Com­post nour­ri­cier

Pro­cé­dé na­tu­rel, le com­post re­cèle une vie très di­ver­si­fiée. For­mé d’or­ga­nismes qui dé­com­posent la ma­tière or­ga­nique mais servent aus­si à nour­rir leurs pré­da­teurs, il re­crée une vé­ri­table chaîne ali­men­taire. À uti­li­ser sans mo­dé­ra­tion…

Mon Jardin et ma Maison - - Instants De Vie - 5&95& &5 %&44*/4 -" 4"-"."/%3&

&n fin d’au­tomne et même en plein hi­ver, au fond du jar­din, le tas de com­post gi­vré « fume » comme une usine qui tra­vaille à plein ré­gime. Sous cet amas de dé­chets or­ga­niques, se cachent ef­fec­ti­ve­ment des mil­liards d’ou­vriers spé­cia­li­sés en fé­brile ac­ti­vi­té. Bac­té­ries, cham­pi­gnons, lom­brics, clo­portes, scu­ti­gères ou larves d’in­sectes…, tous ces or­ga­nismes se battent pour la même cause : re­cy­cler la ma­tière or­ga­nique ! En quelques mois d’une in­tense di­ges­tion, les dé­chets du jar­din et de cui­sine sont trans­for­més en un ter­reau ul­tra­fer­tile : le com­post. Les au­teurs de ce mi­racle sont les mêmes qui trans­forment la li­tière de la fo­rêt en hu­mus. Les ani­maux dé­com­po­seurs frag­mentent, mâchent et di­gèrent feuilles, branches et restes de nour­ri­ture. Leur ac­ti­vi­té pro­voque une forte aug­men­ta­tion de la tem­pé­ra­ture. Au centre de la mi­ni­mon­tagne en dé­com­po­si­tion, on en­re­gistre jus­qu’à 85 °C, d’où cette va­peur d’eau qui s’élève par­fois par temps froid. Par­mi les stars du com­post, fi­gurent évi­dem­ment plu­sieurs es­pèces de vers de terre. Dans leur in­tes­tin, les dé­chets de­viennent hu­mus. Le lom­bric Ei­se­nia fe­ti­da est ca­pable d’in­gé­rer chaque jour une quan­ti­té de dé­chets or­ga­niques équi­va­lant à la moi­tié de son poids. Un re­cy­cleur ex­tra­or­di­nai­re­ment ef­fi­cace ! Toute cette faune en plein re­cy­clage at­tire évi­dem­ment des pré­da­teurs. Au re­tour des beaux jours, l’or­vet, in­of­fen­sif lé­zard sans pattes, vient sou­vent y cher­cher es­car­gots ou li­maces. Et pour au­tant qu’elle y trouve de nom­breuses ca­chettes, la mu­sa­raigne car­re­let fré­quen­te­ra as­si­dû­ment les lieux pour y cap­tu­rer vers et larves de toutes sortes.

-B SFWVF EFT DVSJFVY

EF OBUVSF QBSBÎU UPVT MFT EFVY NPJT VOJRVFNFOU QBS BCPOOFNFOU FU TBOT QVCMJDJUÉ &MMF QPSUF VO SFHBSE TDJFOUJp RVF FU BSUJTUJRVF TVS MB OBUVSF RVJ OPVT FTU QSPDIF

-PNCSJD

$MPQPSUF

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.