.BEFMJFO MBJTTF MFT QMBOUFT TF EJTTÉNJOFS TQPOUBOÉNFOU -B OBUVSF

Mon Jardin et ma Maison - - Reportage -

%BOT DF WBTUF NBTTJG MF .JTDBOUIVT TJOFOTJT b:BLV +JNB %XBSG` DPOUSBTUF BWFD MF 3VECFDLJB GVMHJEB b(PMETUVSN` &O CBT EFWBOU MF CVSFBV EF .BEFMJFO MFT BMMÉFT TPOU SFDPVWFSUFT E`VO QBJMMJT EF DPRVJMMBHFT CSPZÉT 1PVS MVUUFS DPOUSF M`IVNJEJUÉ MFT NBTTJGT TPOU JOTUBMMÉT EBOT EFT CBDT TVSÉMFWÉT DPOTUSVJUT BWFD EFT QPVUSFT TJNQMFNFOU QPTÉFT TVS MF TPM pen­dant des an­nées », confie Ma­de­lien. Car c’est prin­ci­pa­le­ment dans la na­ture que la pay­sa­giste puise son ins­pi­ra­tion. « À l’oc­ca­sion d’un stage, j’avais car­to­gra­phié la na­ture, réa­li­sé un in­ven­taire de la flore sau­vage des ta­lus… Et je sais, de­puis, que la na­ture four­nit da­van­tage de connais­sances sur le jar­di­nage qu’il n’est pos­sible d’en ac­qué­rir à l’école. Les “projets verts” des pay­sa­gistes Piet Ou­dolf et Ton ter Lin­den, ini­tia­teurs de l’amé­na­ge­ment du jar­din au na­tu­rel, ren­forcent d’ailleurs ma convic­tion ! » Jar­di­ner avec la na­ture, et non contre, si­gni­fie presque tou­jours que le dé­ve­lop­pe­ment des plantes se fait na­tu­rel­le­ment, sans ap­por­ter de soins sup­plé­men­taires. Gra­mi­nées et plantes vi­vaces ri­va­lisent de charme au fi l des sai­sons et de leurs chan­ge­ments de cou­leurs. Ma­de­lien ap­pré­cie au­tant son jar­din à l’au­tomne qu’au prin­temps ou à l’été : « La tran­quilli­té qui s’en dé­gage en fi n de sai­son est ex­cep­tion­nelle. » La ri­chesse des formes vé­gé­tales s’ex­pri­me­ra en­core da­van­tage au fil des pro­chaines se­maines, lorsque le givre et la neige re­cou­vri­ront le jar­din de toute leur poé­sie hi­ver­nale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.