C’est quoi, les pa­pil­lo­ma­vi­rus ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par J. Lar­ri­voire

Can­cer. « Ils ap­par­tiennent à une très grande fa­mille de vi­rus : il y en a plus de 100. Cer­tains sont pré­sents sur la peau. D’autres aiment bien les mu­queuses, comme la bouche et les or­ganes gé­ni­taux. Par­mi les pa­pil­lo­ma­vi­rus des or­ganes gé­ni­taux, 2 sont “mé­chants”. Ils peuvent pro­vo­quer un can­cer rare, ce­lui du col de l’uté­rus. En France, il y a chaque an­née 3 000 cas de can­cer de col de l’uté­rus. Il cause 1 000 dé­cès par an. » Len­te­ment. « Tout le monde est in­fec­té par un pa­pil­lo­ma­vi­rus au dé­but de sa vie sexuelle. Le corps s’en dé­bar­rasse na­tu­rel­le­ment, en 2 ans pour les plus “mé­chants”. Par­fois, dans des condi­tions par­ti­cu­lières (lorsque la femme fume, par exemple), les pa­pil­lo­ma­vi­rus res­tent dans le corps. Ils se dé­ve­loppent très len­te­ment, sans que l’on s’en aper­çoive, et peuvent pro­vo­quer un can­cer du col de l’uté­rus au bout de 30 ans. » Frot­tis. « On peut dé­tec­ter ce can­cer en fai­sant un test de dé­pis­tage aux femmes, à par­tir de 25 ans. C’est le frot­tis : des cel­lules du col de l’uté­rus sont pré­le­vées et exa­mi­nées au mi­cro­scope. S’il y a un can­cer, on en­lève les cel­lules ma­lades du col lors d’une opération. » Vac­cin. « Il existe un vac­cin contre les 2 pa­pil­lo­ma­vi­rus “mé­chants”. Pour ne pas être in­fec­tées, les jeunes filles doivent se faire vac­ci­ner entre 11 et 13 ans. Au Royaume-Uni (Eu­rope) et en Aus­tra­lie (Océa­nie), 90 % des filles sont vac­ci­nées. En France, elles sont moins de 20 %. » Com­ment ap­pelle-t-on le mé­de­cin qui étu­die et soigne l’ap­pa­reil gé­ni­tal de la femme ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.