De­viens chas­seur de mé­téo­rites !

Mon Quotidien - - FRANCE - M. Serre

Et si tu ai­dais les scien­ti­fiques à trou­ver des mé­téo­rites ? Ce se­ra bien­tôt pos­sible grâce à FRIPON. Ce n’est pas le nom d’un chat, mais ce­lui d’un sys­tème d’ob­ser­va­tion des mé­téo­rites. Son ins­tal­la­tion vient de dé­bu­ter sur 22 sites en France. Il se­ra to­ta­le­ment prêt dé­but 2015. Syl­vain Bou­ley, pla­né­to­logue par­ti­ci­pant au pro­jet, ex­plique le fonc­tion­ne­ment. « L’ob­jec­tif de FRIPON est de dé­tec­ter les gros bo­lides. Ce sont des mé­téo­rites géantes qui pro­duisent de la lu­mière en en­trant dans l’at­mo­sphère, comme des boules de feu. En gé­né­ral, il en passe en­vi­ron une di­zaine dans l’an­née dans notre ciel. On es­père en trou­ver 1 ou 2. Pour ce­la, 108 ca­mé­ras (en forme de boules) vont être ins­tal­lées sur tout le ter­ri­toire. Elles pour­ront dé­tec­ter les bo­lides sous dif­fé­rents points de vue. Elles en­re­gis­tre­ront leur en­trée dans l’at­mo­sphère. On pour­ra alors cal­cu­ler leur tra­jec­toire en 3D, et sa­voir d’où ils viennent dans le Sys­tème so­laire. Les ca­mé­ras cap­te­ront aus­si la fin du phé­no­mène lu­mi­neux, au mo­ment où la mé­téo­rite est au plus près du sol. Ce­la doit nous ai­der à la re­trou­ver. Les zones de re­cherche des mé­téo­rites tom­bées sont im­menses. » « On se fait ai­der par des bé­né­voles de tous âges. On dis­pose des mé­téo­rites dé­jà ré­cu­pé­rées dans des champs et on leur ap­prend à les iden­ti­fier. Comme ça, le jour où on trou­ve­ra des mé­téo­rites, ils se­ront prêts. Il faut être sur le ter­rain très vite après la chute. Ces tests nous per­mettent de sa­voir qui est prêt et qui peut se concen­trer 2 heures, en gar­dant les yeux au sol. » Où se trouve la prin­ci­pale ceintt le Sys­tème so­laire ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.