Prêts à plan­ter dans le com­merce

Mon Jardin et ma Maison - - Débat /pt Dpotfjmt -

Les plants que vous trou­ve­rez en pe­tites quan­ti­tés (par 3, 6 ou 12, le plus souvent) ont un avan­tage in­dé­niable : ils sont prêts à l’em­ploi ! Si vous n’avez pas beau­coup de temps à consa­crer au po­ta­ger, cette so­lu­tion s’im­pose. De même, si votre po­ta­ger est pe­tit, il vous se­ra plus fa­cile de trou­ver de la place pour quelques plants du com­merce, plu­tôt que de vous lan­cer à pro­duire vos plants vous-même.

Cette so­lu­tion a tou­te­fois ses li­mites. Le prix est le plus im­por­tant car les plants peuvent être as­sez chers, dé­pas­sant ce­lui du lé­gume chez le pri­meur, mais la ga­ran­tie de sa­veur en plus. Les plants du jar­din, sans être bio, contiennent souvent moins de pes­ti­cides, si vous n’en uti­li­sez pas bien sûr.

L’autre point faible des plants du com­merce tient à ce qu’ils ne sont dis­po­nibles que du­rant une pé­riode li­mi­tée. Par ailleurs, le choix des va­rié­tés est lui aus­si res­treint : le plus souvent des va­rié­tés hy­brides, pro­duc­tives mais pas tou­jours les plus sa­vou­reuses. Les ma­raî­chers vendent par­fois leurs plants en dé­but de sai­son : ce­la peut être éga­le­ment une source d’ap­pro­vi­sion­ne­ment !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.