Mi­sez sur La­gar­dère à 27,10 eu­ros

Mieux Vivre Votre Argent - - VOS SICAV - Bru­no Kus

Trans­for­ma­tion réus­sie ! De­puis sa créa­tion en 1992 par Jean-Luc La­gar­dère à par­tir des ac­ti­vi­tés aé­ro­spa­tiales et au­to­mo­biles de Ma­tra, de la ra­dio Eu­rope 1 et de la so­cié­té d’édi­tion Ha­chette, le groupe La­gar­dère a connu de pro­fondes mu­ta­tions. Confron­té au dé­cès de son père en 2003, Ar­naud La­gar­dère a eu la dé­li­cate mis­sion de faire évo­luer le pé­ri­mètre au gré des ten­dances de mar­ché. En 2011, les ac­ti­vi­tés de presse ma­ga­zine à l’in­ter­na­tio­nal ont été cé­dées, puis ce fut le tour, en 2013, du solde de la par­ti­ci­pa­tion dans EADS et, plus ré­cem­ment, de la dis­tri­bu­tion de presse.

Es­sor du tra­vel re­tail. Dès 2007, le groupe a construit une branche sport avec le ra­chat de Sport­five. D’autres en­ti­tés sont ve­nues la com­plé­ter pour consti­tuer une agence spé­cia­li­sée en mar­ke­ting, con­seil aux marques, sponsoring, ges­tion des stades, re­pré­sen­ta­tion d’ath­lètes, pro­duc­tion et ges­tion de spec­tacles. Mais c’est sur­tout l’émer­gence du pôle Tra­vel Re­tail, c’est-à-dire la ges­tion des com­merces (res­tau­ra­tion ou dis­tri­bu­tion sé­lec­tive) sur les zones de trans­port, comme les gares et aé­ro­ports, qui per­met au­jourd’hui à La­gar­dère de re­trou­ver une belle dy­na­mique. Ce pôle, ren­for­cé en 2015 par l’ac­qui­si­tion de Pa­ra­dies, un des lea­ders du tra­vel re­tail dans les aé­ro­ports en Amé­rique du Nord, opère sur plus de 4 000 points de vente sur tous les conti­nents et pro­fite de l’ex­plo­sion du tra­fic de pas­sa­gers. Il a re­pré­sen­té l’an der­nier la moi­tié du chiffre d’af­faires du groupe, mais seule­ment un pe­tit tiers du ré­sul­tat opé­ra­tion­nel car la di­vi­sion la plus ren­table reste l’édi­tion (un tiers des ventes et la moi­tié du ré­sul­tat opé­ra­tion­nel), por­tée par Ha­chette Livre, troi­sième édi­teur de livres grand pu­blic et d’édu­ca­tion dans le monde.

Dé­cote par rap­port aux ac­tifs. Le pôle Ac­tive (12 % du chiffre d’af­faires), qui cha­peaute les ac­ti­vi­tés de presse ma­ga­zine, ra­dio, té­lé­vi­sion, pro­duc­tion et ré­gie pu­bli­ci­taire, connaît une pé­riode dif­fi­cile. Elle s’ex­plique par la contrac­tion des re­cettes pu­bli­ci­taires en gé­né­ral et la perte de vi­tesse d’Eu­rope 1 qui va ten­ter de se re­lan­cer avec une nou­velle équipe. Seule la pro­duc­tion au­dio­vi­suelle bé­né­fi­cie d’une bonne vi­si­bi­li­té, ce qui n’em­pêche pas les chaînes de té­lé­vi­sion et de ra­dio de se va­lo­ri­ser dans un contexte fa­vo­rable à la concen­tra­tion. Au cours du pre­mier se­mestre 2017, l’en­semble a réa­li­sé un chiffre d’af­faires de 3,3 mil­liards d’eu­ros, en crois­sance de 5,4 % à don­nées com­pa­rables, sou­te­nue par la belle per­for­mance du tra­vel re­tail (+ 9 %). Même si la hausse de 34 % du ré­sul­tat opé­ra­tion­nel cou­rant, à 136 mil­lions d’eu­ros, doit être re­la­ti­vi­sée par un ca­len­drier d’évé­ne­ments pro­pice pour le pôle Sport, la di­rec­tion table sur une nou­velle pro­gres­sion an­nuelle de 5 à 8 %, ob­jec­tif qui de­vrait être te­nu. Le bé­né­fice ne se­ra pas en­core très re­pré­sen­ta­tif en rai­son de nom­breux élé­ments exceptionnels. Mais grâce à la vi­si­bi­li­té re­trou­vée sur ses ac­ti­vi­tés, La­gar­dère peut se per­mettre de dé­li­vrer une po­li­tique de dis­tri­bu­tion gé­né­reuse. Le di­vi­dende de 1,30 eu­ro par ac­tion ver­sé chaque an­née semble pé­renne et pro­cure un beau ren­de­ment, de 4,7 % en­vi­ron. Autre atout du dos­sier, la ca­pi­ta­li­sa­tion bour­sière pré­sente une dé­cote que l’on peut es­ti­mer à au moins 15 % par rap­port à la va­leur des ac­tifs en por­te­feuille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.