Échap­pée dans le Vo­rarl­berg

L’Ouest au­tri­chien est une ode à la na­ture brute. Entre lacs tur­quoise et mon­tagnes lu­naires, la ré­gion du Vo­rarl­berg snobe le temps qui court et éveille les sens pour com­po­ser sa mé­lo­die du bon­heur en fa­mille, au gré des ba­lades dé­con­nec­tées.

Milk Magazine - - Tourisme - : texte amandine grosse : pho­tos oli­ver fritze

Toutes les aven­tures dé­butent par un voyage en train. Ce­lui en par­tance de Zu­rich longe un grand lac, dé­voile len­te­ment les cimes et pro­voque les pre­miers “Waouh”. Le dé­cor est plan­té, reste à po­ser ses va­lises dans la pe­tite ville de Brand, où l’hô­tel Wal­li­se­rhof illustre par­fai­te­ment l’iden­ti­té du Vo­rarl­berg. Ici, le folk­lore a dé­li­bé­ré­ment lais­sé place à une mo­der­ni­té dont l’es­thé­tisme se fond avec élé­gance dans le dé­cor. Ni­ché au pied des mon­tagnes, face à un tor­rent, ce de­si­gn-hô­tel kid-friend­ly a suc­com­bé sans faute de goût à l’es­prit scan­di­nave. Dans ce havre de paix, l’ap­pel de la mon­tagne ré­sonne aus­si­tôt. Pour prendre de la hau­teur, le té­lé­phé­rique est un joyeux pé­riple qui fas­cine les pe­tits et sur­vole avec charme des pay­sages em­preints de pu­re­té et d’au­then­ti­ci­té. Le lac de Lün est dé­sor­mais à quelques di­zaines de mètres. Le sen­tier qui l’en­toure fait par­tie des nom­breuses ran­don­nées à faire en fa­mille. L’après­mi­di, faire un saut dans l’étang Al­vier, ali­men­té par l’eau de source de Brand, est un luxe re­vi­go­rant qui re­booste les en­fants et dé­lasse les pa­rents.

Mar­cher sur les pommes de pin

Au pe­tit ma­tin, on saute dans le té­lé­phé­rique pour re­joindre le res­tau­rant éco-res­pon­sable Frööd. L’air pur et la vue pa­no­ra­mique nous font le­ver du bon pied. On y prend son pe­tit dé­jeu­ner en­tou­rés de sa­pins, avant de dé­bu­ter une des plus belles marches de la ré­gion,

le Na­turs­prünge-Weg. Si la du­rée af­fi­chée avoi­sine les 2 heures, ce par­cours né­ces­site en réa­li­té le double pour ne pas épui­ser les pe­tits mar­cheurs et prendre le temps de s’at­tar­der du­rant les onze étapes pé­da­go­giques in­ter­ac­tives illus­trant la faune et la flore de la ré­gion. À mi­che­min, on dé­guste un grand bol de fro­mage blanc su­cré à la confi­ture dans une ferme du coin pour bi­fur­quer vers un autre par­cours où toute la fa­mille est in­vi­tée à se dé­chaus­ser. Tour à tour, on marche pieds nus sur les pommes de pin, on clo­pine sur les ron­dins de bois et on s’en­fonce dans le sable avant de cou­rir à tra­vers champs. Un sen­ti­ment de li­ber­té qui at­teint des som­mets avec la luge sur rail où l’on dé­vale la pente en fa­mille, à la ma­nière d’un to­bog­gan, à tra­vers la val­lée.

Ci-des­sus, la ter­rasse de l’hô­tel Wal­li­se­rhof, tout près de la pis­cine, offre une vue im­pre­nable sur la mon­tagne. Ci-des­sous, le res­tau­rant de l’hô­tel, où dé­gus­ter le fa­meux schnit­zel. Page de droite, l’étang Al­vier, à proxi­mi­té de l’hô­tel, est un plan d’eau na­tu­rel ré­chauf­fé grâce à l’éner­gie so­laire.

Ci-des­sus, une des étapes du sen­tier Bar­fuss­weg in­vi­tant à re­dé­cou­vrir la sen­sa­tion de mar­cher pieds nus.

mer­ci l’of­fice na­tio­nal au­tri­chien du tou­risme aus­tria.in­fo et aux of­fices de tou­risme d’au­triche, de vo­rarl­berg, et de mon­ta­fon.

Ci-contre, l’aire de jeux du res­tau­rant Frööd.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.