Les épar­gnants fran­çais trop conser­va­teurs

Mieux Vivre Votre Argent - - SOMMAIRE - Bap­tiste Ju­lien Blan­det

Si les Fran­çais font par­tie des plus gros épar­gnants au monde, avec plus de 15 % de leurs re­ve­nus mis de cô­té, ce­la n’in­duit pas qu’ils fassent les meilleurs choix. Leur pa­tri­moine af­fiche une grande pru­dence (voir gra­phique ci-des­sous). Un peu trop se­lon le rap­port an­nuel « Car­to­gra­phie des risques fi­nan­ciers » de l’Au­to­ri­té des mar­chés fi­nan­ciers (AMF) : « Les épar­gnants fran­çais n’au­ront en­core une fois guère ti­ré par­ti des per­for­mances des mar­chés ac­tions, leurs in­ves­tis­se­ments se por­tant pré­fé­ren­tiel­le­ment sur le nu­mé­raire et le dé­pôt. » Un re­cord a même été bat­tu en 2016 avec 53 mil­liards d’eu­ros dé­po­sés sur des comptes cou­rants.

Les ac­tions à la peine. Faut-il se dé­pê­cher de rec­ti­fier le tir ? Pro­ba­ble­ment pas, si on s’en tient aux fac­teurs de risques mis en avant par le ré­gu­la­teur. L’un d’eux concerne jus­te­ment les ac­tions : « Les va­lo­ri­sa­tions éle­vées et la vo­la­ti­li­té faible ne pa­raissent pas re­flé­ter le ni­veau de la crois­sance éco­no­mique, ni l’in­cer­ti­tude am­biante, y com­pris géo­po­li­tique », ex­plique l’AMF. De quoi en­cou­ra­ger les Fran­çais à res­ter sur les comptes de dé­pôts. D’au­tant que le ré­gu­la­teur pro­nos­tique aus­si une « hausse bru­tale des taux d’in­té­rêt ». Mais pour les pe­tits épar­gnants, ce­la se­rait le signe d’une meilleure ré­mu­né- ra­tion de leurs li­vrets d’épargne. Autre fac­teur dé­fa­vo­rable aux ac­tions : la com­pé­ti­tion ré­gle­men­taire entre les Etats et la baisse de la co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale, ac­cé­lé­rée par l’élec­tion de Trump et le Brexit. Elles nour­rissent une in­cer­ti­tude « que les mar­chés fi­nan­ciers ne semblent pas avoir in­té­gré dans les cours », es­time le gendarme fi­nan­cier.

Les Fran­çais continuent à mettre trop d’ar­gent sur les comptes de dé­pôt, dé­plore l’Au­to­ri­té des mar­chés fi­nan­ciers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.