Dans l’in­ti­mi­té de Mul­ler Van Severen.

— Ren­contre avec Fien Mul­ler et Hannes Van Severen, le couple de de­si­gners dont les créa­tions af­folent la pla­nète de­si­gn, dans leur mai­son-ate­lier de la ré­gion de Gand, en Bel­gique. —

Milk Decoration - - Inspiration | Recontre - TEXTE : JE­RE­MY CAL­LA­GHAN ADAP­TÉ PAR FLEUR BUR­LET – PHOTOS : GAELLE LE BOU­LI­CAUT

À l’ori­gine, Fien Mul­ler est pho­to­graphe et Hannes Van Severen sculp­teur : rien d’éton­nant donc à ce que leur ta­lent de concep­tion se si­tue quelque part entre image et forme.

Le stu­dio Mul­ler Van Severen s’est im­po­sé sur la scène de­si­gn en 2011 avec des pièces hautes en cou­leur et aux lignes mi­ni­ma­listes. Comme des adap­ta­tions 3D de des­sins au trait, leur mo­bi­lier prend forme à par­tir de tubes d’acier aux­quels sont ap­por­tés des touches de laque ou de marbre. Dans leur ima­gi­naire, une as­sise s’ac­cole à un bu­reau et un lu­mi­naire se mixe à une éta­gère, for­mant des en­sembles do­mes­tiques sculp­tu­raux. Leur tra­vail se veut tein­té d’humour, de lé­gè­re­té mais aus­si de trans­pa­rence, liant in­évi­ta­ble­ment l’objet à l’en­vi­ron­ne­ment dans le­quel il évo­lue.

Un lieu de vie ma­ni­feste

Leur mai­son, qu’ils par­tagent avec leurs deux filles, Ma­rie- Lou et Ro­sanne, est si­tuée aux abords de Gand, en Bel­gique. À l’ori­gine de­meure d’un di­rec­teur d’usine, le lieu, do­té d’un grand jar­din et d’une bâ­tisse an­nexe – abri­tant au­jourd’hui leur work­shop et ate­lier – est un es­pace idéal pour vivre et tra­vailler, avec son ar­chi­tec­ture classique bai­gnée de lu­mière na­tu­relle. “On y a créé notre propre pe­tit monde,” ra­conte Hannes. “C’est le ma­riage par­fait entre mai­son et stu­dio, un en­droit où des­si­ner et tes­ter nos idées tout en évo­luant en fa­mille.” Cô­té dé­co, l’har­mo­nie d’une pièce est pri­mor­diale se­lon Hannes : “Je cherche à créer un point de ren­contre entre les murs, le sol et le pla­fond. La créa­tion de plu­sieurs ni­veaux au sein d’un même es­pace m’in­té­resse. Bien que notre tra­vail se com­pose de lignes droites, ce qui se passe au coeur de ces lignes est em­preint de lé­gè­re­té.” Gui­dés par leurs émo­tions, leurs choix de mo­bi­lier ne sont ja­mais cal­cu­lés. Il y a chez eux tou­jours de la place pour ac­cueillir de nou­veaux ar­ri­vants : “On ne part ja­mais à la re­cherche d’une pièce en sa­chant à

l’avance où nous al­lons la dis­po­ser. On fonc­tionne au coup de coeur, nous nous di­sons : Tiens, j’ai­me­rais que ce meuble fasse par­tie de ma vie !”

De gé­né­ra­tion en gé­né­ra­tion

Dan Van Severen, grand-père de Hannes, était une fi­gure de l’art abs­trait ; son père, Maar­ten Van Severen, un de­si­gner de re­nom ayant col­la­bo­ré avec Vi­tra, Kar­tell, Edra ou Bu­lo. Quant à Fien, elle vient d’une fa­mille da­van­tage tour­née vers le ba­roque avec son père Kunne Mul­ler, sculp­teur et an­ti­quaire. Au­jourd’hui, le stu­dio de de­si­gn Mul­ler Van Severen est un concen­tré de ces hé­ri­tages mul­tiples. Leur tra­vail se veut à la fois in­fluen­cé par le mi­ni­ma­lisme des Van Severen et l’amour des cou­leurs riches et ba­roques des Mul­ler, et s’illustre par­ti­cu­liè­re­ment dans leur sé­rie d’éta­gères “Marble Box”. Une chaise longue ti­rée de leur ré­cente sé­rie “Wire s#” tra­duit un nou­veau tour­nant dans la créa­tion du couple, qui a été appelé à créer une ligne de mo­bi­lier pour le pro­jet So­lo Houses, une sé­rie de mai­sons de va­cances si­tuées au sud de Bar­ce­lone, et dont les ar­chi­tectes sont Sou Fi­ju­mo­to, Johns­ton Mark­lee ou encore Of­fice KGDVS, l’agence fon­dée par le frère de Hannes, Da­vid Van Severen…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.