DAR­RI­CAR­RÈRE A ÉTÉ IN­TRO­NI­SÉ À MONT-DE-MAR­SAN. À SOYAUX-AN­GOU­LÊME, LA QUES­TION DU STAFF SE POSE AUS­SI. À CO­LO­MIERS, LA PRES­SION EST MISE SUR LES COACHS. À MON­TAU­BAN, ON CALME LE JEU.

Midi Olympique - - Cris & Chuchotements - Par Vincent BISSONNET (avec En. D.) vincent.bissonnet@mi­di-olym­pique.fr

Le poste le plus cour­ti­sé de Pro D2 a of­fi­ciel­le­ment trou­vé pre­neur : mer­cre­di, le Stade mon­tois a confir­mé l’ar­ri­vée fu­ture de Da­vid Dar­ri­car­rère (47 ans), en rem­pla­ce­ment de Ch­ris­tophe Laus­sucq. Le spé­cia­liste des trois-quarts, pas­sé par La Ro­chelle, Dax, Agen, Castres, Biar­ritz et les moins de 20 ans, a si­gné un contrat de deux ans (avec une troi­sième an­née en op­tion) et of­fi­cie­ra aux cô­tés de Da­vid Au­ra­dou à comp­ter de juillet pro­chain. Le na­tif de Tar­tas était en ba­lance avec l’ac­tuel en­traî­neur d’Au­rillac Thier­ry Peu­chles­trade mais son CV et le sou­tien de plu­sieurs cadres du ves­tiaire ont fi­ni de convaincre les di­ri­geants.

LAN­DREAU EN LICE À AN­GOU­LÊME

Le banc de Mont-de-Mar­san va donc don­ner lieu à un re­ma­nie­ment par­tiel à l’in­ter­sai­son. D’autres clubs de Pro D2 pour­raient connaître le même sort. À SoyauxAn­gou­lême, la ques­tion du staff se pose lo­gi­que­ment : le ma­na­ger Ju­lien Laïrle, en poste de­puis 2013, se­ra en ef­fet en fin de contrat en juin pro­chain. Le tech­ni­cien, dont le nom avait cir­cu­lé du cô­té de Bor­deaux au prin­temps der­nier, a pro­gres­si­ve­ment per­mis au club an­gou­moi­sin de se his­ser puis de s’ins­tal­ler en Pro D2. Son bi­lan plaide en sa fa­veur. Ju­lien Laïrle doit pro­chai­ne­ment pré­sen­ter son pro­jet pour le fu­tur du SA

XV. Se­lon nos in­for­ma­tions, il fait face à la concur­rence d’un en­traî­neur bien connu de l’élite et ori­gi­naire du coin : Fa­brice Lan­dreau. L’an­cien as­sis­tant de Fa­bien Gal­thié à Tou­lon, re­ve­nu dans les en­vi­rons pour conseiller une équipe ama­teur, s’est po­si­tion­né pour en­dos­ser le rôle de ma­na­ger. À la di­rec­tion de tran­cher.

Par­mi tous les bancs de touche, le point le plus chaud se si­tue à Co­lo­miers, pre­mier re­lé­gable du Pro D2. Lun­di, le pré­sident Alain Car­ré a réuni staff, joueurs et par­te­naires pour rap­pe­ler l’ur­gence de la si­tua­tion et fixer un im­pé­ra­tif de deux vic­toires face à Au­rillac et Ne­vers. Le staff, Oli­vier Ba­ra­gnon en tête, qui a d’ailleurs as­su­ré ne pas être dé­mis­sion­naire, se re­trouve sous une forte pres­sion avant cette double ré­cep­tion ca­pi­tale.

UN AC­CRO­CHAGE À MON­TAU­BAN

De son cô­té, Mon­tau­ban cherche à cal­mer le jeu. Dans une in­ter­view ac­cor­dée à La Dé­pêche du Mi­di, le vice-pré­sident Thier­ry Ey­chenne a te­nu des pro­pos qui se veulent ras­su­rants pour ses en­traî­neurs, entre autres : « J’ai en­tière confiance au groupe, au staff, dans les édu­ca­teurs et les bé­né­voles. » L’en­traî­neur des avants Pierre-Phi­lippe La­fond a dans la fou­lée te­nu à ré­agir aux bruits fai­sant état de son pos­sible dé­part an­ti­ci­pé mal­gré un contrat longue du­rée : « Je suis sous contrat avec l’USM et ai une seule mis­sion en tête : main­te­nir le club en Pro D2, a-t-il dé­cla­ré. Je pré­cise aus­si que Jeff (Dubois, N.D.L.R.) est sous contrat et qu’on fe­ra tout quoi qu’il ar­rive. Nous, on n’est pas par­tant. J’ai en­ten­du que Jeff al­lait me vi­rer et ve­nir avec deux co­pains.Toutes ces ru­meurs, ça nous fait bien rire ! » Pour le mo­ment, l’heure est au sta­tu quo du cô­té de Sa­piac…

Tou­jours est-il que des ten­sions entre joueurs et staff font sur­face. La se­maine der­nière, avant la ré­cep­tion de Bayonne, un ac­cro­chage vi­ril a en ef­fet eu lieu entre Di­mi­tri Vao­toa et Pierre-Phi­lippe La­fond.

Sté­pha­nie Bis­caye Pho­to

Ju­lien Laïrle, grand ar­ti­san de l’ar­ri­vée de Soyaux-An­gou­lême en Pro D2, pour­rait souf­frir de la concur­rence de Fa­brice Lan­dreau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.