À PRO­POS DE L’ÉQUI­LI­BRAGE

Modèle Magazine - - RUBRIQUE -

Il ne faut pas ima­gi­ner que l’équi­li­brage n’est à faire que de temps en temps. Nos pro­pul­sions tirent fort sur les ac­cus et chaque cel­lule de nos LiPo pos­sède sa propre ré­ac­tion chi­mique sous une forte in­ten­si­té. Quels que soient la qua­li­té ou l’âge de mes ac­cus, après un vol, la plu­part pré­sentent un cer­tain dés­équi­libre, voir un dés­équi­libre cer­tain. C’est pour ce­la qu’il est im­por­tant de les équi­li­brer sys­té­ma­ti­que­ment, si pos­sible avec pré­ci­sion pour être cer­tain de ne pas dé­pas­ser leur to­lé­rance. Ain­si m’ar­rive- t-il par­fois, même avec des ac­cus très chers et ré­cents, de com­men­cer le vol avec un lipo par­fai­te­ment équi­li­bré et de le fi­nir avec cer­tains élé­ments à 50 % et d’autres à 30. Ima­gi­nez que ce dés­équi­libre s’ad­di­tionne, on va très vite se re­trou­ver avec un élé­ment qui fait bais­ser la ten­sion to­tale : les autres élé­ments vont conti­nuer à être char­gé, même plein à 100 % car tant que la ten­sion to­tale n’est pas celle de tous les élé­ments à 100 %, le char­geur va dé­bi­ter bien au-de­là des ca­pa­ci­tés de l’équi­li­breur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.