PATCH WORK

— L’ins­pi­rante Ka­ro­li­na Ver­tus est sty­liste, ar­tiste make-up et fon­da­trice de la jo­lie bou­tique Mi­loii ins­tal­lée dans la ville de Malmö, en Suède. Entre tré­sors de voyages et col­lec­tion­nite ai­guë, elle nous pré­sente sa dé­li­cieuse fa­mille et son ap­par­te­men

Milk Decoration - - Cahier Tribu - TEXTE ET STYLE : EM­MA PERS­SON LAGERBERG - PHO­TOS : AN­DREA PAPINI

Ka­ro­li­na Ver­tus a tou­jours un mil­lier de choses en cours : lors­qu’elle n’est pas en shoo­ting aux quatre coins du monde, elle s’oc­cupe de sa bou­tique Mi­loii, qui a dé­mé­na­gé au prin­temps der­nier en plein centre de Malmö. Dans l’ap­par­te­ment qu’elle par­tage avec son com­pa­gnon Da­niel Magnusson et leurs filles Trin­nie Lee, 7 ans, et Bon, 2 ans, elle planche sans cesse sur des pro­jets d’amé­na­ge­ment : “Un in­té­rieur n’est ja­mais ter­mi­né : j’ai tout le temps de nou­velles idées en tête. Il va fal­loir en re­vanche les mettre entre pa­ren­thèses pour l’ins­tant car après avoir dé­mé­na­gé la bou­tique et tout ré­no­vé nous- mêmes, nous ne sommes pas prêts à nous lan­cer dans un nou­veau chan­tier.” Quand on a la tête pleine d’idées, c’est utile de vivre avec un me­nui­sier : lors­qu’il n’aide pas Ka­ro­li­na dans ses pro­jets, Da­niel ré­nove en ef­fet des églises un peu par­tout dans le pays. L’in­té­rieur est rem­pli de ma­gni­fiques ob­jets, de trou­vailles dé­ni­chées en voyage ou chez des an­ti­quaires de Co­pen­hague. On y trouve aus­si une planche de surf, quelques traces de pro­jets du couple, les construc­tions en Le­go des filles et des sacs de vê­te­ments prêts à être dé­gai­nés pour un shoo­ting. Une vie de fa­mille un peu agi­tée dans un ap­par­te­ment qui res­pire le calme. “Da­niel n’a pas be­soin de grand chose, ses vi­nyles lui suf­fisent. J’ai à l’in­verse ten­dance à ac­cu­mu­ler tous les sou­ve­nirs dont j’ai hé­ri­té : ils trouvent une se­conde vie chez nous.” Ka­ro­li­na, qui imagine des mai­sons pour se dé­tendre de­puis sa plus tendre en­fance, se prend alors à rê­ver la sienne : “Ce se­rait pro­ba­ble­ment une mai­son d’été, avec une grande hau­teur sous pla­fond. J’ai une pas­sion étrange pour les pe­tits es­ca­liers. Da­niel pré­fère les ca­banes aux pa­lais, la mai­son res­sem­ble­rait plus à une grange avec des es­ca­liers un peu par­tout, de vieilles fe­nêtres en bois, des ma­té­riaux bruts et de la pierre. J’ai­me­rai avoir beau­coup d’es­pace, pour ac­cueillir nos fa­milles et nos amis. Au bord de la mer...”

Ci-des­sus Dans la cui­sine, une col­lec­tion d’ob­jets chers au couple est ac­cro­chée au des­sus de pan­neaux en marbre noir chi­nés. Les ap­pliques viennent de chez Best­lite.

Page de droite Sous la sus­pen­sion “Ver­ti­go” édi­tée par Pe­tite Fri­ture, des chaises “Les Arcs” si­gnées Char­lotte Per­riand en­tourent une table ache­tée chez Lau­ritz. Le ta­pis vient de chez Tine K.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.