Pre­nez les com­mandes de votre contrat

Mieux Vivre Votre Argent - - VOTRE ARGENT -

Le but de tout épar­gnant ? L’au­to­no­mie. Etre ca­pable d’être maître de votre in­ves­tis­se­ment, tout en vous ap­puyant sur du con­seil neutre comme ce­lui du ma­ga­zine que vous avez entre les mains, mais aus­si sur vos com­pé­tences et votre sui­vi du mar­ché. C’est tout le pa­ri de la ges­tion libre : vous dé­fi­nis­sez vous-même la ré­par­ti­tion de votre ca­pi­tal entre dif­fé­rents sup­ports. Tous les pro­fes­sion­nels le ré­pètent : si vous avez du temps de­vant vous, au moins dix ans, in­ves­tis­sez pour par­tie sur des fonds ris­qués, prin­por­teurs. en ac­tions. Pour par­tie seule­ment, gar­dez tou­jours de 30 à 50 % de votre ca­pi­tal sé­cu­ri­sé sur le fonds en eu­ros ga­ran­ti. La mé­thode pour­rait être la sui­vante. En fonc­tion de votre ho­ri­zon de pla­ce­ment,ef­fec­tuez les bons do­sages avec une di­ver­si­fi­ca­tion soi­gnée de votre ca­pi­tal entre ac­tions eu­ro­péennes, ac­tions et obli­ga­tions mon­diales, en vous in­té­res­sant aus­si à des thèmes d’in­ves­tis­se­ment (en­vi­ron­ne­ment, vieillis­se­ment de la po­pu­la­tion, etc.). La clé ? Dé­bus­quer les mar­chés Avoir la pos­si­bi­li­té de s’ou­vrir sur dif­fé­rents types d’ac­tions étran­gères est ain­si plus im­por­tant que d’avoir l’op­por­tu­ni­té de choi­sir entre dix fonds du Vieux Conti­nent. C’est aus­si votre meilleure pro­tec­tion. Si vous dé­te­nez dans votre contrat des ac­tifs dif­fé­rents, ceux-ci ne ré­agi­ront pas de la même ma­nière face aux à-coups bour­siers. Votre couple ren­de­ment/risque doit im­pé­ra­ti­ve­ment cor­res­pondre à votre pro­fil (ho­ri­zon, ob­jec­tif, tem­pé­ra­ment…). Une fois votre mé­lange réa­li­sé, n’ou­bliez pas

de suivre son évo­lu­tion pour l’ajus­ter si be­soin, via un ar­bi­trage (voir en­ca­dré). Du reste, nul ne vous force à vous lan­cer dans une ges­tion 100 % ris­quée de votre ca­pi­tal. Vous pou­vez aus­si com­men­cer dou­ce­ment, par exemple en pla­çant seule­ment les in­té­rêts du fonds en eu­ros. Sur­tout, pour in­ves­tir sur des fonds ris­qués, op­tez pour des ver­se­ments pro­gram­més, vous lis­se­rez ain­si leur cours d’achat moyen.

Les ve­dettes d’hier sont ra­re­ment les stars de de­main

Très bien, mais quels sup­ports choi­sir ? Ce nu­mé­ro de Mieux Vivre Votre

Ar­gent tombe à point avec les ré­sul­tats des Cor­beilles, ré­com­pen­sant les meilleurs gé­rants de fonds (voir p. 72). Et ce­lui du mois der­nier iden­ti­fiait les meilleures Si­cav, dont la plu­part sont ac­ces­sibles en as­su­rance vie. En vous ba­sant sur nos re­com­man­da­tions, vous avez dé­jà de belles cartes à jouer pour to­ni­fier votre en­ve­loppe sans trop d’ef­fort. At­ten­tion tou­te­fois, vous re­trou­ve­rez dans la plu­part des contrats les mêmes fonds stars, qui ont par le pas­sé af­fi­ché de belles per­for­mances. Fau­til pour au­tant y ve­nir ? Les fonds ve­dettes d’hier (EdR Tri­co­lore Ren­de­ment, Eu­rose, etc.) sont ra­re­ment les plus per­for­mants au­jourd’hui. Il est plus dif­fi­cile de dé­ni­cher des fonds plus mo­destes et per­for­mants à la fois, d’au­tant qu’ils ne sont pas ré­fé­ren­cés dans tous les contrats. Et pour­quoi ne pas mus­cler votre as­su­rance vie avec la Bourse dans sa ver­sion sim­pli­fiée ? Soit en jouant les titres en di­rect, quelques contrats le per­mettent, avec un risque maxi­mal tou­te­fois. Soit en op­tant pour les tra­ckers, ces fonds bour­siers qui ré­pliquent la per­for­mance des grands in­dices (CAC 40, Eu­ro Stoxx, Dow Jones, Nas­daq…), le cours d’une ma­tière pre­mière, etc. Plu­tôt simple donc, et avec une ges­tion moins oné­reuse, en moyenne 0,3 à 0,5 % contre 1 à 3 % dans les Si­cav. De plus en plus de contrats, no­tam­ment sur le Web, en ré­fé­rencent. Nous tou­chons là une clé de votre suc­cès : dis­po­ser d’un contrat suf­fi­sam­ment gar­ni, souple, à bas prix, pour réus­sir votre in­ves­tis­se­ment dans le temps. Sur ce ter­rain, les banques font plu­tôt grise mine puisque vous trou­ve­rez as­sez peu de fonds dans leur offre grand pu­blic, es­sen­tiel­le­ment ceux de leur mai­son mère. Tour­nez­vous plu­tôt vers cer­tains contrats des conseillers en ges­tion de pa­tri­moine in­dé­pen­dants et de mutuelles spé­cia­li­sées, ou vers les cour­tiers en ligne

(voir notre sé­lec­tion ci-des­sous). Mais, quoi qu’il en soit, ne né­gli­gez ja­mais la qua­li­té du fonds en eu­ros, fait pour ac­cueillir une par­tie de votre épargne, voire la to­ta­li­té un jour ou l’autre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.