Di­mi­nu­tion d’im­pôt de 20 %

Mieux Vivre Votre Argent - - ACTUALITÉS -

fa­mi­lial. Le sys­tème est as­sez com­plexe car la ré­duc­tion ne se­ra pas tou­jours de 20 % : au-de­là de cer­tains mon­tants (18 500 eu­ros pour une per­sonne seule et 37000 eu­ros pour un couple), Ber­cy ap­pli­que­ra ce qu’il ap­pelle une « ré­fac­tion dé­gres­sive ».

Peu d’im­pact. Il ne fau­dra pas en at­tendre des mi­racles. Pour un couple avec un en­fant dont le re­ve­nu de ré­fé­rence est de 39 000 eu­ros, la co­ti­sa­tion pas­se­ra de 1 688 à 1519 eu­ros, soit une éco­no­mie de 169 eu­ros, ce qui cor­res­pon­dra peu ou prou à leur si­tua­tion fis­cale avant les hausses vo­tées au dé­but du quin­quen­nat de Fran­çois Hol­lande. La bonne nou­velle vient du fait que cette baisse n’est pas re­por­tée à la fin de l’an­née sur votre solde d’im­pôt mais s’ap­plique de­puis mi-jan­vier pour les contri­buables sou­mis au pré­lè­ve­ment men­suel – un avis d’échéances rec­ti­fi­ca­tif leur se­ra en­voyé –, et dès fé­vrier pour ceux qui paient leur im­pôt en trois fois. Ber­cy bé­nit en­core cette an­née la fai­blesse de l’in­fla­tion. Elle lui per­met de ne ré­ac­tua­li­ser le ba­rème de l’im­pôt que de 0,1 %. Ain­si, le taux de 30 % s’ap­plique à comp­ter de 26 818 eu­ros d’im­pôt, alors que l’an der­nier ce mon­tant était de 26 791 eu­ros. Et tout est dans la même veine. L’avan­tage maxi­mal en im­pôt de la de­mi-part de quo­tient fa­mi­lial est de 1 512 eu­ros, contre 1 510 eu­ros en 2016. La pen­sion ver­sée aux en­fants ma­jeurs non ratta­chés est dé­duc­tible sans jus­ti­fi­ca­tif dans la li­mite de 3 411 eu­ros, contre 3 407 eu­ros, et, sur jus­ti­fi­ca­tif, à concur­rence de 5 738 eu­ros, contre 5 732 eu­ros au­pa­ra­vant. L’abat­te­ment sur les sa­laires et les re­traites ne bouge presque pas. Pour ces der­nières, le mon­tant maxi­mal dé­duc­tible grimpe de 3 711 eu­ros à … 3 715 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.