POUR UNE MÉ­CA­NIQUE DE TRAIN EXEMPTE DE JEU

Modèle Magazine - - ESSAI -

Le train ren­trant four­ni pré­sen­tait des jeux vrai­ment ex­ces­sifs. Lais­ser cette mé­ca­nique dans l’état im­plique de se trou­ver, tôt ou tard, confron­té à des dys­fonc­tion­ne­ments. J’ai vou­lu ré­gler le pro­blème, sans chan­ger l’en­semble du ma­té­riel. La so­lu­tion pro­po­sée est simple et réa­li­sable par tout mo­dé­liste.

La pre­mière étape consiste à rem­pla­cer le pi­vot de chaque mé­ca­nisme. Ce­lui existant est trop court et les chan­freins à chaque ex­tré­mi­té sont trop mar­qués. Son dia­mètre d’ori­gine avoi­sine les 2,5 mm. Ces pi­vots prennent ap­pui dans des in­serts en plas­tique pré­vus pour des axes de 3 mm. C’est la com­bi­nai­son des points évo­qués ci-des­sus qui pro­voque ce jeu. Je les ai re­pous­sés à l’aide d’un chasse-gou­pille, puis rem­pla­cés par des pièces d’un dia­mètre avoi­si­nant les 3 mm, et un peu plus longues (20 mm). Les ex­tré­mi­tés des pi­vots sont justes éba­vu­rées. Ces pièces sont dé­bi­tées dans un rayon de roue de vé­lo. Ce simple rem­pla­ce­ment règle le pro­blème des jeux lon­gi­tu­di­naux (de l’avant vers l’ar­rière).

Les cou­lisses qui viennent ac­tion­ner les noix sont elles aus­si d’un dia­mètre trop faible, com­pa­ré aux gorges de ces mêmes noix. Les cou­lisses sont ba­guées avec des mor­ceaux de tube de lai­ton (dia­mètre in­té­rieur 3 mm et ex­té­rieur 4 mm) dé­bi­tés au coupe-tube. Le pas­sage dans les noix de­vient alors trop ser­ré. Il convient d’élar­gir ces pièces en ny­lon à l’aide d’une pe­tite fraise cy­lin­drique mon­tée sur une per­ceuse. Les en­trées et sor­ties des noix sont éga­le­ment à adou­cir, jus­qu’à ob­te­nir au re­mon­tage un mou­ve­ment suf­fi­sam­ment libre et sans point dur. Cette mo­di­fi­ca­tion fixe le sou­ci de jeu la­té­ral (dans le sens de l’en­ver­gure).

Un lé­ger grais­sage fa­vo­rise le mou­ve­ment des pièces entre elles.

En­fin, pour amé­lio­rer la ré­trac­tion et la sor­tie, je me suis ré­si­gné à en­co­cher l’in­tra­dos des ailes au droit du ser­vo (le mien n’étant pas spé­ci­fique et donc plus haut). De la sorte, les tringles de com­mande fonc­tionnent da­van­tage dans l’axe, ce qui fa­vo­rise le ver­rouillage des trains dans les deux po­si­tions. À l’ar­ri­vée, le jeu a dis­pa­ru et le ver­rouillage est sa­tis­fai­sant, alors qu’il ne m’a fal­lu qu’une paire d’heures pour ré­soudre cette pro­blé­ma­tique.

Moyen­nant quelques pe­tites mo­di­fi­ca­tions, le train ren­trant four­ni fe­ra « le job ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.