Les so­lu­tions clas­siques

Mon Jardin et ma Maison - - Équipement Maison -

Les éner­gies les plus cou­rantes uti­li­sées pour le chauf­fage de l’eau sont le fioul, le gaz na­tu­rel et le pro­pane. Oné­reuses, elles font ap­pel à des ma­té­riels plus ou moins per­for­mants.

Les chauffe-eau et mi­ni­chau­dières mu­rales gaz, peu chers à l’achat, ont des ca­pa­ci­tés li­mi­tées. Les ap­pa­reils à mi­cro ou se­miac­cu­mu­la­tion sont plus fiables que ceux à eau chaude ins­tan­ta­née. À ré­ser­ver aux pe­tits dé­bits.

Le chauffe-eau élec­trique, dis­po­nible en dif­fé­rents for­mats et modes de pose, est fa­cile à ins­tal­ler et à en­tre­te­nir. À pri­vi­lé­gier en cas de mai­son tout élec­trique, d’ab­sence de chauf­fage cen­tral, de points de pui­sage éloi­gnés. Les chauffe-eau la­bel­li­sés « NF Élec­tri­ci­té per­for­mance ca­té­go­rie C », mieux iso­lés et mieux ré­gu­lés, éco­no­misent 8 % d’éner­gie par rap­port à un mo­dèle stan­dard. De nou­veaux ap­pa­reils pro­gramment la pro­duc­tion d’eau chaude au jour le jour, gé­né­rant jus­qu’à 20 % d’éco­no­mies par rap­port aux an­ciens mo­dèles.

La chau­dière double ser­vice avec pro­duc­tion d’ECS reste per­ti­nente dans les mai­sons équi­pées d’un chauf­fage cen­tral, quelle que soit l’éner­gie uti­li­sée. On y gagne aus­si en confort, la ré­serve d’eau chaude se re­cons­ti­tuant as­sez vite. Ce sont les be­soins en eau chaude qui vont d’ailleurs dé­ter­mi­ner la puis­sance de la chau­dière, avec des ca­pa­ci­tés et des dé­bits im­por­tants.

$IBVEJÈSF NVSBMF

HB[ Á DPOEFOTBUJPO

1FV FODPNCSBOU VO DIBV F FBV ÉMFDUSJRVF Á BDDVNVMBUJPO EPUÉ

E`VOF SÉTJTUBODF CMJOEÉF %F Á M $FSUJp É /' ¬MFDUSJDJUÉ

QFSGPSNBODF DBUÉHPSJF # m *OJUJP { "SJTUPO Á QBSUJS EF

EPVCMF TFSWJDF

'PODUJPO NJDSP

BDDVNVMBUJPO

QPVS VO DPOGPSU

DIBV BHF FU FBV

DIBVEF TBOJUBJSF

ÉMFWÉ %F Á

L8 m 7JUPEFOT

8 { 7JFTTNBO

Á QBSUJS EF

IPST QPTF

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.