L’un de mes trois fils est dé­cé­dé. Il n’avait pas d’en­fant. Sa femme et lui étaient sé­pa­rés sans être di­vor­cés. Est-il exact qu’à mon dé­cès, ma belle-fille hé­ri­te­ra de la part qui se­rait re­ve­nue à mon fils dans ma suc­ces­sion ?

Mieux Vivre Votre Argent - - VOS DROITS -

Ab­so­lu­ment pas. Lors­qu’un en­fant dé­cède, ce sont ses des­cen­dants, c’est-à-dire ses propres en­fants, qui viennent en re­pré­sen­ta­tion, se­lon les termes lé­gaux, et se ré­par­tissent la part qui lui se­rait re­ve­nue s’il était en vie. L’époux sur­vi­vant ne peut hé­ri­ter de ses beaux-pa­rents en l’ab­sence de lien de pa­ren­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.