Quelles villes faut-il pri­vi­lé­gier pour in­ves­tir dans l’im­mo­bi­lier ?

Mieux Vivre Votre Argent - - Immobilier -

Dans le cadre d’une étude sur le mar­ché im­mo­bi­lier fran­çais, le site MeilleursA­gents, spé­cia­li­sé dans l’es­ti­ma­tion im­mo­bi­lière, a étu­dié le po­ten­tiel des dix plus grandes villes fran­çaises pour un in­ves­tis­seur. Pour ce faire, le site a com­pi­lé un cer­tain nombre d’in­di­ca­teurs : d’une part, im­mo­bi­liers (ten­sion sur le mar­ché, dé­lais de vente, évo­lu­tion et ni­veau des prix), d’autre part, éco­no­miques (chô­mage, dé­mo­gra­phie). Le grand ga­gnant de cette ana­lyse est Rennes, qui cu­mule les si­gnaux dans le vert, avec un mar­ché im­mo­bi­lier fa­vo­rable aux ac­qué­reurs et une si­tua­tion éco­no­mique por­teuse, no­tam­ment grâce à une po­pu­la­tion jeune et un ni­veau de chô­mage li­mi­té. MeilleursA­gents lui confère cinq étoiles et éva­lue un po­ten­tiel de hausse des prix de 6% sur les douze pro­chains mois.

Der­rière, fi­gurent, à éga­li­té avec quatre étoiles et un po­ten­tiel de re­va­lo­ri­sa­tion es­ti­mé à 5%, Nantes, Lyon, Pa­ris et Tou­louse, pour des rai­sons di­verses. Par exemple, la ca­pi­tale bé­né­fi­cie d’un dé­lai de vente mé­dian très faible, avec seule­ment 39 jours, mais d’un pou­voir d’achat res­treint étant don­né le ni­veau des prix. Nantes, de son cô­té, pro­fite de son dy­na­misme : po­pu­la­tion jeune, solde mi­gra­toire po­si­tif et chô­mage li­mi­té.

La si­tua­tion la moins fa­vo­rable est re­le­vée, se­lon l’étude, à Nice, qui cu­mule des dé­lais de vente éle­vés, des prix qui ont connu une baisse, un pou­voir d’achat li­mi­té, ain­si qu’une po­pu­la­tion âgée et un solde mi­gra­toire né­ga­tif ! Pour les douze pro­chains mois, le site at­tend dans la ville une simple sta­bi­li­sa­tion des prix.

Po­pu­la­tion jeune et ni­veau de chô­mage li­mi­té: Rennes est la grande ga­gnante

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.