Les eu­ca­lyp­tus

Mon Jardin et ma Maison - - C’est Le Moment De Choisir ! -

Le choix de Gilles : Eu­ca­lyp­tus cru­cis

Eu­ca­lyp­tus cru­cis est un pe­tit arbre de moins de 7 m de haut, une ra­re­té dans ce genre. Ce qui, aux yeux de Gilles, le rend très in­té­res­sant dans les pe­tits jar­dins. Les ra­cines des autres es­pèces ont ten­dance à en­dom­ma­ger les dal­lages et les mu­rets, ce qui est moins le cas ici. Il a tout pour plaire : un feuillage bleu ar­gen­té, des ra­meaux pou­drés de blanc, une flo­rai­son jaune pâle et un tronc re­mar­quable (voir l’en­ca­dré).

COMMENT LE CULTI­VER:

Il s’adapte à tout type de sol, pour­vu qu’il soit mo­dé­ré­ment cal­caire. Gilles conseille de le tailler ré­gu­liè­re­ment pour le gar­der com­pact. « Son feuillage n’en se­ra que plus bleu­té. »

E. ery­thro­co­rys

Eu­ca­lyp­tus tire son ori­gine du grec

ca­lyp­tos qui si­gni­fie cou­vert, en ré­fé­rence à l’en­ve­loppe qui re­couvre le bou­ton de la fleur avant éclo­sion. E. ery­thro­co­rys sou­ligne la cou­leur rouge vif de cet oper­cule. À cô­té de fleurs écloses, jaune paille, le contraste est sai­sis­sant. Cette es­pèce est d’ailleurs re­mar­quable par la taille de ses fleurs (des éta­mines en fait, les fleurs des eu­ca­lyp­tus étant dé­pour­vues de pé­tales), jus­qu’à 5 cm de dia­mètre. Hau­teur : 3-10 m.

COMMENT LE CULTI­VER:

Plan­tez-le dans un sol cal­caire, bien drai­né et au so­leil. Son faible dé­ve­lop­pe­ment per­met la culture en grand bac. D’une fa­çon gé­né­rale, il est pré­fé­rable de plan­ter les eu­ca­lyp­tus à l’au­tomne afin que, à l’été sui­vant, leurs ra­cines soient dé­jà bien dé­ve­lop­pées.

E. confer­ru­mi­na­ta

Ses fleurs ap­pa­raissent dès la fin du prin­temps jus­qu’à la fin de l’été. Elles pré­sentent de longues éta­mines vert jaune qui lui valent le sur­nom d’eu­ca­lyp­tus arai­gnée en an­glais. Ses fruits hé­ris­sés de pi­quants ajoutent de l’in­té­rêt à cet arbre de taille moyenne (10 m). Fleurs, ra­meaux et fruits sont uti­li­sés pour agré­men­ter des com­po­si­tions flo­rales. Les oper­cules de bou­tons de fleurs, en forme de bon­net de sor­cière, sont in­cor­po­rés dans des pots-pour­ris. L’arbre est un bon brise-vent et contri­bue à lut­ter contre l’éro­sion des sols dans son ha­bi­tat, sur la côte sud de l’Aus­tra­lie oc­ci­den­tale.

COMMENT LE CULTI­VER:

Une fois bien ins­tal­lé, au so­leil, il se montre as­sez ré­sis­tant à la sé­che­resse et to­lère quelques pointes de fraî­cheur (– 4 °C).

E. x ‘ Tor­wood

En­core un eu­ca­lyp­tus à faible dé­ve­lop­pe­ment, 4 à 6 m. Eu­ca­lyp­tus x ‘Tor­wood’ est is­su du croi­se­ment na­tu­rel d’E. tor­qua­ta et E. wood­war­dii. Il se fait surtout re­mar­quer au prin­temps, quand ap­pa­raissent ses nom­breuses fleurs jaune fon­cé, rose sau­mo­né. Son écorce est lisse et grise et le feuillage bleu gris. Ce qui en fait un genre in­di­qué pour la pro­duc­tion de miel.

COMMENT LE CULTI­VER:

À plan­ter au so­leil dans un sol bien drai­né, bien qu’il to­lère des sols un peu plus lourds. Sa crois­sance est ra­pide. Il n’est pas trop exi­geant en eau et ré­siste as­sez bien au gel.

E. ma­cro­car­pa

Une pruine blanche en­ve­loppe feuilles, ra­meaux et bou­tons flo­raux de ce pe­tit arbre (5 m). Son écorce, grise, se des­quame en été. Ses feuilles de forme ovale sont dis­po­sées d’une cu­rieuse fa­çon sur les tiges. Ses fleurs sont grandes (10 cm de dia­mètre) et af­fichent des éta­mines rouge très lu­mi­neux. Il existe des formes à flo­rai­son ro­sée et même crème.

COMMENT LE CULTI­VER:

Comme tous les autres, plan­tez cet eu­ca­lyp­tus au so­leil dans un sol bien drai­né, y com­pris pauvre. Il pousse en sol acide et ré­siste à la sé­che­resse une fois bien im­plan­té. N’hé­si­tez pas à le tailler pour li­mi­ter son vo­lume et conser­ver les cou­leurs gris ar­gen­té du jeune feuillage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.