Ci­ty break

— Ca­pi­tale cultu­relle de la Suisse, Bâle est une échap­pée belle pour l’été, une ville his­to­rique et créa­tive dans la­quelle l’art, le de­si­gn et l’ar­chi­tec­ture oc­cupent une place de choix. —

Milk Decoration - - SOMMAIRE. - TEXTE : MA­RIE FARMAN

Culture à Bâle.

Au carrefour des fron­tières fran­çaise et al­le­mande, à seule­ment trois heures de Paris en train, Bâle compte pas moins d’une qua­ran­taine de mu­sées. On peut y ad­mi­rer les chef-d’oeuvres des plus grands ar­tistes de l’his­toire de l’art, tels que Claude Mo­net, Vincent Van Gogh, Paul Gau­guin, Pa­blo Pi­cas­so ou Jean Tin­gue­ly.

Bâle est aus­si ré­pu­tée pour ses bâ­ti­ments contem­po­rains conçus par des ar­chi­tectes mon­dia­le­ment ré­pu­tés comme Her­zog & de Meu­ron, Ma­rio Bot­ta, Za­ha Ha­did ou Ri­chard Meyer, qui at­tirent les pas­sion­nés d’ar­chi­tec­ture du monde en­tier. Si le coeur his­to­rique de la ville, avec sa grande place du Mar­ché, son Hô­tel de Ville, sa ca­thé­drale et ses vieilles mai­sons, rap­pelle son pas­sé mé­dié­val, Bâle est aus­si une ville ré­so­lu­ment tour­née vers la créa­tion contem­po­raine et l’avant-garde.

Au rythme de l’art

Tous les ans, au mois de juin, la foire Art Ba­sel réunit la crème des col­lec­tion­neurs et les ga­le­ries in­ter­na­tio­nales les plus in­fluentes. Fon­dée par les my­thiques mar­chands d’art Ernst Beye­ler, Trudl Bru­ck­ner et Balz Hilt dans les an­nées 1970, Art Ba­sel est au­jourd’hui l’une des plus pres­ti­gieuses foire d’art contem­po­rain du monde, les plus grands ar­tistes y sont ex­po­sés et les cotes s’y en­volent. On y ad­mire les oeuvres d’ar­tistes confir­més ou émer­gents, et tous les modes d’ex­pres­sion sont re­pré­sen­tés, de la pein­ture à la pho­to­gra­phie, en pas­sant par les ins­tal­la­tions et l’art vi­déo. Cette an­née en­core, 290 ga­le­ries ve­nues de 35 pays pré­sentent les oeuvres de 4 000 ar­tistes. Le de­si­gn s’est in­vi­té à la fête dès 2006 avec le sa­lon at­te­nant, De­si­gn Mia­mi/ Ba­sel. Les meilleures ga­le­ries y pré­sentent des meubles rares, des lu­mi­naires et des ob­jets d’art. Au- de­là des en­jeux com­mer­ciaux, ces deux foires sont à voir tant pour la qua­li­té des oeuvres pré­sen­tées que pour la dé­me­sure de l’évé­ne­ment.

À Bâle, cer­tains mu­sées sont de­ve­nus des lieux in­con­tour­nables : par­mi eux, le mu­sée Jean Tin­gue­ly, la Kuns­thalle ou la Fon­da­tion Beye­ler. Cette der­nière, ins­tal­lée à Rie­hen, à quelques mi­nutes du centre-ville, pro­met une es­ca­pade cultu­relle et bu­co­lique

hors du temps. C’est ici que le couple de ga­le­ristes- col­lec­tion­neurs Hil­dy et Ernst Beye­ler a ins­tal­lé il y a vingt ans sa gi­gan­tesque col­lec­tion de 230 ta­bleaux et sculp­tures. Les stars de l’his­toire de l’art y sont pré­sen­tées, comme Paul Cé­zanne, Vincent Van Gogh ou An­dy Wa­rhol, avec des oeuvres d’arts pre­miers d’Afrique et d’Océa­nie, in­ci­tant ain­si un dia­logue entre les styles et les époques. Le bâ­ti­ment en lui- même est une ex­pé­rience. Conçu par l’ar­chi­tecte ita­lien Ren­zo Pia­no, il sur­prend par sa sim­pli­ci­té, sa so­brié­té et sa lu­mi­no­si­té. Les fa­çades vi­trées et les ver­rières pré­sentent les oeuvres sous la plus belle des lu­mières et offrent de ma­gni­fiques vues sur le parc, les champs de blé et les vi­gnobles en­vi­ron­nants. Cet été, le mu­sée pré­sente l’ex­po­si­tion “Ba­con- Gia­co­met­ti”, deux pro­ta­go­nistes du mo­der­nisme.

Au­tour de Bâle

Le Vi­tra Cam­pus de Weil Am Rhein, à 15 mi­nutes de Bâle, est un lieu à ne pas man­quer. Le site de pro­duc­tion du fa­bri­cant de meubles est un feu d’ar­ti­fice ar­chi­tec­tu­ral, conçu tour à tour par Frank Geh­ry, Ta­dao An­do, Za­ha Ha­did entre autres. Le Vi­tra De­si­gn Mu­seum pré­sente 400 pièces ma­jeures de 1800 à nos jours, ain­si que des ex­po­si­tions, comme celle du ma­gi­cien du mé­tal Ron Arad, à l’af­fiche cet été. Et si vous cher­chez des idées pour dé­co­rer votre in­té­rieur, di­rec­tion le Vi­traHaus, le ma­ga­sin de la marque. En­fin, pour les fans d’art contem­po­rain, di­rec­tion Schau­la­ger, à Mün­chen­stein. À la fois mu­sée, en­tre­pôt d’oeuvres et ins­ti­tut d’his­toire de l’art, ce beau lieu conçu par l’agence d’ar­chi­tec­ture suisse Her­zog & de Meu­ron abrite la col­lec­tion de la Fon­da­tion Ema­nuel Hoff­mann. Il ouvre ses portes au pu­blic pour de grandes ex­po­si­tions, comme celle consa­crée jus­qu’à fin août au plas­ti­cien amé­ri­cain Bruce Nau­man. Hor­mis ses atouts cultu­rels, Bâle est une ville où il fait bon flâ­ner. Le centre his­to­rique est l’un des mieux pré­ser­vés d’Eu­rope. Il peut être ar­pen­té à pied, en taxi flu­vial ou en tram­way. Avec ses ruelles, ses pe­tites places, ses fon­taines, son mar­ché, ses bu­vettes sur les bords du Rhin et ses bai­gneurs adeptes de l’ur­ban swim­ming, Bâle prend, à la belle sai­son, des airs de dolce vi­ta.

Hor­mis ses atouts cultu­rels, Bâle est aus­si une ville où il fait bon flâ­ner.

— Le mu­sée Tin­gue­ly éri­gé au bord du Rhin par l’ar­chi­tecte Ma­rio Bot­ta.

— À la Fon­da­tion Beye­ler, Sam Kel­ler, le di­rec­teur, de­vant une oeuvre de Mo­net.

on­çu par les ar­chi­tectes Her­zog & de Meu­ron, le Schau­de­pot hé­berge une par­tie de la col­lec­tion du Vi­tra De­si­gn Mu­seum.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.