Sait-on qui a in­ven­té le timbre ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

An­glais. « Oui ! C’est un An­glais nom­mé Row­land Hill. Il a in­ven­té le timbre en 1840. » Éti­quettes. « Avant, ce­lui qui re­ce­vait une lettre payait. Le mon­tant ne te­nait pas compte de la dis­tance par­cou­rue ni du poids. Si le fac­teur ar­ri­vait et si le des­ti­na­taire n’était pas là, il ne pou­vait pas être payé... C’était com­pli­qué ! Row­land Hill a eu l’idée de faire ache­ter des sortes d’éti­quettes au mo­ment de l’en­voi. Le timbre était né. Il a aus­si pen­sé à adap­ter le prix en fonc­tion du poids de la lettre ou du co­lis. Ce prin­cipe per­met de payer d’avance l’en­voi. » France. « Son idée a tout de suite fonc­tion­né. Après le Royaume-Uni, d’autres pays l’ont très vite adop­tée (par exemple, la Suisse, juste après). La France a com­men­cé à uti­li­ser les timbres en 1849. » Reine. « Les timbres ont tout de suite été dé­co­rés. Le Royaume-Uni a choi­si de mettre sa reine sur les timbres. En France, c’était d’abord Cé­rès (déesse ro­maine de l’Agri­cul­ture), puis Ma­rianne. » Mode. « Très vite, des gens ont col­lec­tion­né les timbres. Au­jourd’hui, c’est un peu moins à la mode et les e-mails rem­placent pe­tit à pe­tit les lettres. » Dans le lan­gage fa­mi­lier, que si­gni­fie l’ad­jec­tif « tim­bré » ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.