Vi­site pri­vée

Milk Decoration - - SOMMAIRE - TEXTE : MARGAULT ANTONINI-JULLIAN – PHO­TOS : MA­GNUS MÅRDING

-

Chez Na­than Williams, du ma­ga­zine Kin­folk.

— Tons neutres, mo­bi­lier mi­ni­ma­liste, épure à l’ex­trême... Re­con­nais­sables entre mille, l’es­thé­tique et le style simple et tra­vaillé qui ont contri­bué au suc­cès ful­gu­rant du ma­ga­zine Kin­folk se re­trouvent tout na­tu­rel­le­ment dans l’ap­par­te­ment de son co­fon­da­teur et ré­dac­teur en chef, Na­than Williams. —

Dès la pa­ru­tion de son pre­mier nu­mé­ro, en 2011, le ma­ga­zine Kin­folk s’est im­po­sé comme une bible pour les créa­tifs, es­thètes et ama­teurs de bon goût. Son es­thé­tique lé­chée a ins­pi­ré des mil­liers d’uti­li­sa­teurs d’Ins­ta­gram à se l’ap­pro­prier en pos­tant des cli­chés de leurs ca­fés latte mous­seux, ou de leurs in­té­rieurs im­ma­cu­lés et mi­ni­ma­listes. Cette vi­si­bi­li­té sou­daine a per­mis à la pu­bli­ca­tion in­dé­pen­dante de se faire un nom et a boos­té son suc­cès, que l’on doit éga­le­ment à la vi­sion de son co­fon­da­teur, Na­than Williams. “À l’ori­gine, l’idée était de créer une pu­bli­ca­tion entre amis, un ma­ga­zine qui nous res­semble et qui mette en avant le fait de par­ta­ger de bons re­pas, de se ras­sem­bler au­tour d’une table…, ex­pli­quet- il. Mais les lec­teurs nous ont ra­pi­de­ment fait com­prendre qu’un point de vue plus glo­bal les in­té­res­sait.”

Nu­mé­ro après nu­mé­ro, le tri­mes­triel Kin­folk a ain­si éten­du son spectre édi­to­rial, pour fi­na­le­ment se concen­trer sur le li­fe­style et s’im­po­ser en am­bas­sa­deur du slow li­ving. Avec des livres ( The Kin­folk En­tre­pre­neur, The Kin­folk Home…), une marque de vê­te­ments aux coupes simples mais tra­vaillées (Ouur Col­lec­tion) et une ga­le­rie au coeur de Co­pen­hague, Kin­folk est dé­sor­mais une marque à 360 de­grés, qui in­fuse son es­thé­tique à tra­vers cha­cun de ses pro­jets.

Ni­ché au coeur de la ca­pi­tale da­noise, l’ap­par­te­ment de Na­than Williams semble tout droit sor­ti des pages du ma­ga­zine. “Notre ré­dac­tion a dé­mé­na­gé à Co­pen­hague car nous sommes par­fai­te­ment en phase avec la culture, la qua­li­té de vie et les va­leurs da­noises”, ex­plique le jeune en­tre­pre­neur d’ori­gine ca­na­dienne. Il a été sé­duit par les beaux vo­lumes, la lu­mière et les pos­si­bi­li­tés qu’of­frait cet es­pace du centre-ville, à quelques pas du châ­teau de Ch­ris­tians­borg, du Mu­sée na­tio­nal du Da­ne­mark et du ca­nal qui tra­verse la pe­tite ca­pi­tale. Ha­bi­té par ses voyages, il puise son ins­pi­ra­tion dans le de­si­gn scan­di­nave et ja­po­nais, que l’on re­trouve dans l’épure des pièces et dans le style des meubles, aus­si beaux que fonc­tion­nels. Pièce maî­tresse de l’ap­par­te­ment, son es­pace de tra­vail bai­gné de lu­mière offre une vue im­pre­nable sur la ville et dé­voile un bu­reau construit par ses soins, qui cô­toie des chaises de Jean Prou­vé, une lampe du stu­dio amé­ri­cain Rich Brilliant Willing et des livres d’art et de pho­to­gra­phie sa­vam­ment sé­lec­tion­nés. Cu­ra­teur hors pair, Na­than Williams dé­montre que la sim­pli­ci­té et le mi­ni­ma­lisme peuvent être la clé d’une dé­co­ra­tion réus­sie… Bien­ve­nue chez Kin­folk !

→ Au­tour du ca­na­pé ita­lien, de pe­tites tables d’ap­point du stu­dio de créa­tion Fra­ma et de la marque Me­nu. Ta­pis Ikea, lampe de table Rich Brilliant Willing et pein­ture de Na­than au mur. Le bu­reau, le ta­bleau et le mo­bile ont été réa­li­sés par Na­than...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.