Bank House

Just ima­gine, a for­mer bank with a sur­face area of some 30,000 m2 si­tua­ted in the heart of the Ci­ty of Lon­don trans­for­med in­to a luxu­ry 5-star ho­tel! Wel­come to The Ned, the new and de­ci­ded­ly over­si­zed place to be by Nick Jones, the name be­hind So­ho House

Milk Decoration - - 166 - — THE NED, 27 POULTRY, LON­DON EC2R 8AJ ‘CRASH PAD’ DOUBLES FROM 180 € / NIGHT THE­NED.COM TEXT: JULIE BOUCHERAT

When Nick Jones, foun­der of So­ho House & Co, vi­si­ted the for­mer pre­mises of the Mid­land Bank, which had been emp­ty for 8 years, he li­te­ral­ly fell in love with this buil­ding construc­ted in 1920 by En­glish ar­chi­tect Ed­win 'Ned' Land­seer Lu­tyens. The most am­bi­tious en­tre­pre­neur in all of En­gland de­ci­ded to take up the gaunt­let and got to­ge­ther a team of in­ves­tors for what will pro­ba­bly be the grea­test chal­lenge of his ca­reer: trans­for­ming a 30,000 square metre buil­ding in­to a 5-star ho­tel that's like a small town. The Ned ope­ned last May and, suf­fice it to say, Nick pas­sed the test with flying co­lours. Let's take a look at the fi­gures: The Ned is 8 floors, 252 rooms and suites and a stun­ning roof­top space, with a hea­ted pool, bar and res­tau­rant over­loo­king the dome of St Paul's Ca­the­dral and the sur­roun­ding buil­dings. There are al­so 3 ba­se­ments de­vo­ted to the well-being of its mem­bers, with a bar­ber­shop and a hair sa­lon, ma­ni­cures and pe­di­cures, a bar, a ham­mam and sau­na, an in­door pool and a gym, as well as rooms for boxing and yo­ga.and let's not for­get the nerve centre of this ex­tra­or­di­na­ry pro­ject: the 3,000 m2 ground floor that's va­gue­ly re­mi­nis­cent of an ear­ly 19th cen­tu­ry train sta­tion. It is home to 8 res­tau­rants open to mem­bers, ho­tel guests and all­co­mers. There's so­me­thing to de­light all lo­vers of fine food, wha­te­ver their tastes: Millie's Lounge, a 24-hour bar and res­tau­rant ser­ving clas­sic Bri­tish dishes; Cec­co­ni's, the Ita­lian bras­se­rie of So­ho House fame; Ca­li­for­nian ea­te­ry Ma­li­bu Kit­chen; and Zo­bler's, a tra­di­tio­nal New York-style de­li. Make sure you slip off to the first le­vel ba­se­ment to sa­vour a cock­tail in the Vault Bar which, as its name sug­gests, is lo­ca­ted in Mid­land Bank's for­mer vault.

Mar­seille, quar­tier du vieux-port. Fon­dée en 1827, mai­son em­pe­reur est un lieu em­blé­ma­tique pour de nom­breuses gé­né­ra­tions de mar­seillais, et reste au­jourd’ hui en­core un des spots in­con­tour­nables à dé­cou­vrir lors d’ une vi­rée dans la ci­té pho­céenne. de­puis jan­vier, laur en cer en aux-guez,sep­tiè me gé­né­ra­tion à la tête de la mai­son, a ou­vert un ap­par­te­ment au deuxième étage de l’ en­seigne avec l’ en­vie de ra­con­ter et d’ illus­trer l’ histoire du lieu, de rou­vrir les ar­chives, les al­bums pho­to, les malle set les gri­moires ou­bliés… Sur une sur­face d’ en­vi­ron100m 2 sont ain­si ra­con­té s deux cent sans d’ his­toires de fa­mille, où s’ en­tre­mêlent la rus­ti­ci­té d’ an­tan et tout le confort de no­tre­quo­ti­dien.

À l’ heure des concept stores tou­jours plus nom­breux, lau­ren ce a su re­ve­nir à l’ es­sence même de l’ es­prit quin­caille­rie en conti­nuant à faire vivre l’ âme de cette en­seigne fa­mi­liale. c’ est cette am­biance qu’ elle sou­haite faire par­ta­ger plus en­core aux vi­si­teurs avec la création de chambres d’ hôtes, le temps d’ une nuit, dans l’ ar­rière-bou­tique. l’ ap­par­te­ment aux airs de mu­sée rend un sublime hommage à ses ancêtres et four mille d’ ob­jets chargés d’ histoire, aus­si tou­chant s que sur­pre­nants, comme l’ in- croyable bai­gnoire à l’ an­cienne en zinc et bois. elle a ima­gi­né le lieu comme un voyage dans le temps: murs sombres qui théâ­tra­lisent le dé­cor, mo­bi­lier rus­tique chi­né, linge de lit en lin, ob­jets de mé­tiers an­ciens, tor­chon au mètre pour les ri­deaux et sol en ci­ment brut. L’ ap­par­te­ment four mille de clinsd’ oe il à ses aïeux avec une im­por­tante col­lec­tion d’ ou­tils, prin­ci­pa­le­ment en­fer et en bois, qui pa­radent sur les murs sombres et sur les meubles pa­ti­nés d’ époque. Une dé­co­ra­tion qui a été ima­gi­née dans l’ es­prit d’ an­tan, avec tou­jours en leit­mo­tiv d’ ex­po­ser toute la ri­chesse du mé­tier de quin­caillier. le brun, la cou­leur em­blé­ma­tique de la mai­son, le bois et le fer sont ain­si les fils di­rec­teurs du lieu à l’ at­mo­sphère sur an­née.

Au­then­ti­ci­té et émer­veille­ment sont les mots qui nous viennent à l’ es­prit lorsque l’ on fran­chit le pa­lier de cette an­cienne quin­caille­rie. té­moin de la vie mar­chande de­puis presque deux siècles, Mai­son em­pe­reur est res­té eau fil du temps dans sa struc­ture ori­gi­nelle. ici, rien n’ a été dé­na­tu­ré, l’ éloge de l’ histoire ré sonne aux quatre coins du lieu.

L’ AP­PAR­TE­MENT, AUX AIRS DE MU­SÉE, REND UN SUBLIME HOMMAGE À SES ANCÊTRES ET FOUR MILLE D’ OB­JETS CHARGÉS D’ HISTOIRE.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.