Le nou­vel at­trait du co­gnac

Mieux Vivre Votre Argent - - LA UNE - En­quête : Georges Ros­top­chin

ULes six crus de Co­gnac sont : Bons Bois, Bois à ter­roir ou Bois or­di­naires, Bor­de­ries, Fins Bois, Grande Cham­pagne, Pe­tite Cham­pagne. Les men­tions de vieillis­se­ment donnent l’in­di­ca­tion de l’âge de l’eau-de-vie la plus jeune qui entre dans la com­po­si­tion d’un as­sem­blage. XO (Ex­tra Old) : l’eau-de-vie la plus jeune de l’as­sem­blage a au mi­ni­mum dix ans d’âge. Na­po­léon : au mi­ni­mum six ans d’âge. VSOP (Ve­ry Su­pe­rior Old Pale) : au mi­ni­mum quatre ans d’âge. VS (Ve­ry Spe­cial) : au mi­ni­mum deux ans d’âge.

C’est une ré­vo­lu­tion de ve­lours. His­to­ri­que­ment al­cool d’ex­port pour les mar­chés an­glo-saxons puis asia­tiques de­puis le XIXe siècle, le co­gnac ne s’écoule en France que pour 2 % de la pro­duc­tion, se­lon le Bu­reau na­tio­nal in­ter­pro­fes­sion­nel du co­gnac (Bnic). Soit 3,6 mil­lions de bou­teilles sur les quelque 190 mil­lions ex­pé­diées en 2016 par­tout ailleurs dans le monde. Pé­na­li­sée par une image vieillotte de di­ges­tif à la pa­pa, cette eau-de-vie de vin com­mence pour­tant à sé­duire les jeunes gé­né­ra­tions et se dé­guste do­ré­na­vant dif­fé- rem­ment. « L’en­jeu est de se dé­ta­cher de la consom­ma­tion d’après-re­pas, pro­fon­dé­ment en­ra­ci­née dans le pa­tri­moine fran­çais, mais de moins en moins en phase avec les goûts des consom­ma­teurs qui pré­fèrent des bois­sons plus lé­gères et plus ra­fraî­chis­santes », dé­crypte Sté­phane Cro­nier, di­rec­teur mar­ke­ting spi­ri­tueux chez Ba­ron Phi­lippe de Roth­schild France Dis­tri­bu­tion. Pour ce­la, une seule so­lu­tion : in­no­ver. « Notre mar­ché est condam­né à se réin­ven­ter », confirme Gé­ral­dine Lan­dier, à la tête de la mai­son fa­mi­liale Ré­mi Lan­dier. Ce sont jus­te­ment ces pe­tits pro­duc­teurs qui portent le re­nou­veau. Face aux mas­to­dontes du sec­teur tels Cour­voi­sier, Hen­nes­sy, Mar­tell ou Ré­my Mar­tin, ils n’ont pas d’autre choix que de faire va­loir leur ca­rac­tère et leur per­son­na­li­té. D’abord, en sur­fant ha­bi­le­ment sur la vague hype de la mixo-

Sous l’im­pul­sion de pe­tites marques, cette eau-de-vie em­blé­ma­tique des al­cools fran­çais re­trouve une nou­velle jeu­nesse. Entre au­then­ti­ci­té et bran­chi­tude.

A l’ins­tar de la mai­son Guy Pi­nard, cer­tains ar­ti­sans dis­til­la­teurs se tournent vers le bio pour éla­bo­rer leur co­gnac.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.