SHOW MA­QUETTES 2018

Mé­téo ca­pri­cieuse…

Modèle Magazine - - ÉDITO - Texte : Ro­ger Nie­to

Cette édi­tion 2018 a bé­né­fi­cié d’un pla­teau ex­cep­tion­nel, no­tam­ment avec Yan­nick Bueb qui avait fait le dé­pla­ce­ment avec son cé­lèbre Al­ba­tros : cette ma­quette de haute com­pé­ti­tion compte par­mi les dix plus belles réa­li­sa­tions mon­diales.

Mal­gré l’an­nu­la­tion du di­manche pour cause de pluie, la mé­téo­ro­lo­gie par­ti­cu­liè­re­ment fa­vo­rable du sa­me­di au­ra per­mis de j ouer l e pro­gramme pré­vu. Aus­si, je vous pro­pose de faire le tour des mo­dèles les plus mar­quants et de vivre quelques grands mo­ments du spec­tacle.

L’AÉ­RO­DROME

L’aé­ro­drome de Coët­qui­dan est une piste réelle de 400 m de lon­gueur qui ap­par­tient au camp mi­li­taire des Écoles de Saint-Cyr Coët­qui­dan. Le club mo­dé­liste ré­si­dant est un club de la dé­fense, af­fi­lié en plus à la FFAM. Bien en­ten­du, pour les mo­dé­listes, bé­né­fi­cier d’une telle ins­tal­la­tion est une grande chance. Le club des Fous Vo­lants est par­ta­geur puisque chaque an­née, nous or­ga­ni­sons le Show Ma­quettes.

Cette an­née en­core, nous avons eu l’au­to­ri­sa­tion d’ac­cueillir le pu­blic, ce qui est une dif­fi­cul­té lorsque l’on connaît les ré­ti­cences et les me­sures à prendre dans le do­maine de la sé­cu­ri­té.

Le club s’est sur­pas­sé pour mon­ter et or­ga­ni­ser la ma­ni­fes­ta­tion dans la plus grande ri­gueur. Pour les ma­quet­tistes, c’est très confor­table car le spec­tacle est mi­nu­té, les dé­mar­rages et autres évo­lu­tions par­fai­te­ment or­ches­trés. Bref ! Nous sommes dans un lieu dé­dié aux ma­quettes et tout le monde passe un bon mo­ment.

LES FORCES EN PRÉ­SENCE

La f euille de match compte quelques grands j oueurs qui brillent par leurs per­for­mances. Il faut no­ter la pré­sence de Gilles Wat­te­let, un construc­teur hors norme qui aime les dé­fis. Il pré­sen­tait un VG 33 flam­bant neuf qu’il a en­tiè­re­ment conçu. Nous avons éga­le­ment Ro­nan Floch qui vient à chaque fois avec des avions ex­tra­or­di­naires. Cette an­née ne dé­roge pas à la règle, il avait un Bear­cat Re­no et un Mirage III qui fe­ront l e show !

Flo­rian Cha­bot ve­nu de la ré­gion pa­ri­sienne ne nous amène pas moins de quatre mo­dèles dont un Fok­ker tri­plan et un Mo­rane Type L. Il faut no­ter que Flo­rian est très jeune et qu’il pi­lote avec maes­tria. Les frères Alexandre, tout droit ve­nus de Nor­man­die, avaient sor­ti les jets tan­dis que Max Mar­lier pré­sen­tait son pla­neur de 5 m d’en­ver­gure équi­pé d’un ré­ac­teur ré­trac­table.

Quelques com­pé­ti­teurs ma­quette avaient éga­le­ment fait le dé­pla­ce­ment, comme le jeune et sé­millant Brice Bou­dou et son ma­gni­fique Cas­sut élec­trique. Les frères Mar­lin étaient aus­si sur la piste avec, pour Phi­lippe, son fa­bu­leux P47 Thun­der­bolt, et pour Fran­çois, un tout nou­veau T6 Har­vard. Hu­bert Sa­criste (le chef d’équipe F4C et F4H) pré­sen­tait un su­perbe Mes­ser­sch­mitt 110 (is­su d’un kit ESM). Quant à notre juge in­ter­na­tio­nal Pierre Del­rieu, il pi­lo­tait cet énorme pla­neur ré­tro, le Nord 1300. Comme on le voit, tous ces pas­sion­nés ont pu échan­ger sur leur ex­pé­rience, leurs tech­niques et leurs pro­jets.

LES VOLS

Afin de per­mettre à un maxi­mum de concur­rents de par­ti­ci­per au pro­chain cham­pion­nat de France qui se dé­rou­lait à Ros­tre­nen, fin août, le show était pré­vu avec un ven­dre­di consa­cré à la com­pé­ti­tion. Pour cause de mé­téo, cette épreuve s’est dé­rou­lée le sa­me­di ma­tin, ce­la grâce à la dex­té­ri­té des juges qui ont me­né de bout en bout ce chal­lenge. Pierre Del­rieu et Hu­bert Sa­criste ont pas­sé de nom­breux can­di­dats, sans gre­ver l’ha­bi­tuel en­traî­ne­ment ré­ser­vé aux pi­lotes qui sou­hai­taient faire évo­luer leur mo­dèle.

Le spec­tacle s’an­non­çait sous

les meilleurs aus­pices, il y avait juste une pe­tite brise dans l’axe de la piste, his­toire de gar­der les bi­plans de 14/18 dans le sens de la marche.

Le pro­gramme était bien en­ten­du am­bi­tieux, le but étant de faire vo­ler un maxi­mum de mo­dèles dans un mi­ni­mum de temps, ce­la avec une sé­cu­ri­té ab­so­lue. Les trois chefs de piste s’em­ploient sans temps morts et les pi­lotes rom­pus à l’exer­cice fe­ront preuve d’une grande dex­té­ri­té.

Ce­la com­mence très fort avec les chas­seurs que l’on en­voie par bor­dée de 5 à 6 mo­dèles. Les jets bé­né­fi­cient d’un trai­te­ment de fa­veur, les frères Alexandre font le show. Très ap­pré­cié du pu­blic, le Mirage III de Ro­nan Floch n’est pas en reste. Notre Jean-Luc Du­chêne lo­cal nous fe­ra éga­le­ment un vol mé­mo­rable avec son De­woi­tine 510 de 3 m d’en­ver­gure, une pièce unique. Le show est per­ma­nent et même les mo­dé­listes sont at­ten­tifs : il faut dire que l’en­vol de dix bi­plans dans le même “run” res­te­ra dans les mé­moires. Il faut sa­voir que par­mi ces vieilles toiles, il y a quelques oeuvres d’art comme le Bu­cker Jug­meis­ter tout neuf de Torres.

Le cré­neau at­ten­du est éga­le­ment ce­lui dé­dié aux hé­li­co­ptères, avec trois pi­lotes d’ex­cep­tion qui pré­sentent un bal­let aé­rien par­fai­te­ment syn­chro­ni­sé : Jo­hann For­geard, Chris­tophe Pri­mault et Phi­lippe Ra­baste nous au­rons ré­ga­lé avec leurs ma­gni­fiques voi­lures tour­nantes. Même les pla­neurs sont la fête avec l’ASK13 de Max Mar­lier et le Nord 1300 de Pierre qui se­ra re­mor­qué par un bon vieux bi­plan au bord de l’as­phyxie. Le rythme est très éle­vé et per­sonne ne voit le temps pas­ser…

C’ÉTAIT TROP COURT

La jour­née passe trop vite et Il faut se rendre à l’évidence, la mé­téo est mau­vaise pour len­de­main. Vu les pré­vi­sions, il fut donc plus rai­son­nable d’an­nu­ler la jour­née du di­manche pour ne pas ex­po­ser les ma­quettes… Cette folle jour­née du sa­me­di se ter­mine donc par une soi­rée dé­gui­sée où, il faut le dire, les mo­dé­listes se sur­passent et leur créa­ti­vi­té est sans li­mites. Il est temps de re­mer­cier tous les ac­teurs de cette fête, qui per­met aux ma­quet­tistes de se re­trou­ver au­tour de cette ma­gni­fique pas­sion !

Les ma­quet­tistes étaient une nou­velle fois nom­breux pour cette édi­tion du show ma­quettes 2018 : 44 pi­lotes étaient pré­sents avec une cen­taine de mo­dèles ex­cep­tion­nels, dont des membres de l’équipe de France et les meilleurs ta­lents de l’Hexa­gone.

Luc Alexandre en évo­lu­tion avec ce ma­gni­fique Vi­per­jet de 2,70 m d’en­ver­gure pour une masse de 22 kg. La ma­chine est is­sue d’un kit FEJ et est mo­to­ri­sée par un ré­ac­teur Jet­cat P180.

Pierre Del­rieu et son Nord 1300 de 5 m d’en­ver­gure pour 10 kg. Pierre est juge in­ter­na­tio­nal de ma­quettes et a re­mis à jour cette an­née tous les rè­gle­ments na­tio­naux de ma­quettes.

Cet ori­gi­nal Ar­se­nal VG 33 est l’oeuvre de Gilles Wat­te­let. Il af­fiche 2,40 m d’en­ver­gure pour une masse de 12,5 kg (mo­teur Ze­noah 62). Le kit est main­te­nant dis­po­nible chez Ronk Avia­tion.

In­con­tes­ta­ble­ment star du jour, le su­bli­mis­sime Al­ba­tros de Yan­nick Bueb. Ce mo­dèle de l’équipe de France F4C est équi­pé d’un mo­teur élec­trique, l’en­ver­gure est de 2,85 m pour une masse de 18 kg au dé­col­lage.

Ce Laird Tur­ner (avion de course aux py­lônes), ap­par­tient Pa­trick Bau­din. L’en­ver­gure du bo­lide est de 2 m pour une masse de 10 kg, et c’est un Ze­noah 62 qui mo­to­rise l’en­gin.

Laurent Torres pré­sen­tait pour la pre­mière fois ce su­perbe Bu­cker BU 133. Is­su d’un kit al­le­mand tout bois, l’en­ver­gure est de 2,20 m pour une masse de 15,8 kg, le mo­teur est un Sai­to 90cc trois cy­lindres en étoile. Une mer­veille que l’on at­tend en com­pé­ti­tion…

Le Pot­tier 80 S de Pierre Del­rieu au­ra fait une très belle dé­mons­tra­tion. Cet avion est do­té de re­mar­quables qua­li­tés de vol à basse vi­tesse, l’en­ver­gure est 2,35 m pour une masse de 13 kg.

Le Gee Bee Y de Gilles Wat­te­let a une en­ver­gure est de 2,40 m pour une masse de 12 kg. La mo­to­ri­sa­tion est confiée à un Ze­noah 80 bi­cy­lindre, au­tant vous dire que ce­la dé­mé­nage.

Le parc d’avions de course était im­por­tant avec ce ma­gni­fique Cau­dron C 460 de Georges Pe­lé (mo­dèle tout bois per­so). La masse avoi­sine les 16 kg et c’est un DLE 55 qui as­sure la pro­pul­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.