Bormes-lesMi­mo­sas la ville-jar­din

Cette ville conjugue un cli­mat pro­pice, une vo­lon­té mu­ni­ci­pale et la pas­sion d’une poi­gnée de jar­di­niers, pour le plus grand bon­heur des vi­si­teurs.

Mon Jardin et ma Maison - - C’est Le Moment De Choisir ! - 4:-7*& -*(/: 1)0504 '3"/$, #&- *--6453"5*0/ $"30-*/& ,0&)-:

Coin­cée entre le mas­sif des Maures et le lit­to­ral mé­di­ter­ra­néen, Bormes-les-Mimosas bé­né­fi­cie d’une conjonc­tion de fac­teurs fa­vo­rables à une foule de vé­gé­taux ve­nus des an­ti­podes. La ville af­fiche d’ailleurs fiè­re­ment ses atouts en ins­tal­lant des jar­dins par­tout. Le re­lief es­car­pé et l’ur­ba­nisme du centre-ville ne re­butent au­cu­ne­ment son équipe de jar­di­niers. Au contraire ! La pleine terre n’est pas ac­ces­sible, qu’à ce­la ne tienne ! On ins­talle dans de grandes jarres de ma­gni­fiques Rus­sel­lia equi­se­ti­for­mis. Au dé­tour d’une ruelle, une fon­taine est li­vrée au Cy­pe­rus pa­py­rus. Quelques mètres plus loin, au pied d’un mur, un pe­tit coin de sol a été dé­ga­gé pour lais­ser grim­per Lo­ni­ce­ra hil­de­bran­dia­na. Une res­tanque écra­sée de so­leil fait le bon­heur de Sal­via ca­na­rien­sis et d’une col­lec­tion de cham­pionnes du dé­sert aus­tra­lien, les Ere­mo­phi­la. Cy­cas et Da­sy­li­rion sla­loment dans la cir­cu­la­tion. Bormes-les-Mimosas nous montre gran­deur na­ture qu’au­cun coin de jar­din, quelle que soit la pres­sion, n’est con­dam­né à res­ter dé­sert. Ce­la fait le bon­heur des vi­si­teurs qui dé­couvrent chaque été la ville grâce à la bo­ta­nique, gui­dés par un jar­di­nier pas­sion­né.

$IBRVF NBSEJ E`BWSJM Á TFQUFNCSF SFOEF[ WPVT Á M`P DF EF UPVSJTNF QPVS EÉDPVWSJS MFT USÉTPST CPUBOJRVFT EF #PSNFT

-B NPJOESF TVSGBDF MJCSF EV WJFVY WJMMBHF FTU QSÉUFYUF BV KBSEJOBHF

+BSEJO CPUBOJRVF KBSEJO FYPUJRVF QBSD EV $JHBMPV QBSD (PO[BMF[ SVFMMFT q FVSJFT TPOU UPVT EF QFUJUT CJKPVY CPUBOJRVFT EBOT VO ÉDSJO EF WJFJMMFT QJFSSFT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.