Pom­miers bien for­més

Mon Jardin et ma Maison - - Nos Conseils -

Les frui­tiers ins­tal­lés de­puis quelques an­nées ne doivent pas être lais­sés à eux-mêmes. Main­te­nant que les feuilles sont tom­bées, pas­sez en re­vue la ra­mure.

Si les gour­mands se sont dé­ve­lop­pés au pied, cou­pez-les à ras, même s’ils semblent pro­met­teurs et s’ils ont dé­jà ac­quis une grande taille par rap­port au reste de l’arbre. Puis ap­pli­quez du mas­tic sur la coupe.

Les poi­riers ont na­tu­rel­le­ment ten­dance à prendre la forme d’un arbre, une évo­lu­tion qu’il ne faut pas lais­ser s’im­po­ser dans le cadre d’une forme contrainte (de­mi-tige, es­pa­lier). Cou­pez donc les pousses vi­gou­reuses qui me­nacent de désor­ga­ni­ser l’en­semble.

Les pom­miers ont le bois fra­gile et ils ont peut-être des branches abî­mées. Dans ce cas, rac­cour­cis­sez-les jus­qu’à leur point de nais­sance, à un en­droit sain. Re­ti­rez éga­le­ment les pe­tits re­jets se for­mant sur le tronc.

À gauche.

À droite.

Ci-des­sus. Ce poi­rier en de­mi-tige porte un gour­mand très vi­gou­reux et pous­sant à la ver­ti­cale, à par­tir de sa base. Il faut in­ter­ve­nir et le cou­per !

Cou­pez la par­tie su­pé­rieure de la branche, puis sec­tion­nez-la à la base avec une scie à main, comme le pé­pi­nié­riste Eric Du­mont.

Le ré­sul­tat après in­ter­ven­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.