Des re­ve­nus à l’abri du fisc

Mieux Vivre Votre Argent - - VOTRE ARGENT -

Si vous dé­te­nez des SCPI en di­rect, les re­ve­nus se­ront sou­mis à la fis­ca­li­té des re­ve­nus fon­ciers. De quoi ré­duire for­te­ment le ren­de­ment at­tri­bué chaque an­née. Exemple : vous avez une SCPI qui pro­cure 4,60 % de ren­de­ment et vous êtes dans la tranche mar­gi­nale d’im­po­si­tion à 30 %. Le ren­de­ment net après im­pôt et pré­lè­ve­ments so­ciaux (15,50%) tombe alors à 2,50%. Si vous dé­te­nez cette même SCPI via une as­su­rance vie, les re­ve­nus dé­li­vrés ne se­ront pas fis­ca­li­sés s’ils de­meurent dans le contrat, étant alors ré­in­ves­tis en parts de SCPI ou pla­cés sur le fonds en eu­ros. C’est seule­ment en cas de re­trait qu’il y au­ra im­po­si­tion. Or, plus votre contrat avance en âge, moins les re­traits sont fis­ca­li­sés. Pas­sé huit ans de dé­ten­tion, l’im­po­si­tion est même qua­si nulle, hor­mis les pré­lè­ve­ments so­ciaux (taux de 15,50 %). Et si vous re­ven­dez vos parts de SCPI? Là en­core, tant que l’ar­gent reste pla­cé dans l’as­su­rance vie, au­cune taxa­tion ne se­ra ef­fec­tuée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.