En pre­mière ligne

—En­voyer du bois. L’ idée n’ a ja­mais aus­si bien sied à une mai­son et à son pro­prié­taire, Marc Simon ci ni. Do­mi­nant une ca­no­pée de pins et le bas­sin d’arc a ch on, avec sa vue sur la du ne duPy la etl’îl eaux Oi­seaux, cette ca­bane grand for mat dé­cline l

Milk Decoration - - Sommaire - Texte: La urine Abri eu-Pho­tos: Ka­rel B al as

Au Cap-fer­ret, la ca­bane grand for mat de l’en­tre­pre­neur Marc Si mon­ci­ni.

Construite dansl’es­prit du Cap- Fer­ret, cette mai­son de va­cances est le fruit d’une étroite col­la­bo­ra­tion entre son pro­prié­taire, l’ en­tre­pre­neur Marc Simon ci ni, l’ ar­chi­tecte An­toine Gut­tie­rez(agence mars -06) et le char­mant duo de Fes­ten, com­po­séd’ Hu­go Sau­zay et Char­lotte de Ton­nac.

Fraîche ment construite en pre miè­re­ligne du bas­sin d’ Ar - ca­chon,la bâ­tisse se pré­sentes o us la forme de deux mai­sons in­di­vi­duelles, dis­po­sant cha­cune d’ un étage, et re­liées par une salle à man­ger.ici,le bois es­troi. Etles dif­fé­rentes es­sences ne sont pas em­ployé es par ha­sard, cha­cune ra­con­tant une his­toire .“Le soldes ter­rasse sen­red­ce­dar se pro­longe à l’ in­té­rieur de la mai­son pour ne pas mar­quer de rup­ture avec l’ ex­té­rieur, car la mai­son est conti­nuel­le­ment ou­verte l’ été. Le bar­dage est en pin des Landes. Nous avons op­té pour une po­seen­coupe bru­tet une qua - li­té de planches avec des no euds,sansc her­cher à ca­cher les dé­fauts na­tu­rels ain de pri­vi­lé­gier un dé­cor­si mple. La ma­jo­ri­té des meubles sont quant à eux en chêne. ils confèrent cha­leur et qua­li­té àl’es­pace, tou­ten ap­por­tant du­con­traste au dis­cours ar­chi­tec­tu­ra­len pin”, ex­plique Hu­go.

La dé­co­ra­tion de cette ca­bane en bois se veut mas­cu - line, avec des­tons br uns, ka­ki et noirs. Le­tout ponc­tué de cuir, mais éga­le­ment de cuivre, quel’ on re­trouve à la cui­sine, comme dans les lu­mi­naires et les poi­gnées de meubles. “Un cuivre non trai­té qui se pa­tine pour prendre des teint es fon­cées et perdre de­sa brillance au il des an­nées”, pré­cise Char­lotte. “Car c’ est jus­te­ment la vo­lon­té pour cette mai­son, l’ évo­lu­tion dans le temps, qu’ elle se pa­tin e et se fonde dans la na­ture au maxi­mum .” Les meu­bles­son­tas­sez bruts dans­leur des­sin. Tables bas­se­set bancs réa­li­sés dans des tronc sde­ja­to­ba ra pp or tésd’ in­do­né­sie, fau­teuil sen cuir ou peau re­tour­née chi­nés, ca­na­pés confor­table sen lin… Le mo­bi­lier se veut ri­gou­reu­se­ment sé­lec­tion né, rien ne de­vant en­com­brer.

Et­si­la vue­surle Bas­sin at­tire tous les re­gards, le reste du jar­din n’a pas été aban­don­né pour au­tant. “L’idée de Marc a été de met­tre­la pis­ci­neen­face de­la­cui­sine, vers­la na­tu­reet non vers la mer ”, ex­plique Hu­go .“Ce­la per­met dep roi ter de­ce­coin de ver­dure,très gé­né­reuxen vé­gé­ta­tion­lo­cale.”

↖ Marc, Char­lotte et Hu­go ont or­ches­tré ense mble la dé­co­ra­tion de cette ca­bane XXL. ← Meuble réa­li­sé sur me­sure, des­si­né par Fes­ten. → Au sa­lon, ca­na­pé “Ex­tra­soft” de Pie­ro Lis­so­ni pour Li­ving Di­va­ni, poêle en fonte de Dovre, po­tence de Jean Prou­vé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.