Ai­dez-les à re­fleu­rir

Mon Jardin et ma Maison - - Nos Conseils -

Les bulbes à flo­rai­son prin­ta­nière ont be­soin de deux res­sources pour re­cons­ti­tuer leurs ré­serves : une terre as­sez riche et du so­leil.

Cou­pez les fleurs dès qu’elles se fanent mais lais­sez le feuillage en place pour que le bulbe re­cons­ti­tue ses ré­serves.

Une terre trop pauvre ne réus­sit pas aux bulbes. Les fri­til­laires im­pé­riales, en par­ti­cu­lier, ne re­fleu­rissent que si le sol leur offre tous les élé­ments nu­tri­tifs. Un ap­port d’en­grais li­quide, dans ce cas, of­fri­ra les meilleures chances de re­flo­rai­son l’an pro­chain.

Choi­sis­sez un en­grais com­plet (avec oli­go-élé­ments) dans le­quel l’azote (sym­bo­li­sé par N) n’est pas pré­sent en ma­jo­ri­té.

Plan­tez les bulbes à fleur d’été comme les glaïeuls. Un em­pla­ce­ment en plein so­leil suf­fit : ils re­cons­ti­tuent leurs ré­serves, même en terre as­sez pauvre.

Ci-des­sus. Les cou­ronnes im­pé­riales, ou fri­til­laires im­pé­riales, ne re­fleu­rissent qu’en terre riche et en­so­leillée.

Ci-contre. Plan­tez-les glaïeuls même avant la fin des ge­lées, à par­tir de la mi-avril, en si­tua­tion en­so­leillée.

À gauche. Cou­pez les fleurs fa­nées des tu­lipes et nar­cisses, sans tou­cher aux feuilles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.