BD200 DE SKYRC

Le dé­char­geur et ana­ly­seur d’ac­cu au­to­nome

Modèle Magazine - - SOMMAIRE - Texte : Phi­lippe Ma­rie

Avec l’énorme dé­ve­lop­pe­ment de la pro­pul­sion élec­trique, le mar­ché re­gorge de char­geurs plus ou moins so­phis­ti­qués. Par­mi les fonc­tions que l’on peut trou­ver, il y a celle de dé­charge, qui est sou­vent très for­te­ment li­mi­tée en puis­sance en rai­son des be­soins éle­vés de dis­si­pa­tion ther­mique.

SkyRC pro­pose un ap­pa­reil spé­ci­fi­que­ment et ex­clu­si­ve­ment des­ti­né à la dé­charge des packs de pro­pul­sion, le BD200, ca­pable de dé­char­ger avec une puis­sance de 200 watts, sans com­mune me­sure avec ce que pro­posent les char­geurs/ dé­char­geurs.

POUR­QUOI DÉ­CHAR­GER VOS BAT­TE­RIES ?

La dé­charge a plu­sieurs uti­li­tés : • La pre­mière est de pou­voir vi­der un ac­cu après une charge com­plète afin de connaître la ca­pa­ci­té qu’il est ca­pable de res­ti­tuer. Ain­si, vous pou­vez com­pa­rer l’état de dif­fé­rents ac­cus a prio­ri si­mi­laires, mais qui n’ont peut-être pas vieilli de la même ma­nière. Pour la com­pé­ti­tion, il est ca­pi­tal de choi­sir le meilleur ac­cu. Pour cette ap­pli­ca­tion, il est im­por­tant de pou­voir le dé­char­ger avec une in­ten­si­té as­sez éle­vée, qui se rap­proche des con­di­tions réelles d’uti­li­sa­tion. Un ac­cu peut res­ti­tuer cor­rec­te­ment la ca­pa­ci­té sous le faible cou­rant de dé­charge que pro­posent les char­geurs/ dé­char­geurs, mais s’ef­fon­drer com­plè­te­ment dès que le cou­rant aug­mente. Le BD200 peut al­ler jus­qu’à un cou­rant de dé­charge de 30 A, pour­vu que la puis­sance ne dé­passe pas 200 watts. On rap­pelle que P (puis­sance) = U (ten­sion) x I (in­ten­si­té). À puis­sance égale, le cou­rant de dé­charge dé­pend donc de la ten­sion de l’ac­cu. À titre d’exemple, il se­ra pos­sible de dé­char­ger un ac­cu LiPo 2S sous 23 A (ac­cu plein) à 30 A (ac­cu en fin de dé­charge), un 3S sous 15 à 22 A, un 6S sous 8 à 11 A et un 8S sous 6 à 8 A en­core.

Le BD200 af­fiche en temps réel le cou­rant de dé­charge, la ten­sion du pack et la ca­pa­ci­té dé­char­gée. Il est ain­si fa­cile de vi­sua­li­ser si l’ac­cu perd beau­coup en ten­sion quand on le dé­charge sous un fort cou­rant. • La se­conde uti­li­té est d’abais­ser la ten­sion d’un ac­cu pour le sto­ckage. Les ac­cus au li­thium ne doivent être sto­ckés ni trop dé­char­gés (car lors d’un sto­ckage long, ils pour­raient voir leur ten­sion pas­ser sous un seuil au-de­là du­quel ils sont dé­fi­ni­ti­ve­ment in­uti­li­sables), ni char­gés à bloc, ce qui peut con­duire à un gon­fle­ment de l’ac­cu.

Pour chaque type de chi­mie li­thium, il y a une ten­sion re­com­man­dée pour mettre l’ac­cu en état de sto­ckage. Ain­si, pour les LiPo, une ten­sion de 3,8 volts par élé­ment est conseillée. Il n’est pas rare de par­tir sur le ter­rain avec un cer­tain nombre d’ac­cus char­gés, et de ren­trer avec des ac­cus qui n’ont pas ser­vi… S’ils doivent ser­vir dans les 24 à 48 heures, pas de pro­blème, mais si­non, il est vi­ve­ment conseillé de les dé­char­ger à la ten­sion re­com­man­dée. Le BD200 se­ra là aus­si bien utile si votre char­geur ne dis­pose pas d’une fonc­tion dé­charge ou sto­ckage. De plus, si vous avez be­soin de votre char­geur pour pré­pa­rer d’autres packs, vous n’au­rez pas à at­tendre pour dé­char­ger les packs à mettre en sto­ckage. Et de toute fa­çon, il se­ra plus ra­pide grâce à sa puis­sance de dé­charge. • En­fin, si votre char­geur n’a pas de fonc­tion de dé­charge, en pas­sant du char­geur au BD200, vous pou­vez cy­cler vos packs, ce qui peut être utile pour ré­veiller ou ro­der des NiMh.

PRÉ­SEN­TA­TION DU BD200

Le BD200 de SkyRC est un ap­pa­reil to­ta­le­ment au­to­nome. Il n’a pas be­soin d’ali­men­ta­tion, car il se­ra ali­men­té di­rec­te­ment par le pack à dé­char­ger. Seul un cor­don avec un connec­teur XT60 d’un cô­té et des fils dé­nu­dés de l’autre est four­ni. À vous de sou­der un connec­teur adap­té à vos be­soins.

La pré­sen­ta­tion est sobre : la face avant est juste équi­pée de deux écrans à LED pour l’af­fi­chage des don­nées et d’une mo­lette « cli­quable » pour le pa­ra­mé­trage et la va­li­da­tion, le dé­mar­rage ou l’ar­rêt de la dé­charge.

Le flanc gauche est mu­ni d’un connec­teur XT60 sur le­quel on vien­dra connec­ter la bat­te­rie via

un cor­don adap­té, et d’une prise mi­cro-USB qui per­met de rac­cor­der le BD200 à un PC. Un lo­gi­ciel BD200 est té­lé­char­geable sur le site de SkyRC, qui vous per­met éga­le­ment de contrô­ler l’ap­pa­reil de­puis l’or­di­na­teur et de suivre les courbes de dé­charge à l’écran, puis de les en­re­gis­trer. Pour le com­pé­ti­teur, ce se­ra un ou­til de choix pour la sé­lec­tion de ses ac­cus ! Lien de té­lé­char­ge­ment : https ://www.skyrc.com/in­dex. php?route=pro­duct/pro­duct/ down­load&down­load_id=84

No­tez qu’au­cun connec­teur d’équi­li­brage n’existe sur le BD200, qui se contente de vi­der l’ac­cu « glo­ba­le­ment », sans gé­rer les élé­ments in­di­vi­duel­le­ment. Vous au­rez tout i nté­rêt à vous consti­tuer une col­lec­tion de cor­dons de dé­charge avec un connec­teur XT60 pour l e cô­té BD200 et des connec­teurs va­riés correspondant aux packs que vous uti­li­sez (PK, XT30, XT60, XT 90, EC3, EC5, Dean’s T, Ta­miya… la liste n’est pas ex­haus­tive !).

Pour la connexion PC, il vous fau­dra pré­voir un cor­don USB/ mi­cro USB.

En­fin, si vous sou­hai­tez vi­sua­li­ser la ten­sion de chaque élé­ment de votre pack du­rant la dé­charge, afin de vous as­su­rer qu’au­cun n’est dé­faillant, un tes­teur d’ac­cus comme le LiPoPal (SKY 500007) se­ra un plus.

UTI­LI­SA­TION TRÈS SIMPLE

Avant même de faire quoi que ce soit avec le BD200, vous de­vez dé­ter­mi­ner la ten­sion fi­nale à la­quelle vous vou­lez ar­rê­ter la dé­charge. Ce­ci n’est pas au­to­ma­tique, c’est à vous de faire le cal­cul. Ain­si, si par exemple vous vou­lez dé­char­ger un ac­cu LiPo 3S, vous de­vez sa­voir qu’un élé­ment LiPo ne doit pas être dé­char­gé à moins de 3 volts. Donc la ten­sion de fin de dé­charge ne de­vra pas être in­fé­rieure à 3 x 3 V, soit 9 V. En gé­né­ral, on se li­mite même plu­tôt à 3,2 V par élé­ment… Si vous sou­hai­tez dé­char­ger ce même ac­cu pour le condi­tion­ner pour le sto­ckage, vous de­vez ré­gler 3,8 V par élé­ment, donc 3 x 3,8 V = 11,4 volts. Le ta­bleau ci-des­sus vous se­ra utile pour choi­sir des va­leurs cor­rectes.

No­tez bien que vous êtes seul res­pon­sable du choix de la ten­sion de fin de dé­charge. Le BD200 ne « sait pas » quel type d’ac­cu vous connec­tez. Une er­reur de choix de cette ten­sion peut en­dom­ma­ger votre ac­cu : Soyez donc très at­ten­tif !

Connec­tez le cor­don adap­ta­teur à votre ac­cu (seules les bat- te­ries dé­jà mu­nies d’un connec­teur XT60 n’ont pas be­soin de cor­don spé­ci­fique), puis la prise XT60 sur le cô­té gauche du char­geur.

Un ap­pui bref sur la mo­lette met le BD200 en marche. La ten­sion ac­tuelle s’af­fiche sur l’écran gauche en cli­gno­tant. En tour­nant la mo­lette, ré­glez la ten­sion de fin de dé­charge sou­hai­tée. Un nou­vel ap­pui bref sur la mo­lette fait cli­gno­ter l’écran de droite et vous ré­glez alors la va­leur du cou­rant de dé­charge sou­hai­tée. Si vous demandez un cou­rant de dé­charge plus fort que ne pour­ra le sup­por­ter le BD200, ce­lui-ci se li­mi­te­ra au­to­ma­ti­que­ment pour ne pas dé­pas­ser les 200 watts en dé­charge.

Ces pa­ra­mètres en­trés, il reste à faire un ap­pui long (2 se­condes) pour lan­cer la dé­charge. L’écran gauche va al­ter­na­ti­ve­ment af­fi­cher la ten­sion du pack et la ca­pa- ci­té consom­mée. L’écran droit af­fiche le cou­rant de dé­charge ef­fec­tif. Quand la ten­sion choi­sie est at­teinte, le BD200 émet un si­gnal so­nore et af­fiche « DONE » sur l’écran de droite… Vous pou­vez lire en al­ter­nance à gauche la ten­sion du pack (il est nor­mal qu’elle re­monte lé­gè­re­ment après le pro­ces­sus de dé­charge) et la ca­pa­ci­té dé­char­gée.

Si vous dé­si­rez in­ter­rompre la dé­charge en cours, un ap­pui bref sur la mo­lette et l’écran de droite in­dique « STOP ». Vous pou­vez alors soit dé­bran­cher l’ac­cu, soit par un ap­pui bref sur la mo­lette re­pas­ser en mode de pa­ra­mé­trage des va­leurs.

Dif­fi­cile de faire plus simple ! No­tons aus­si que le ven­ti­la­teur du BD200 se met en route au­to­ma­ti­que­ment, uni­que­ment quand c’est né­ces­saire. Un éclai­rage in­terne bleu du plus bel ef­fet s’al­lume alors.

AVEC UN PC

Après avoir té­lé­char­gé l’ar­chive «.rar » conte­nant le lo­gi­ciel, il faut la dé­com­pres­ser. Dans un pre­mier temps, vous trou­ve­rez un dos­sier avec une mise à jour qui doit être faite (ou pas, en fonc­tion du nu­mé­ro de sé­rie de votre ap­pa­reil). Vous trou­ve­rez de­dans à nou­veau un fi­chier .rar qu’il faut dé­com­pres­ser à son tour pour dis­po­ser de l’ins­tal­la­teur qu’il reste à lan­cer. Lors des es­sais, il a fal­lu re­dé­mar­rer le PC après ins­tal­la­tion pour que le BD200 soit re­con­nu. Après quoi, la connexion USB ali­mente le BD200, on lance le lo­gi­ciel et on connecte la bat­te­rie. Il reste à en­trer les pa­ra­mètres dans le lo­gi­ciel (type de bat­te­rie, nombre d’élé­ments, ten­sion de fin de dé­charge, cou­rant de dé­charge…) et d’un clic sur START, la dé­charge com­mence. Très fa­cile ! Il reste à suivre à l’écran les pa­ra­mètres, et l’on peut sé­lec­tion­ner les courbes que l’on veut af­fi­cher. Il est pos­sible de faire une cap­ture d’écran et d’en- re­gis­trer l es courbes à tout mo­ment via des « bou­tons » dé­diés sur la fe­nêtre.

À no­ter que, de­puis le lo­gi­ciel, on peut choi­sir entre dé­charge à cou­rant ou à puis­sance constante.

L’ex­ploi­ta­tion à par­tir du PC offre l’avan­tage qu’en sé­lec­tion­nant le type et le nombre d’élé­ments, on ne risque plus de sé­lec­tion­ner une ten­sion de dé­charge trop faible, car le lo­gi­ciel li­mite la ten­sion mi­ni en consé­quence.

UN AP­PA­REIL SIMPLE ET EF­FI­CACE

L’uti­li­sa­tion du BD200 est vrai­ment fa­cile, pra­tique, et les ama­teurs de pro­pul­sion élec­trique trou­ve­ront là un com­plé­ment plus qu’utile à leur char­geur ha­bi­tuel, même si ce­lui-ci pos­sède dé­jà une fonc­tion de dé­charge : le BD200 se montre lar­ge­ment plus per­for­mant pour dé­char­ger ra­pi­de­ment les ac­cus grâce à sa puis­sance de dé­charge de 200 watts. Pour le com­pé­ti­teur, ce se­ra un ou­til d’ana­lyse ef­fi­cace pour tes­ter les ac­cus sous un cou­rant éle­vé, ce que ne per­mettent pas les char­geurs clas­siques. Bref, voi­là un ou­til à cô­té du­quel il ne faut pas pas­ser !

Pro­po­sé par Sky RC, le BD200 est un puis­sant dé­char­geur qui se­ra très utile à tous ceux qui pra­tiquent la pro­pul­sion élec­trique. Il est au­toa­li­men­té lorsque l’ac­cu est connec­té, ce qui est très pra­tique.

La face avant porte l’in­ter­face uti­li­sa­teur, et le gros ven­ti­la­teur est sur le des­sus.

C’est sur la face gauche que l’on connecte l’ac­cu (avec une prise de type XT 60), et éven­tuel­le­ment un PC.

Le BD200 est ici pi­lo­té par un PC et il pré­pare un LiPo 3S 5 000 mAh au sto­ckage, en le dé­char­geant fa­ci­le­ment sous 5 A, loin de la li­mite pos­sible ! L’opé­ra­tion peut être bien plus ra­pide qu’avec un char­geur/ dé­char­geur clas­sique, à la puis­sance de dé­charge sou­vent très li­mi­tée.

Le BD 200 est li­vré avec un cor­don et une prise XT 60 : il fau­dra sou­der le connec­teur de votre choix, en fonc­tion de vos ac­cus.

Le lo­gi­ciel BD200 pour PC est très simple d’em­ploi et en té­lé­char­ge­ment gra­tuit. Le câble de connexion (USB -> Mi­ni USB) n’est pas four­ni.

Avec la mo­lette, on sé­lec­tionne la ten­sion et le cou­rant de fin de dé­charge. D’un ap­pui long, on lance le pro­ces­sus. La ten­sion et la ca­pa­ci­té s’af­fichent en al­ter­nance à gauche, et le cou­rant est af­fi­ché à droite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.