« La taille des haies, est faite presque au tou­cher, 3 à 4 fois par sai­son »

Mon Jardin et ma Maison - - Nos Conseils -

l’os­sa­ture du jar­din, tant elles im­posent la per­son­na­li­té du lieu. « Mon jar­din a gran­di avec moi. J’aime le sen­tir évo­luer », dé­clare Ri­ta. « Lais­ser pous­ser et lais­ser voir – au sens de dé­cou­vrir – ce pour­rait être ma de­vise ! » Il en a fal­lu, de la pa­tience et de la té­na­ci­té pour ar­ri­ver à un tel ré­sul­tat. Mais n’ima­gi­nez pas que Ri­ta est « mo­no­ma­niaque ». Der­rière ces formes on­du­lantes se cachent de beaux mas­sifs, un bas­sin, une col­lec­tion de thyms dans la cour, un jar­din aux cou­leurs et aux par­fums d’herbes mé­di­ter­ra­néennes. « Ce jar­din de sen­teurs était un vrai dé­fi à re­le­ver dans notre sol as­sez lourd et frais mais je vou­lais re­trou­ver le sou­ve­nir du jar­din de mon grand­père », in­siste Ri­ta, comme pour s’ex­cu­ser de cette pré­sence presque exo­tique dans ce jar­din belge où tout est axé sur le dé­ve­lop­pe­ment du­rable et l’im­por­tance des plantes lo­cales ! « Une plante pousse là où elle veut pous­ser et vous n’êtes que son jar­di­nier, dis­po­sé à écar­ter les in­dé­si­rables qui pour­raient l’étouf­fer. » Il y a aus­si un po­ta­ger, qui est plu­tôt le do­maine d’Her­man, mais là aus­si la créa­ti­vi­té est de mise : un pe­tit abri a été construit pour ac­cueillir les to­mates. Car, sous le cli­mat de Bel­gique, il a fal­lu pré­voir un toit pour les pro­té­ger des pluies d’été. Les arbres frui­tiers ne sont pas ou­bliés, avec des poi­riers dont les branches ont été pa­lis­sées à l’ho­ri­zon­tale contre un mur ex­po­sé au sud. « Et quel plai­sir de les tailler ! », ne peut s’em­pê­cher d’ajou­ter Ri­ta… En fait, quand deux jar­di­niers éga­le­ment ar­tistes, se donnent ren­dez-vous au jar­din, la di­ver­si­té est de mise, pour le plus grand bon­heur des vi­si­teurs, dont tous les sens se­ront mis en éveil.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.