Sa­voir-faire

Au coeur de la Vé­né­tie se niche Il Gu­fo, l’un des lea­ders mon­diaux de vê­te­ments pour en­fants. MilK a pas­sé deux jours au sein des ate­liers de la marque, dont le sa­voir-faire est gui­dé par la pas­sion de sa fon­da­trice, Gio­van­na Mi­let­ti.

Milk Magazine - - Sommaire - mar­gaux stein­myl­ler il­gu­fo.com

Il Gu­fo, la mode à l’ita­lienne

Àquelques ki­lo­mètres d’Aso­lo, vil­lage haut per­ché sur les col­lines vé­ni­tiennes, se trouvent le siège d’Il Gu­fo et l’une de ses usines, Bo­not­to. C’est ici que Gio­van­na Mi­let­ti confec­tionne ses vê­te­ments avec pas­sion de­puis presque qua­rante ans, en­tou­rée d’une ar­mée de pe­tites mains et d’ou­tils tra­di­tion­nels. Elle com­mence à coudre des ba­voirs en 1980 quand ses en­fants entrent en ma­ter­nelle, “pour s’oc­cu­per”, di­telle. Proches et clients sont conquis par la mi­nu­tie du tra­vail et la no­blesse des ma­tières. Style, coupe et qua­li­té font au­jourd’hui en­core le suc­cès d’Il Gu­fo. De la planche d’ins­pi­ra­tion au mo­dé­lisme, en pas­sant par la bro­de­rie ou le contrôle qua­li­té, chaque dé­tail compte pour la Mai­son. La marque soigne éga­le­ment son iden­ti­té vi­suelle, poé­tique, ses bou­tiques, cha­leu­reuses et d’ins­pi­ra­tion nor­dique. Et pour “ha­biller les en­fants comme des en­fants”, Gio­van­na veut les meilleurs à ses cô­tés. À com­men­cer par son fils Gui­do et sa fille Ales­san­dra, à la tête de la ges­tion opé­ra­tion­nelle, une his­toire de fa­mille…

Bo­not­to, l’atelier slow

Chez Il Gu­fo, tout est made in Ita­ly : concept, de­si­gn et tis­su. Pour cer­taines étoffes, la marque tra­vaille, entre autres, avec Bo­not­to, la “Fab­bri­ca len­ta”, si­tuée non loin. Cet atelier, qui prend le temps de la confec­tion, est di­ri­gé par le maître tis­se­rand Gio­van­ni Bo­not­to. Cha­nel, Pra­da ou Isa­bel Ma­rant… tous viennent cher­cher ses trames et ses ma­tières, ma­giques. Et si Gio­van­ni bé­né­fi­cie d’une tech­no­lo­gie mé­ca­nique an­ces­trale, c’est bien en voya­geant qu’il dé­niche l’ex­cel­lence. La laine la plus chaude ? Celle du yak du Ti­bet, qui sup­porte dans son ha­bi­tat na­tu­rel de fortes chutes de neige. La four­rure la plus iso­lante ? Celle du gua­na­co des Andes, qui vit de grands écarts ther­miques entre le jour et la nuit. Ici, les termes “ma­tière pre­mière” prennent tout leur sens. Gio­van­ni, ama­teur d’art (dont l’usine re­gorge pour ins­pi­rer ses em­ployés), aime faire par­ler les tis­sus et les rendre uniques.

De­puis cette an­née, la marque par­ti­cipe au pro­jet #20se­conds à l’ini­tia­tive de l’Ox­fam, vi­sant à ex­pli­quer l’im­por­tance de bien se la­ver les mains. À par­tir de 10 € de don en bou­tique (re­ver­sés à l’as­so­cia­tion de so­li­da­ri­té in­ter­na­tio­nale), la marque offre un sa­von ac­com­pa­gné d’un mi­ni­guide illus­tré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.