Havre mo­na­cal

—Lors qu’ il veut s’ échap­per des on quo­ti­dien mi­lan ais, Car­lo, ar­chi­tecte, s’ évade dans les terres si­ci­liennes, où se trouve sa mai­son de va­cances près de No­to, au sud. Là, pierres na­tu­relles et mo­bi­lier de­si­gn s’ ac­cordent avec sé­ré­ni­té .—

Milk Decoration - - Sommaire - Pho­tos et texte: Mi­chael Paul–Adap­ta­tion: Fleur Burl et

Dans cette mai­son de va­cances si­ci­lienne, pierres na­tu­relles et mo­bi­lier de­si­gn s’ac­cordent avec sé­ré­ni­té.

Ori­gi­naire de Si­cile, c’est dans le sud del’île que Car­lo, du stu­dio mi­la­nais del’ar­chi­tecte Mi­chele De Luc­chi, choi­sit d’éta­blir­sa de meu­re­se­con­daire, ac­ces­sible via un che­min bu­co­lique tra­ver­sant une fo­rêt d’ oli­vier set un ver­ger de ci­tron­niers ta pis­sé de leurs sau­vages. Ce voyage en chan­teur mène à une vi­sion tout aus­si ma­gique : u ne de meure en pierres na­tu­relles, bâ­ti eau pied des montsHy blé ens, sur­plom­bant le Val diNo­to avec vue sur la Mé­di­ter­ra­née au loi n. “J’ai eu des pa­pillons dansle ventre quandj’ai dé­cou­vert ce ter­rain il y a dix ans”,ra­conte Car­lo. “Ça aé­té­le­coup de­foudre.” Construite de­toutes pièces par Car­lo ai­dé deses a mis ar­chi­tectes,la mai­sonse mble­vé­ri­table ment­faire par­tie du pay­sage : “Ons’est vrai men­tef­for­cés de re­pro­duire le style d’une humble de­meure si­ci­lienne ”, ex­plique-t-il. Même la pis­cine, ad­di­tion plu­tôt mo­derne, a été construite sur un an­cien bac de pierre où ve­naient boire les ani­maux. À l’ in­té­rieur, un amé­na­ge­ment épu­ré confère à la­mais onde Car­lo une at­mo­sphère aé­rée, bai­gnée de lu­mière: à chaque ex­tré­mi­té du bâ­ti­ment s’ élèvent des portes en ver re­lais­sant en­trer les rayons du so­leil, créant un por­tai­lin­vi­sible en­trein­té­rieur et ex­té - rieur. Les quatre chambres mo­destes, au ca­rac­tère presque mo­nas­tique,font écho au­sty­le­sans io­ri­tures du­reste de la mai­son. Dans un­ca­dre­co mplète ment na­tu­rel – bâ­ti de pier­res­lo­cales, de boi­set d’un­sol en pie­tra pece, pierre na­tu­relle de la ville de Rag use, ca­rac­té­ris­tique des bâ­ti­ments ba­roques–sont dis­po­sé es des pièces au charme rus­tique, comme des vieilles échelles, des vasques en pierre brute ou des meubles en canne. Dansle sa­lon, une mé­ri­dienne oran­ge­tranche avec le reste des meubles re­cou­verts de lin:car­lo, gran­da ma­teur de­con­trastes, ré­veille uneat mo­sphère dé­pouillée parle choix de pièces fortes, comme ce to­tem en fer for­géi ma­gi né parle sculp­teur An­to­ni­no Scior­ti­no, a mi del’ar­chi­tecte, ou en­core la lampe or­ne­men­tée“Flo­ra” de Mi­chele De Luc­chi pour Pro­du­zione Pri­va ta, sus­pen­du eau-des­sus de la table de­la cui­sine. Des dé­tails auxin­luences ma­ro­caines, comme des poufs en cuir vieilli ou des­la mpesr us­tiques, contri­buent àfaire de­la de meu­re­se­con­daire de Car­lol’en­droit rê­vé pour se dé­con - nec­ter du­tu multe de­la ville, plon­gé en pleine na­ture.

Car­lo, grand a ma­teur de contrastes, ré­veille une at mo­sphère dé­pouillée parle choix de piè­ces­fortes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.