Ariane a op­té pour la tech­nique du feu­trage à l’eau chaude

Mon Jardin et ma Maison - - Plante Vedette -

Après des études d’ar­chi­tec­ture à Pa­ris, Ariane Ma­riane se di­rige vers le gra­phisme tex­tile afin d’ac­qué­rir da­van­tage d’in­dé­pen­dance. En ef­fet, en 2004, elle ren­contre une feu­trière en Al­le­magne qui lui fait dé­cou­vrir la tech­nique du feutre, et elle dé­cide de se l’ap­pro­prier. Le feutre de­vient ain­si le ma­té­riau prin­ci­pal de ses créa­tions. Il existe plu­sieurs tech­niques. Ariane Ma­riane opte pour celle du feu­trage à l’eau. Ce­la consiste à frot­ter les fibres de laine avec de l’eau chaude sa­von­neuse ou mé­lan­gée à du vi­naigre. L’ac­tion de frot­tage par rou­lage est à ré­pé­ter in­las­sa­ble­ment jus­qu’à ce que le tex­tile prenne forme en se den­si­fiant. Les fibres de laine s’amal­gament les unes aux autres par l’ef­fet du frot­te­ment plus ou moins long, et donnent une ma­tière as­sez souple d’une so­li­di­té éton­nante. Son ins­pi­ra­tion, Ariane Ma­riane la trouve au­près des ar­tistes vien­nois Klimt et Hun­dert­was­ser, mais aus­si dans l’art brut, ain­si que dans des livres illus­trés où règnent fan­tai­sie et oni­risme. Elle dé­ve­loppe son style en in­té­grant peu à peu au feutre le des­sin, la pein­ture et, plus ré­cem­ment la bro­de­rie. Ariane Ma­riane sou­haite as­so­cier l’art et l’utile. Les vê­te­ments, les cha­peaux qu’elle fa­çonne pour qu’ils soient simples à por­ter, de­viennent des ta­bleaux mo­biles au gré des dé­pla­ce­ments de ceux qui les portent. Après ses pre­mières ex­pé­riences me­nées dans le do­maine de la mode, sur­gissent des en­vies de pro­jets plus abs­traits, qui l’éloignent du vê­te­ment : elle réa­lise des sculp­tures, tout en pré­ser­vant la no­tion d’uti­li­té, im­por­tante pour elle. Ain­si naît la ca­bane In bet­ween, sous la forme d’une sculp­ture-pein­ture. Grâce à la bro­de­rie, elle dé­couvre les qua­li­tés et l’in­té­rêt du tex­tile ré­ver­sible . Le fil bro­dé tra­verse le feutre et pro­pose alors deux pay­sages dis­tincts mais re­liés : on choi­sit la face au gré des en­vies.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.