Voyage au coeur EFT USPHOFT Vous les con­nais­sez sans les connaître. Vous igno­rez juste leur drôle de nom. Mais pour­quoi ces arbres ont-ils cette forme et sur­tout pour­quoi faut-il les pré­ser­ver ?

Mon Jardin et ma Maison - - Nature Secrète -

%omi­nique Man­sion est un ar­tiste, na­tu­ra­liste et amou­reux du bo­cage. De­puis quinze ans, il s’est fait le porte- parole des trognes, ces drôles d’arbres qui bordent les che­mins. Il nous ac­com­pagne pour cette ba­lade à la dé­cou­verte d’un étonnant éco­sys­tème fa­çon­né par l’homme. Du Bou­lon­nais au Pays basque, de l’Aves­nois au Mas­sif cen­tral, le long des routes, des cours d’eau, en sur­plomb d’une mare, au­tour d’un pré et même en ville… les trognes sont par­tout. Elles es­tam­pillent nos cam­pagnes, ponc­tuent les bo­cages, en France, en Eu­rope et bien au-de­là. Pour­tant, cet élé­ment du pay­sage n’existe que par l’ac­ti­vi­té hu­maine. En ef­fet, la trogne est un arbre taillé ré­gu­liè­re­ment pour en uti­li­ser le bois et le feuillage. Son al­lure va­rie se­lon le ter­roir, l’ac­ti­vi­té agri­cole et l’usage (voir pages sui­vantes). Les hautes trognes sont lé­gion dans les ré­gions d’éle­vage. Ailleurs, elles sont basses et, du coup, plus fa­ciles à tailler.

5PVU FTU CPO EBOT MB USPHOF

L’arbre ain­si culti­vé as­sure une ré­colte de fa­gots, de bûches et de char­bon de bois (7). Les ra­meaux four­nissent l’osier pour lier ou tres­ser (8). Broyés, les ra­meaux peuvent être va­lo­ri­sés en bois ra­méal frag­men­té (BRF), com­post, paillage, li­tière, bois éner­gie (9). Les ra­meaux feuillés, eux, servent de four­rage en été quand il fait sec dans les prés. Les trognes furent et de­meurent une pro­duc­tion fo­res­tière de proxi­mi­té. Plan­tés en ali­gne­ment, ces arbres servent à bor­ner, om­bra­ger les pâ­tures et à re­te­nir les berges des ri­vières.

(ÎUF FU DPVWFSU EF MVYF

La trogne haute abrite un monde éton­nam­ment di­vers. Ce­la vient de sa drôle de forme. Un tronc re­bon­di, creu­sé, comme scal­pé, fa­çon­né par les coupes ré­pé­tées. Ré­sul­tat, l’eau stagne au ni­veau des plaies et ac­cé­lère son creu­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.