Vous vou­lez sa­voir ce que vous per­ce­vrez avec le co­voi­tu­rage

Mieux Vivre Votre Argent - - VOS DROITS - D. T.

Le co­voi­tu­rage est une pra­tique qui ne peut pas être ré­mu­né­rée. Si­non, il s’agi­rait d’une ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle stric­te­ment ré­gle­men­tée et taxée. Mais le pro­prié­taire de la voi­ture a le droit de de­man­der à ses pas­sa­gers une par­ti­ci­pa­tion aux frais de trans­port : car­bu­rant, péages, en­tre­tien, as­su­rance, etc. (Cour de cas­sa­tion, 12 mars 2013, n° 11-21908). Le plus simple est de s’en re­mettre aux mé­thodes de cal­cul ap­pli­quées par les sites spé­cia­li­sés (Bla­bla­car, iDVROOM, Car­poo­ling, Je-co­voi­ture...). Elles per­mettent d’être en règle sans se po­ser de ques­tions. Cer­taines plates-formes éva­luent la par­ti­ci­pa­tion sur la base du seul coût de l’es­sence et des péages, d’autres in­cluent dans leur cal­cul tous les frais an­nexes : en­tre­tien, ré­pa­ra­tions, contrôle tech­nique, dé­pré­cia­tion et as­su­rance du vé­hi­cule en se fon­dant sur le ba­rème ki­lo­mé­trique des im­pôts. La somme to­tale payée par l’en­semble des pas­sa­gers au conduc­teur ne pour­ra donc ja­mais dé­pas­ser ce mon­tant. Si vous uti­li­sez votre voi­ture en co­voi­tu­rage pour des tra­jets do­mi­cile-tra­vail et que vous dé­dui­sez vos frais réels dans votre dé­cla­ra­tion de re­ve­nus, vous de­vrez re­tran­cher de vos frais les par­ti­ci­pa­tions qu’au­ront ver­sées les per­sonnes trans­por­tées. Vous n’au­rez pas à le faire si vous op­tez pour le ré­gime de l’abat­te­ment for­fai­taire de 10 % ap­pli­qué par dé­faut par le fisc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.